Depuis son exil, Compaoré explique sa démission par son « refus de voir couler le sang » de ses compatriotes

22
Le Président du Faso Blaise Compaoré annonce qu’il quittera le pouvoir à l'issue d'une période de transition
Le Président du Faso Blaise Compaoré

APA-Ouagadougou (Burkina) « J’ai refusé de voir couler le sang de mes compatriotes, le sang des filles et fils du Burkina Faso », a déclaré samedi Blaise Compaoré, le président déchu du Burkina Faso, précisant qu’il a quitté le pouvoir « parce que l’intérêt supérieur du Burkina Faso passe au dessus de tout y compris de ma personne».

Dans sa déclaration, le président Compaoré dit aussi avoir décidé de quitter le pouvoir face à la tragédie que courait son pays.« J’ai quitté le Pouvoir bien que Président démocratiquement élu, légal et légitime, en vertu du droit constitutionnel du Burkina Faso, pour sauvegarder les acquis de notre évolution démocratique et notre progrès socio-économique ».Il a également dit avoir constamment essayé de donner le meilleur de lui-même « à la stabilité de la sous région ouest-africaine, à l’Afrique, à la paix internationale ».

En outre, il s’est incliné devant la mémoire de tous les morts « occasionnés par cette crise sordide ». Les manifestations contre le projet de révision de la constitution qui lui aurait permis de se remettre en course pour la présidentielle de 2015, ont fait une trentaine de morts selon des sources de l’opposition.

Le président démissionnaire a remercié les militants du CDP (Ndlr : Congrès pour la démocratie et le progrès, parti qui l’a porté au pouvoir), ses collaborateurs, tous les Burkinabè, très nombreux qui ont continué, même dans l’épreuve, à lui faire confiance et surtout ont « su faire preuve de retenue ».

Il salue aussi le courage de ses proches et partisans
« humiliés et dont les biens ont été pillés et incendiés », avant d’admirer « l’humilité de tous les Burkinabè qui sont restés attachés à la paix ».

Pour Blaise Compaoré, il convient que tous demeurent « en prière pour notre pays afin que de l’union sincère des cœurs pour que l’avenir des générations futures ne soit pas hypothéqué par cette crise »…..Lire la suite sur apanews.net

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

22 COMMENTAIRES

  1. C’est par peur de voir couler son propre sang que Blaise a pris la tangente. Il n’a même pas démissionné, il a fui avec la peur au ventre.Quand au sang des burkinabés ,il a déjà coulé à flot.
    Après une trentaine de morts et plus d’une centaine de blessés, s’il pense malgré tout cela que le sang n’a pas coulé, c’est qu’il est l’un des hommes les plus dangereux sur terre.

  2. Idiot de Blaise. Il ne fallait pas toucher à la constitution après 27 ans passés à t´engraisser sur le dos du peuple burkinabé. C´est trop tard le sang est dejà versé et tu dois payer idiot.
    Je ne sais pas ce qui peut passer par la caboche de ces crasseux presidents africains qui ne foutent rien pour leur peuple et ne veulent plus partir, car ils pensent qu´il n y a plus d´autres vies après celle de president.

  3. Le principal créateur de coulée de sang -made in burkina- veut pas voir du sang burkinabé couler. Paradoxal. Ce que Thomas, Lingani, Zongo… ont versé en mourant n’est pas du sang donc? Cet assassin croit échapper à la justice, erreur. Il sera rattrapé à plus ou moins longue échéance.

  4. Depuis son exil, Compaoré explique sa démission par son « refus de voir couler le sang » de ses compatriotes »

    C’est rigolo d’entendre un tel propos car c’est la même phrase franc-maçonnique utilisée par ATT avant de partir!
    Vous êtes venu au monde trouvé le peuple avec son savoir vivre et son savoir faire, vous faites croire que si vous ne partez de bon gré le peuple va disparaitre sous le poids de votre popularité alors qu’apparemment c’est votre impopularité qui a pris le dessus. Quelle prétention !

  5. “Depuis son exil, Compaoré explique sa démission par son « refus de voir couler le sang » de ses compatriotes”

    C’est rigolo d’entendre un tel propos car c’est la même phrase franc-maçonnique utilisée par ATT avant de partir!
    Vous êtes venu au monde trouvé le peuple avec son savoir vivre et son savoir faire vous faites croire que si vous ne partez de bon gré le peuple va disparaitre sous le poids de sa popularité alors que c’est l’impopularité qui a pris le dessus. Quelle prétention !

  6. Quand on aime son pays on s’en tient à la constitution et on organise les élections sans se représenter…

    Ce serait bien qu’il soit jugé..

  7. « GLOIRE ETERNEL AUX PEUPLES QUI PRENNENT LEUR DESTIN EN MAIN » MERCI THOMAS SANKARA !
    QUAND LES LEADERS N’ASSUMENT PAS, COMPROMETTENT L’AVENIR DE TOUT UN PAYS, MEPRISENT ET BAILLONNENT LEUR PEUPLE, ILS FINISSENT TOUJOURS MAL.

  8. L’IBKON alias ZON BRIN ou LADJI LAKASSA et sa bande de brigands crasseux et nauséabonds à la tête de notre État doivent dégager et le plus tôt est le mieux!

    Cette clique crasseuse d’Ali Baba et ses 40 voleurs ont volé en une année 258 milliards au peuple malien.

    Et ils pensent qu’ils ont raison que le vol n’est pas un délit et que la SURFACTURATION n’est pas un vol.

    KASSOUM TAPO LE MAL TAPÉ c’est à dire le nouveau porte parole des VOLEURS chez nous pensent que le vol est normal et que les surfacturations sont normaux pour bouffer allègrement et frauduleusement l’argent du Mali.

