SGI : La nouvelle d’approche sécuritaire du président des USA

1
Pour une reforme du secteur de la sécurité : Le Mali et les Etats-Unis d’Amérique signent un plan d’action commun

L’Initiative sur la gouvernance du secteur de la sécurité (SGI) est une initiative du président américain Barack Obama. Lancée en août 2014 lors du sommet Afrique-Etats-Unis pour améliorer la gouvernance de la sécurité, dans six pays Africains dont le Mali, elle a un budget de 65 millions de US.

 

La SGI est un programme doté de 65 millions de dollars, avec la particularité de réunir les experts et cadres des pays bénéficiaires et ceux des Etats-Unis afin d’identifier les besoins avant son exécution.

Après son lancement par le président Américain Barack Obama le 6 août 2014 lors du sommet Afrique/Etats-Unis, six pays ont été choisis. Il s’agit du Mali, du Ghana, du Kenya, du Niger, du Nigeria et de la Tunisie. Le programme est à sa phase de démarrage dans les pays bénéficiaires.

Au Mali, après les travaux des experts, le choix a  été porté sur trois domaine clés : l’amélioration des systèmes de ressources humaines du ministère de la Défense, le recrutement et la gestion du personnel de la police et la mise en œuvre de la nouvelle stratégie du ministère de la Justice.

La signature de document, intervenu samedi au secrétariat général de la présidence, a réuni autour du ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, ses collègues de la Justice, de la Défense, de la Réconciliation nationale, de la Sécurité et de la Protection civile et l’ambassadeur des Etats-Unis, Paul Folmsbee.

Pour l’ambassadeur des USA, il s’agit, à travers cette initiative, de réaffirmer l’engagement de nos deux pays pour l’objectif commun d’un Mali plus sécurisé et plus prospère. “Malgré les revers occasionnels, le Mali va atteindre cet objectif et l’initiative pour la gouvernance du secteur de la sécurité constitue une étape importante dans cette direction”, a-t-il souligné.

Le ministre Abdoulaye Diop a indiqué que cette cérémonie symbolique couronne les efforts des experts des deux pays, “qui ont travailler durant un long moment pour nous sortir un document de référence qui va servir pour un plan d’action national conjoint entre  le gouvernement du Mali et le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique”.

Et d’ajouter que  “la signature de ce plan d’action national conjoint marque la reprise effective de la coopération bilatérale Mali-Etats-Unis en matière de défense et de sécurité depuis sa suspension au lendemain des événements tragiques de 2012 et ce, au moyen d’un instrument d’accompagnement du Conseil national pour la réforme du secteur de la sécurité dont le coordinateur est le chef d’Etat-major particulier du président de la République, le général Oumar Dao”.

Bréhima Sogoba

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.