Crash d’un Boeing 737 à son décollage de Téhéran en Iran

2

INTERNATIONAL – Un Boeing 737 d’une compagnie ukrainienne transportant des passagers s’est écrasé ce mercredi 8 janvier au matin après son décollage de l’aéroport international de Téhéran à destination de Kiev, selon l’agence semi-officielle iranienne Isna.

“Tous les passagers sont morts”, titre l’agence officielle Irna. Une information confirmée par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. “Selon les données préliminaires, tous les passagers et membres d’équipage sont morts”, a-t-il écrit sur sa page Facebook, regrettant une “terrible nouvelle” et présentant ses  “sincères condoléances au proches et familles de tous les passagers et membres d’équipage”.

Peu auparavant, un haut responsable de la diplomatie ukrainienne, Vassyl Kyrylytch, a donné à l’AFP la même information sur l’absence de survivants. Il a déclaré que “selon des chiffres préliminaires, il y avait 168 personnes à bord” de ce vol qui devait relier la capitale iranienne à Kiev.

Le lieux du crash du Boeing à Téhéran

Toutefois, citant un porte-parole de l’aéroport international Imam-Khomeiny de Téhéran, Irna indique qu’il y avait 176 personnes à bord : 167 passagers et 9 membres d’équipage.

Selon les premiers éléments émergeant dans les médias iraniens, l’avion s’est écrasé sur le territoire de la ville de Chahriar, à l’ouest de la métropole de Téhéran. Il aurait pris feu. Dix ambulances ont été envoyées vers le lieu de l’accident, ajoute l’agence Isna. La compagnie Ukraine International Airlines n’était pas joignable dans l’immédiat.

“Notre ambassade est en train de préciser des informations sur les circonstances de cette tragédie et la liste des morts”, a ajouté Volodymyr Zelensky sur Facebook.

Le Croissant Rouge (appellation de la Croix rouge dans la région, NDLR) a estimé juste après le crash qu’il n’y avait aucune chance de retrouver des passagers “en vie”. “De toute évidence, il est impossible que des passagers” du vol PS-752 Téhéran-Kiev “soient en vie”,  a déclaré à l’agence semi-officielle Isna le chef du Croissant-Rouge iranien.

AFP

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. L’armee Iranienne a utilise un missile recu de l’Etat Russe et un apprenti militaire a utilise. Ils mourront tous par leur propre main.
    L’avion a ete abattu par l’armee Iranienne que ce soit fait delibrement ou non en tout cas il y a eu beaucoup de perte. Une Ukraine et un Canada responsable devraient demander des comptes a l’Iran ( ce va en guerre) et des sanctions doivent suivre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here