Pour sa mise en oeuvre: L’accord de principe en discussion à Gao

0

Le gouvernement, à travers le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’accord de l’Azawad, colonel-major, Ismaël Wagué, et les groupes signataires de l’accord d’Alger discutent dans la Cité des Askia sur la mise en œuvre de l’accord d’Alger.

La rencontre s’est déroulée du mercredi 16 au jeudi 17 mars 2022. L’objectif était de finaliser l’accord de principe, signé à Rome en début février pour remettre l’accord de paix sur les rails.

Pourtant, depuis la signature de l’accord d’Alger en 2015, sa mise en œuvre est menacée. La finalisation de l’accord de principe de Rome, il y a un mois et demi, doit permettre d’intégrer la partie gouvernementale au Cadre stratégique permanent (CSP) qui rassemble les groupes armés du nord, signataires de l’accord de paix de 2015, à savoir les ex-rebelles indépendantistes de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et les groupes pro-État malien de la Plateforme. Le CSP pourrait ainsi devenir le Cadre permanent pour la réconciliation (CSPR).

Le ministre de la Réconciliation a profité de cette occasion pour transmettre le message de paix du président de la transition au terme des échanges. Le gouvernement se réjouit de constater la volonté partagée de l’ensemble des acteurs à avancer dans le processus de paix. La rencontre a consacré comme nouvelle appellation ‘’Le Cadre stratégique permanent pour la réconciliation’’, en abrégé CSPR.

Cependant, le ministre Wagué déplore que sur la question de la présidence par le gouvernement du Cadre en premier ressort, ayant fait l’objet d’un accord tacite à Rome fasse encore l’objet de désaccord. ‘’ À ce sujet, le gouvernement accorde plus de temps aux acteurs pour parvenir à un consensus sur cette question afin de faciliter la poursuite des travaux’’, a-t-il informé.

D SANOGO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here