Nouvelles tueries au Mali: au moins 40 villageois et soldats tués

12

L’attaque de villages dogons du centre du Mali livrés pendant des heures à la rage meurtrière d’hommes armés, puis une embuscade contre les soldats maliens ont fait au moins quarante morts civils et militaires, dans les dernières tueries à ensanglanter le pays.

Les évènements survenus mercredi et jeudi dans le secteur de Bankass, près de la frontière du Burkina Faso, illustrent une fois de plus le cycle de violences jihadistes et communautaires au Sahel et au Mali, malgré l’intervention de forces onusiennes, africaines et françaises.

Le centre du Mali, et notamment cette région de Mopti, la grande ville à quelque 600 kilomètres de la capitale Bamako, est l’un des principaux foyers des violences parties du Nord en 2012 et qui se sont propagées depuis 2015 vers le sud du pays, mais aussi au Burkina Faso et au Niger voisins.

Elles sont dans cette région le fait de groupes armés, parfois “d’autodéfense”, et jihadistes, opposant aussi les communautés.

C’est dans le même secteur de Bankass qu’une trentaine de villageois avaient été tués en février à Ogossagou, où 160 civils avaient déjà été massacrés le 23 mars 2019 – il s’agissait alors de Peuls, et non de Dogons comme cette fois.

On ignore pour l’instant qui est derrière ces nouveaux carnages.

Mercredi, des hommes armés en tenue de combat et montés sur des pick-ups ont attaqué quatre villages dogons où ils ont semé la mort du milieu de l’après-midi jusqu’au début de la nuit, a dit vendredi un responsable local joint par téléphone et s’exprimant sous le couvert de l’anonymat pour des raisons de sécurité.

– Actes “barbares” –

L’attaque a fait “au moins 30 morts, dont des femmes, des enfants, des vieillards (et) de nombreux disparus”, a-t-il dit.Un haut représentant de l’administration s’exprimant lui aussi sous le couvert de l’anonymat a fait état d’actes “barbares”.

Une organisation de défense des Dogons a accusé les Peuls, sans que rien ne permette de corroborer de manière indépendante ces accusations.

Les différents comptes rendus retracent un déroulement familier, avec des assaillants traquant des villageois livrés à eux-mêmes, incendiant cases et greniers et pratiquant le pillage.

Le premier poste militaire se trouve à des kilomètres de là, à Sokoura.

“De 15 à 21H00, personne n’est venu à notre secours.Je déplore l’inaction de l’armée qui est toujours en retard et n’affronte jamais les bandits même si on leur dit où (ils) se logent”, a témoigné auprès de l’AFP Youssouf Tiessougue, notable de Gouari, l’un des villages.

Un détachement s’est rendu sur place le soir même et a participé à l’enterrement de 31 corps avant de repartir, a indiqué le porte-parole de l’armée, le colonel Diarran Koné.

L’armée a de nouveau été dépêchée sur place le lendemain à la suite d’informations sur une nouvelle attaque, a-t-il dit.

A son arrivée, “aux environs de 20H00, le village semblait désert, il n’y avait aucun signe de vie pratiquement”.C’est alors que les soldats sont tombés dans une embuscade, a-t-il relaté en se gardant de dire qui en seraient les auteurs.

“Nous déplorons neuf morts et deux blessés, et nous avons aussi enregistré du matériel détruit”, a-t-il dit.

Depuis l’apparition en 2015 de groupes armés, à commencer par celui de l’imam radical peul Amadou Koufa affilié à Al-Qaïda, le centre est le théâtre d’exactions en tous genres: attaques contre le peu qu’il reste de l’Etat, massacres, représailles et actes crapuleux.

Les violences ont pris un caractère communautaire accru, surtout entre Dogons et Peuls, souvent assimilés aux jihadistes, le groupe d’Amadou Koufa recrutant prioritairement parmi cette communauté.

A ces violences s’ajoutent les exactions des forces de sécurité contre les civils, Peuls surtout, selon le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme (HCDH).En tout, 580 personnes ont été tuées ans dans le centre au premier semestre , selon le HCDH.

Les violences au Mali ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés depuis 2012.

sd-kt-id-lal/sst

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

    • C’est malheureusment une catastrophe qui viens de se passer ,soutiens total au fama qu’ils continuent a nous défendre inshallah on battera les islamistes

  1. Latus tu as raison mais la justice n’existe pas au Mali, la verite est morte et la morale enteree. Quand le QG du G5 a ete detruit a Sevare sous le General Didier et Boua le ventru, rien ne s’est passe et Didier est Ambassadeur du Mali en Chine. Quand le General Sadio Gassama a ete chasse du Camp de Kati par le petit capitaine Sanogo ouvrant la voie au coup d’Etat contre ATT, rien ne s’est passe et comme une insulte de famille Boua le ventru a nomme Sadio Gassama comme Ambassadeur du Mali au pays des braves Itno. Voici le Mali des mediocres et des apatrides!

