Coopération Maroc-Russie.

0
Le Roi SE Mohamed VI et Vladimir Poutine

L’Ambassadeur a relevé que les entretiens qu’ont eus Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président russe Vladimir Poutine au Kremlin et tout au long de leur entretien téléphonique témoignent du niveau des bonnes relations bilatérales et du développement pour de perspectives. Cette visite constitue une révolution diplomatique et ouvrirait une nouvelle ère dans les relations bilatérales existant entre les deux pays.

Une révolution diplomatique ouvrant une nouvelle ère dans les relations bilatérales

La dernière visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Russie constitue une révolution diplomatique ouvrant ainsi une nouvelle ère dans les relations bilatérales existant entre les deux pays, a affirmé l’Ambassadeur de la Fédération de Russie à Rabat, Valeri Vorobiev. Cette visite, qui intervenait 14 ans après la première visite du Souverain en Russie, a insufflé une nouvelle dynamique dans les relations entre le Maroc et la Russie et cela dans plusieurs domaines, a souligné le diplomate russe qui s’exprimait en marge d’une rencontre de communication organisée, jeudi à Rabat, par l’Association d’amitié maroco-russe, en collaboration avec l’Ambassade de Russie au Maroc et la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales-Souissi de Rabat. Les relations bilatérales historiques séculaires liant le Maroc et la Fédération de Russie ont été durant tout le temps positives, a souligné M. Vorobiev, relevant la nécessité de développer la coopération bilatérale dans les différents domaines et de diversifier les partenariats entre les deux parties. Au lieu de se limiter à des partenaires traditionnels.

L’Ambassadeur a appelé au renforcement des relations bilatérales, notant que la Russie représentait un grand marché pour les échanges commerciaux. Ce qui est de nature à développer les relations et les intérêts du Maroc dans différents domaines.

Dans ce cadre, l’Ambassadeur, également académicien et spécialiste en Droit constitutionnel russe, a relevé que les entretiens qu’ont eus S.M. le Roi Mohammed VI et le Président Vladimir Poutin au Kremlin et le long entretien téléphonique que les deux Chefs d’État ont eu par la suite, témoignent du niveau des bonnes relations bilatérales et du développement de leurs perspectives à l’avenir.

  1. Vorobiev a noté, dans ce cadre, que les deux pays entament une étape de partenariat stratégique approfondi dans les différents domaines de coopération. Tout en relevant que ce partenariat est appelé à se renforcer davantage. Le diplomate a qualifié de “réussie” la visite royale en Russie et qui a donné un élan aux relations économiques et permis aussi de développer les relations politiques entre les deux pays.

Cette visite a été couronnée par la signature de plusieurs conventions de coopération entre les deux pays (16 accords), touchant différents domaines tels que l’économie, la culture, l’éducation et de la lutte contre le terrorisme, a-t-il rappelé.

  1. Vorobiev a, par ailleurs, salué l’approche adoptée par le Royaume dans le domaine religieux, et qui traduit l’ouverture de ce pays sur les valeurs de tolérance et de dialogue, soulignant que la signature d’une convention dans ce domaine permettra de renforcer l’échange des visites entre les imams des deux pays. Il a d’autre part indiqué que des négociations sont en cours entre le Maroc et la Russie concernant les secteurs de la pêche maritime et des nouvelles technologies, faisant observer que le Maroc a connu au cours des deux derniers siècles un développement notable dans plusieurs domaines, notamment celui des énergies renouvelables et qui s’est matérialisé par le méga-projet de l’énergie solaire “Noor” d’Ouarzazate.

L’Ambassadeur russe considère que la visite royale en Russie ouvrirait non seulement une nouvelle page, mais constitue un nouveau chapitre dans l’histoire des relations bilatérales, rappelant dans ce cadre la visite effectuée par environ 300 représentants d’agences de voyages russes au Maroc. De même, le diplomate russe a mis en exergue les potentialités que recèle le Maroc dans le domaine touristique, caractérisées par l’aspect “spirituel”, notant que l’Université Al Qarawiyine est la plus ancienne université dans le monde. Il a, cet égard, mis en évidence l’héritage historique des différentes villes marocaines et la position stratégique du Maroc, un pays sûr et stable dans une région turbulente. L’Ambassadeur russe a souligné, en outre, le rôle des médias pour faire connaitre la culture des deux pays et promouvoir les flux touristiques, relevant la nécessité de développer les relations de coopération en matière d’enseignement de la langue russe au Maroc et de promouvoir aussi l’échange scientifique.

Pour sa part, le doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Rabat-Souissi, Azzedine Ghofrane, a indiqué dans une allocution prononcée à l’ouverture de cette rencontre que le développement des relations maroco-russes depuis le 18ème siècle, a toujours été positif, tout en soulignant que les relations bilatérales sont entrées dans une nouvelle dynamique, sous le règne de S.M. le Roi Mohammed VI et la présidence de Vladimir Poutine.

De son côté, le président de l’Association de l’amitié maroco-russe, Abdellatif Bahraoui, a estimé que la visite royale en Russie a été un “succès” à tous les niveaux, ajoutant que son association œuvre, dans le cadre de la diplomatie parallèle, pour le développement de la coopération bilatérale dans les différents domaines.

B.KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER