À la Une: un chef d’al-Qaïda éliminé par l’armée française dans le nord du Mali

9

Il s’appelait Bah Ag Moussa. C’était l’un des chefs d’al-Qaïda au Maghreb islamique. Il a été abattu il y a quatre jours au Mali par Barkhane. Une cible au deux visages.

Selon Libération, Bah Ag Moussa, dans les journaux bamakois, voyait « l’épithète “déserteur” systématiquement accolée à son nom ». Toutefois, complète ce journal, « à Kidal, (…) Bah Ag Moussa était un chef respecté ». Vérité en deçà des dunes, erreur au-delà.

La ministre française des Armées, Florence Parly, l’a présenté comme « l’un des principaux adjoints » d’Iyad Ag Ghali, chef de la coalition jihadiste du GSIM (« Jnim »), le Groupe de soutien de l’islam et des musulmans. Organisation aussi appelée Rassemblement pour la victoire de l’islam et des musulmans, sous l’acronyme de RVIM.

Ce succès militaire intervient alors que les autorités maliennes ne font pas mystère de leur volonté de dialoguer avec certains groupes terroristes jihadistes. Barkhane serait-elle en train de saborder cette volonté de dialogue ?

Libération, en tout cas, a comme un doute. Lors du sommet de Pau réunissant les pays du G5 Sahel en janvier dernier, l’accent avait été mis sur la lutte contre l’État islamique au Grand Sahara, désigné comme « l’ennemi prioritaire » par la France dans la région dite des « trois frontières », rappelle ce journal. Mais « les dernières opérations coup-de-poing de Barkhane ont plutôt visé le Jnim, organisation rivale de l’Etat islamique au Grand Sahara », complète-t-il, en rappelant la neutralisation du chef d’Aqmi, Abdelmalek Droukdel en juin dernier et celle d’une cinquantaine de membres d’Ansarul Islam, proche d’Al-Qaeda le mois dernier.

Ce doute, Le Figaro le balaie. « Après avoir concentré ses efforts contre l’État islamique au grand Sahara (EIGS), filiale de Daech au Sahel (…) la force Barkhane s’attaque au RVIM. (Car) dans l’est du pays, (cette) organisation commençait à prendre l’ascendant sur sa rivale affaiblie par l’offensive française », explique-t-il.

Toutefois, Le Figaro admet que, « depuis le putsch qui a renversé à Bamako Ibrahim Boubacar Keïta cet été, l’installation d’un pouvoir de transition contrôlé par des militaires et la libération des otages français, Sophie Petronin, et malien Soumaïla Cissé, en échange de quelque 200 djihadistes, les équilibres politiques sont en train de changer au Mali. »

Pour autant, cette libération d’otages fut un vrai soulagement

Certes, mais « l’état-major de Barkhane n’a pas apprécié d’avoir été tenu à distance des discussions, souligne Le Figaro. Et Paris a vu d’un très mauvais œil de possibles négociations de paix s’ouvrir avec le RVIM ». Voilà pourquoi, « en attendant les prochaines décisions politiques, Barkhane frappe », explique encore ce quotidien, et par « décisions politiques », ce journal fait référence à un éventuel redimensionnement de l’opération militaire française dans le Sahel.

En Côte d’Ivoire, l’opposition exige des « actes d’apaisement » du pouvoir avant tout dialogue

Le président Bédié rencontrant aujourd’hui la plateforme EDS, l’opposition ivoirienne poursuit ses consultations pour accorder ses violons avant tout dialogue avec le pouvoir.

Étant pointé qu’hier, sur BFM et RMC, le chef de la diplomatie française a demandé au président ivoirien de « prendre des initiatives » afin d’éviter « des dérives et des violences », a dit Jean-Yves Le Drian, Alassane Ouattara recherche « un compromis avec ses opposants en vue des prochaines élections législatives », énonce Le Figaro.

Estimant que son troisième mandat, contesté par l’opposition, « s’annonce compliqué », ce quotidien considère que le président ivoirien « a, en fait, été mal élu ». Evoquant la participation à l’élection présidentielle du 31 octobre dernier (54 %), Le Figaro explique que ce chiffre officiel « n’a été obtenu par la commission électorale que par un tour de passe-passe ».

Alors, pour résumer les termes du dialogue politique attendu en Côte d’Ivoire, ce quotidien assure que, « contre l’abandon du CNT (le Conseil national de Transition), le gouvernement serait prêt à des concessions en vue des élections législatives qui doivent se tenir dans les mois à venir. En parallèle, des ouvertures ont été faites à Laurent Gbagbo, toujours en exil à Bruxelles », énonce Le Figarosans préciser la nature desdites supposées “ouvertures” ».

En tout cas, le temps presse. Dans Le Figaro, un diplomate le souligne : « Il faut que le dialogue entre tous les partis s’établisse très vite, sans quoi le pays est encore à la merci d’un dérapage »,

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. MALIEN ET MALIENNES! poste tout a fait juste, naa maaw denw s imposent sur les so maaw denw!

    FAAROHW! L ISLAM ET L AME NOIRE! QUELLE GACHIE!

    LA MOITIEE ET PLUS, SUREMENT DES NORDISTES SONT DES BAMOUSSA, SI PAS DE LEURS PERES SUDISTES DONC DE LEURS PERES DJIHADISTES ARABES TURCO BERBERES OU FAUX-MAURES! DE TOUTES LES FACONS L ISLAM A TIRE DANS L AME DE L AFRIQUE DES BAMOUSSA ,PLEIN LE NORD ET LE CENTRE! NAA MAAW DENW DIFFERENTS DES SO MAAW DENW! DES ENFANTS DE DJIHADS ET DES ENFANTS DE HAINES RACIALES!