    • Quand le G5 a été formé, nos sous dirigeants ont été mendiés auprès des blancs pour qu’ils financent leur organisation …

      Ce n ‘est pas la première fois que les africains créent des organisations bidons et demandent aux blancs de le financer.

      Mais bien sur, les blancs ne sont pas des cons, ils ne vont pas financer le développement de l’afrique qu’ils exploitent depuis des siècles…
      Rappelez-vous du NEPAD, mis en place par Wade et consort. Et ensuite ils demandent de l’argent aux blancs… bien sûr que ça a foiré !!!

      Mais où est-ce que tu as vu les blancs financer les sécurité ou le développement d’un pays africain???
      ——————————————–> JAMAIS

      Dès le début, j’ai dit que le G5 est un échec !!!

      Si les dirigeants avaient requestionner des minces d’or, d’uranium … pour financer les armes et l’entrainement des soldats du G5, surtout en écartant la franSS … j’aurais dit bravo …
      Mais tant que nos dirigeants font comme si notre or, fer, uranium, pétrole … ne doivent pas nous servir, mais juste être pillés par l’oxydent, la fransS en tête, rien ne changera !

      ibk et karim keita seropnt jugés et mis en prison !!!

      • Vous remettez tout le malheur du Mali sur le président et son fils , comme si ces malheurs n’existaient pas avant , arretez vos bêtises , ibk a renforcé nos armées et barkhane est encore plus présent qu’avant , croyez moi pas mal d’attentats ont été éviteés

        • “ibk a renforcé nos armées et barkhane est encore plus présent qu’avant”

          tu te rends compte que ces 2 choses sont contradictoires !!!!

          En 8 ans, ibk n’a pas renforcé nos armées :
          – avant le pouvoir de ibkon le voleur ventru vautour, l’administration malienne était partout, y compris à kidal
          -les tueries sont partout sur le territoire maintenant, malgré onul+franSS
          -les corruptions, on voit le fils de karim keita donner l’argent du peuple malien aux putes blanches espagnoles
          -ibk n’a résolu aucun problème des maliens : saleté du pays, coupures eau+Electricité, pas de routes, pas d’école, une archi anarchique urbanisation de bamako etc…

          ibk est le président le plus misérable et le plus méprisé au mali … le fiston macreux et idris deby ont sermonné le vieux soulard à Nouakchott …

  2. Pendant ce temps karim keita et sa famille donne l’argent du peuple aux putes blanches espagnoles …

    Comme toujours, ils essaient de monter les communautés les unes contres les autres… mais la sagesse du peuple malien, fait que ça n’arrive pas …

    Je répète, le mali ne sera jamis en paix avec l’onul et la franSS !!!

    La seule solution : SE PRENDRE EN MAINS !!!
    RÉQUISITIONNER LES MINES D’OR POUR PAYER DES ARMES ET DES ARMEMENTS…
    Mais surtout dégager la franSS !!!

  3. Avec les possibilités actuelles, nous n’avons pas besoin d’attendre des renseignements des faux culs qui prétendent nous aider (ONU, MINUSMA et surtout france) achetons des drones spécialisés à la chine et surveillons notre territoire. Car ceux qui nous renseignent actuellemznt font partie du problème et donc ne peuvent apporter une solution!

  4. C’est la faute de la hiérarchie militaire qui est incompétente.
    Cette hiérarchie n’a aucune capacité d’anticipation ni dans la défense, ni dans l’offensive.

    Cette énième attaque révèle simplement le niveau de l’armée malienne:
    1ère : L’armée malienne n’arrive pas à protéger les populations.
    2ème: L’armée malienne ne sait pas anticiper les attaques.
    3ème :L’armée malienne n’a pas de stratégie offensive.
    4ème : L’armée malienne se projette très mal sur le terrain.
    5ème: Les soldats envoyés en patrouille sont inexpérimentés. Si on envoie en patrouille sur un terrain de conflit armé pendant la nuit, avant de se projeter, il faut avoir des éclaireurs. Sûrement que ceux qui ont appelé sont les complices de ceux qui leur ont tendu l’embuscade.

    L’armée malienne commet trop de fautes de stratégie qui lui deviennent fatales trop souvent. C’est la compétence de la hiérarchie que je mets en cause. En zone de guerre les fautes sont impardonnables.

    • Tu as vu le niveau des militaires maliens? Des analphabètes pour la plupart, je me demande s’ils savent lire une carte. Je ne vais pas vous expliquer comment on rentre dans l’armée malienne ou dans la fonction publique malienne! Le problème du Mali c’est la CORRUPTION

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here