Soumi entre les mains d’Iyad Ag Ghali

0

Un grand coin du voile est peut-être sur le point d’être levé sur certains mystères qui entourent la captivité du chef de fil de l’opposition Soumaìla Cissé. Arraisonné dans la foulée des législatives en pleine campagne électorale, le président de l’Urd a aussitôt disparu des radars et reste bizarrement sans nouvelles notamment sur l’identité de ses ravisseurs. Le même mystère demeure certes, mais plusieurs sources concordantes s’accordent à dire que le célèbre député élu à Niafunké a échoué depuis quelques jours aux mains d’un terroriste beaucoup plus connu, Iyad Ag Ghali ben l’occurrence. La célèbre prise lui a été probablement remis par des groupes djihadistes affiliés à la Katiba du Centre, quoiqu’aucune revendication n’a jusqu’ici émané de ce côté non plus. Quoi qu’il en soit, le sort de Soumaïla Cissé rassure plus entre les mains d’Iyad qu’avec des inconnus, estiment ses proches, lesquels sont convaincus qu’à défaut de son élargissement imminent le chef de file de l’opposition subirait moins de traitement affligeant et peu regardant sur sa santé. Tout aussi rassurant pour eux, le fait de savoir que le célèbre est finalement repéré au Mali alors qu’il aurait pu se trouver hors de ses origines par les connexions de l’International Djihadiste.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here