    Ce MAL TAPÉ KASSOUM TAPO a déjà bouffé sans autre forme de procès plus de 5 milliards à la CENI en 1997 et n’est toujours pas rassasié.

    Peuple souverain du Mali il faut prendre l’exemple sur le brave peuple des hommes intègres du Faso pour chasser ces malfrats et ces brigands sinon le Mali va faire faillite dans moins d’une année.

    On ne peut pas être héritier de Soundiata et de Modibo Keita et être un VOLEUR!

    CE N’EST PAS POSSIBLE!

    L’IBKON qui n’a jamais su se présenter dans une élection même locale à Kita (ville malinké par excellence) n’est autre qu’un enfant de Koutiala alors qu’il n’est pas Mianka non plus.

    C’est un “N’ta chi don” à la tête de notre État qui n’a jamais connu la dignité et l’honneur.

    Donc il ne pourra offrir aux maliens ni la dignité ni l’honneur!

    C’est un voleur au même titre que les voleurs de motos Djakarta que vous brûlez un peu partout au Mali.

    Alors pourquoi vous ne chassez pas L’IBKON alors que lui et sa clique crasseuse ont volé une somme record de 258 milliards de FCFA en un an à Koulouba?

    Peuple souverain du Mali, vous êtes avertis et un homme averti en vaut deux!

    Salute Ouagadougou!

  9. Je n’en reviens pas, regardez moi ce tyrant. Vous vouliez eviter un bain de sang 😀 , plutot vous vouliez eviter la mort mais il vous rattrapera de toutes les facons, soit gentillement ou mechanment.
    Le peuple est très patient car eternel. Espece d’assa-ssin. Vous Allez payer tot ou tard.

  10. Pourquoi le Burkina n’envahirait pas la Cote d’Ivoire pour aller ceuillir ce malpropre, le juger et le fusiller? Y a en marre des conneries des cons de Presidens. Les Burkinabe doivent chercher a extrader Blaise.

  11. Avant même d’arriver devant les tribunaux, Blaiso commence déjà à pleurnicher. Monsieur Compaoré, chacun a son tour chez le coiffeur !!!!!!! C’est bien pour cette raison qu’il faut savoir jouer sur la corde.

  12. Monsieur le président, vous aviez démissionné parce que vous êtes incapables d’affronter la mort comme T SANKARA l’avait fait sous les balles des hommes sous vos ordres et agissant pour votre compte.

    Feu T SANKARA a bien accepté d’affronter la mort et vous l’aviez donnée sans résigner. Aujourd’hui vous méditerez pendant longtemps sur les actes ignobles que vous aviez pu posés durant les 27 années au pouvoir.

    SANKARA dit: plutôt la mort que la honte!

    Blaise dit: Plutôt la honte que la mort

    Résultat: Burkina 1 et BLAISE 0

  13. il est vraiment cynique ce monsieur.
    Il a attendu qu’il ait 30 morts et plus de 100 blessés pour nous dire ça!
    Ce monsieur doit être fusillé sur la place publique.

  14. Donnez nous des news des sangsues de blaise je veux dire le mnlmachin 😀 😀 😀 Ils ont renié le passeport malien, celui du BF leur sera retiré aussi ils resteront apatrides comme ils le méritent, car le Mali ne les acceptera pas non plus 👿 👿

  15. Bigre! “qui vient par les armes périra par les armes” dit – on. Dieu même ne n’aurait jamais donner une sortie honorable à ce plus sanguinaire de l’Afrique de l’ouest.
    Mais où est la CDEAO, quand elle criait sur le Mali retour de l’ordre constitutionnel et le pouvoir pas aux militaires. la constitution bourkinabè n’organises – t- elle pas la vacance de Pouvoir? alors il faut qu’elle exige le retour de l’armée dans les casernes et laisser l’autorité politique gérer la transition.
    Il faut faire très attention avec les militaires au pouvoir surtout dans le cas burkinabé car depuis trois décennies qu’ils l’ont pris et n’ont jamais lâché !

    Alors que Dieu assiste le Burkina

  16. QUITTER LE POUVOIR NE SIGNIFIE PAS QUITTER LE PAYS, Á MOINS QUE BLAISE COMPAORÉ NE SOIT GÉNÉTIQUEMENT LACHE.
    UN FILS DIGNE DU PAYS SERAIT RESTER FAIRE FACE Á LA VÉRITÉ.
    POINT.
    POINT FINAL.

  17. Mais comment était il.venu au pouvoir en 1987? C'était en faisant couler le sang innocent de burkinabé ( en l'occurrence thomas et ses consorts) avec l'aide de mercenaires libériens. Il n'avait pas le choix hier parce qu'ayant perdu tout le pouvoir au peuple burkinabé.
    It is in fortunate that they let him go free and safe.
    Espérons que la TPI se mette à ses trousses rapidement pour génocide les multiples pays de la sous région y compris son rôle dans le conflit du Mali.

  18. “J’ai refusé de voir couler le sang des fils du Burkina”… 🙁

    Thomas Sankara n’a pas eu cette chance… :mrgreen:

    Henri Zongo…

    Jean-Baptiste Boukary Lingani…

    Norbert Zongo… :mrgreen:

  19. on dois te juges maintenant pour touts les mots que tu a faits 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  20. Paix aux ames des 30 personnes tuees et bonne sante aux centaines de blesses a cause de ton entetment. Blaise on dit en Bamanan que quand “la vie de l’oiseua est fini il n’ecoute pas les conseils”, tu as joue et tu as perdu grace au courage du peuple Burkinabe, l’article 37 est intouchable de sa constitution, et desormais il appartient aux autres fils du Burkina de gerer ce pays, les indiespensables comme toi, les cimetieres en sont pleins. Blaise degages!

Comments are closed.