  2. Pour la petite histoire, Bamoussa était un enfant hybride qu’il faut classer dans la cérémonie des vengeurs sociaux. Il est né d’un père Bambara de Fana et d’une mère ilote des nobles tamachaq. Son père (Daba DIARRA ) a fait valoir ses droits à la retraite au grade de Lieutenant.
    Daba était un grand sportif surtout un très bon joueur de volley-ball. Il a lié relation avec la dame mulâtre lors du séjour de son séjour dans une unité militaire au nord. Daba était serviable et un homme bon surtout magnanime envers les soldats désespérés lorsqu’il assumait les fonctions de sous officier chargé du fourrier du magasin d’habillement de Kati.
    Ba moussa grandira sans une vraie affection paternelle pour la simple raison que sa mère n’a pas voulu qu’il accompagne son père après son séjour de celui-ci au nord.
    Ba moussa souffrait de cette défaillance éducationnelle et nourrissait une haine envers les sudistes. En un mot, il est né d’un incident de tir.
    En le mettant hors d’état de nuire, la France soulage le Mali et met fin à ce qui marquait la personnalité de l’homme.

    VIVE LA RÉPUBLIQUE

    • LA MOITIEE ET PLUS, SUREMENT DES NORDISTES SONT DES BAMOUSSA, SI PAS DE LEURS PERES SUDISTES DONC DE LEURS PERES DJIHADISTES ARABES TURCO BERBERES OU FAUX-MAURES! DE TOUTES LES FACONS L ISLAM A TIRE DANS L AME DE L AFRIQUE DES BAMOUSSA ,PLEIN LE NORD ET LE CENTRE! NAA MAAW DENW DIFFERENTS DES SO MAAW DENW! DES ENFANTS DE DJIHADS ET DES ENFANTS DE HAINES RACIALES!

  3. HAPPY DUWALI! LA SAITTE DUALITE, LA FOLIE DIEUISME, LE DUALISME! LA VISION EN DEUX ET EN NOIR -BLANC!

    TANT QUE LES MALIENS SE PROCLAMENT MUSULMANS A PLUS DE 5% DE LA POPULATION, IL Y AURA DU TERRORISME! L ISLAM NE COHABITE PAS ,L ISLAM AUSSI BIEN QUE TOUTES LES THEORIES ABRAHAMIQUES, DETRUIT LES AUTRES CROYANCES, LES CULTES ET CULTURES, LES HOMMES L ENVIRONEMENT ET LA NATURE!

  4. Killing of terrorists traitor leader was good for morale if nothing else.Terrorists always appear to have endless numbers of leaders. Some experienced plus capable others are just targets. One of terrorists most valuable assets have been to appear invincible by having someone always willing to take leadership role. It is amazing that as expected france use of satellite information plus helicopter gunships is showing how perpetually destructive Search plus Destroy actions are when carried out. They were long overdue.
    Where Mali find traitors Mali should prohibit recruiting of military personnel. Lives of our troops are more valuable as oppose to possessing equality where enacting is to murder us.
    As for Vote D’ Ivoire it is shame there was not better planning for change in government as to where there would have been multitude of desired personnel trained to replace Ouattara. We should fault Ouattara plus his outdated dictatorial managing style for this dangerously perverted condition. It sometimes seem his mindset is that of colonialist that hate Negroids. This is another situation where African government plus people would have greatly benefitted from inclusive one party democratic government. Nevertheless we hope President Ouattara show intelligence to train plus introduce multiple replacements before next election. It is not good to have appearance of being servants obligated to fulfill france desires about how we should govern our people.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. C est clair que ces vermines infestent now structures etatiques sous formed de patriotes et faux loyalistes! L etats doit bien les surveiller chaque geste et contacts!

    CE QUE LES MALIENS NE COMPRENNENT PAS, L ISLAM EST UNE ARME PAS UNE RELIGION! TOUT COMME CHAQUE CREATION ABRAHAMIQUE, HYPOCRISIE!

  6. Et un sale chien de moins !!!👏👏👏👏👏👏👏

    Merci.

    Depuis la récente création de la force française Takuba en renfort à la lutte contre le terrorisme chez nous, il faut reconnaître que les jihadistes se font très sévèrement botter !!!😂😂😂😂😂

    En à peine quelques semaines, Takuba a éliminé successivement 50 jihadistes, puis 10 ensuite, et maintenant ce bâtard d’Al Qaida !!!😂😂😂😂😂😂

    Beau travail !👏👏👏

    • Avec ce regain spectaculaire apporté par l’appui récent de la force Takuba, Lyad doit commencer à serrer les fesses !!😂😂😂

      • HAPPY DUWALI! LA SAINTE DUALITE! LE DUALISME ABRAHAMIQUE! KA'AFREUX! LEVEZ VOUS HOMMES ET FEMMES SAUVEGARDEZ VOUS TERRES ANCESTRALES!

        IYAD N A ETE QU UN COMPLICE, IL FAUT RECHERCHER LOIN CEUX QUI LES MANIPULENT, ET LA THEORIE, DEORIE,DIEURIE QUI LES ALIMENTE ET LES FONT FAIRE SUREMENT ET FRANCHEMENT DU MAL! LA DIEURIE ISLAMIQUE! LA SUPREMATIE ISLAMIQUE ARABO ET ARABO METISSE!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here