Des responsables américains admettent qu’ils sont littéralement en train de mentir au public à propos de la Russie.

5

NBC News a publié un nouveau rapport citant plusieurs responsables américains anonymes, intitulé de manière humoristique “En rupture avec le passé, les États-Unis utilisent les renseignements pour mener une guerre de l’information avec la Russie, même lorsque les renseignements ne sont pas solides comme le roc“.

Les responsables affirment que l’administration Biden a rapidement diffusé des “renseignements” sur les plans de la Russie en Ukraine qui sont “peu fiables” ou “fondés davantage sur l’analyse que sur des preuves tangibles”, voire tout simplement faux, afin de mener une guerre de l’information contre Poutine.

Le rapport indique qu’à cette fin, le gouvernement américain a délibérément fait circuler des allégations fausses ou mal étayées sur l’imminence d’attaques à l’arme chimique, sur les projets russes d’orchestrer une attaque sous faux drapeau dans le Donbass pour justifier une invasion, sur les conseillers de Poutine qui le désinforment et sur la Russie qui cherche à s’approvisionner en armes auprès de la Chine.

Aux États-Unis, les opérations psychologiques visant le public étaient autrefois illégales, même si le moyen de les contourner était de publier des articles dans la presse étrangère. Mais au cours des cinq dernières années, en commençant par le Russiagate et maintenant l’Ukraine, il est clair que le public américain est devenu une cible autorisée :

Extrait (les gras sont de l’auteur)

Cette affirmation, qui a attiré l’attention, a fait les gros titres dans le monde entier : Des responsables américains ont déclaré avoir des indices suggérant que la Russie pourrait se préparer à utiliser des agents chimiques en Ukraine.

Le président Joe Biden l’a ensuite déclaré publiquement. Mais trois responsables américains ont déclaré cette semaine à NBC News qu’il n’y avait aucune preuve que la Russie ait apporté des armes chimiques près de l’Ukraine. Ils ont déclaré que les États-Unis avaient publié ces informations pour dissuader la Russie d’utiliser ces munitions interdites.

C’est l’un des nombreux exemples de l’administration Biden qui rompt avec les précédents récents en déployant des renseignements déclassifiés dans le cadre d’une guerre de l’information contre la Russie. L’administration a agi de la sorte même lorsque les renseignements n’étaient pas solides comme le roc, selon les responsables, afin de déstabiliser le président russe Vladimir Poutine.

Ils ont donc menti. Ils peuvent prétendre qu’ils ont menti pour une noble raison, mais ils ont menti. Ils ont sciemment diffusé des informations qu’ils n’avaient aucune raison de croire vraies, et ce mensonge a été amplifié par tous les médias les plus influents du monde occidental.

Un autre exemple de l’administration Biden diffusant un faux récit dans le cadre de sa “guerre de l’information” :

De même, l’accusation selon laquelle la Russie s’était tournée vers la Chine pour obtenir une aide militaire potentielle manquait de preuves tangibles, selon un responsable européen et deux responsables américains.

Les responsables américains ont déclaré que rien n’indique que la Chine envisage de fournir des armes à la Russie. L’administration Biden a présenté cela comme un avertissement à la Chine de ne pas le faire, ont-ils dit.

En ce qui concerne l’affirmation de l’empire, la semaine dernière, selon laquelle Poutine est induit en erreur par ses conseillers parce qu’ils ont peur de lui dire la vérité, NBC rapporte que cette évaluation “n’était pas concluante – basée plus sur l’analyse que sur des preuves tangibles.”

Je m’étais en fait moquée de ce communiqué de presse ridicule de la CIA lorsqu’il avait été publié sans critique, déguisé en nouvelle de dernière minute, par le New York Times :

Dernière minute : Le journal le plus influent du monde anglophone fait régulièrement passer les communiqués de presse de la CIA pour des “nouvelles de dernière minute”.

Nous nous étions également amusés de l’étrange imitation d’Alex Jones par le porte-parole du département d’État Ned Price en février, lorsqu’il avait prétendu à tort que la Russie était sur le point de publier une vidéo ” sous faux drapeau ” utilisant des acteurs de crise pour justifier son invasion :

Les États-Unis tentent à nouveau de faire passer les affirmations du gouvernement pour des preuves. “C’est le genre de preuve que vous ne pouvez pas voir. La preuve est invisible.”

D’autres mensonges du gouvernement américain évoqués dans le reportage de NBC étaient moins amusants :

Dans une autre divulgation, des responsables américains ont déclaré que l’une des raisons de ne pas fournir à l’Ukraine des avions de combat MiG était que les renseignements montraient que la Russie considérerait cette décision comme une escalade.

C’était vrai, mais c’était également vrai pour les missiles Stinger, que l’administration Biden a fourni, ont déclaré deux responsables américains, ajoutant que l’administration a déclassifié les informations sur les MiG pour renforcer l’argument de ne pas les fournir à l’Ukraine.

Ainsi, l’administration Biden savait qu’elle envoyait à l’Ukraine des armes qui seraient perçues par une superpuissance nucléaire comme une escalade provocatrice, les a envoyées quand même, et a ensuite menti à ce sujet. Cool, cool, cool.

Ce rapport de NBC confirme les rumeurs que nous entendions depuis des mois. Max Boot, un professionnel de la guerre, a déclaré en février, via le groupe de réflexion du Council on Foreign Relations, que l’administration Biden avait inauguré “une nouvelle ère d’opérations d’information” avec des communiqués de renseignement conçus non pas pour dire la vérité mais pour influencer les décisions de Poutine. L’ancien chef du MI6, John Sawers, a déclaré en février au groupe de réflexion The Atlantic Council que les communiqués de “renseignements” de l’administration Biden reposaient davantage sur une impression générale que sur des renseignements réels, et étaient conçus pour manipuler plutôt que pour informer.

Une interview étonnante de l’ancien chef du MI6 avec @B_judah de l’Atlantic Council. (en présence de toute la bande) où l’agent du renseignement *admet* que de nombreuses “fuites de renseignements” occidentales que les médias transmettent consciencieusement ne sont pas de vraies fuites mais des messages de propagande destinés à affaiblir Poutine.

 

Et au cas où vous vous poseriez la question, non, NBC ne vient pas de publier une fuite importante de dénonciateurs au sein du gouvernement américain qui exposent courageusement les mensonges des puissants avec l’aide de la presse libre. L’un des auteurs de l’article est Ken Dilanian, dont il a été révélé en 2014 qu’il avait travaillé en tant qu’actif de la CIA au sens propre tout en écrivant pour le LA Times. Si vous voyez le nom de Dilanian dans une signature, vous pouvez être certain que vous lisez exactement ce que les gestionnaires de l’empire américain veulent que vous lisiez.

Alors pourquoi nous disent-ils tout cela maintenant ? Le gouvernement américain ne craint-il pas de perdre la confiance du public en admettant qu’il ment constamment sur son conflit international le plus médiatisé ? Et s’il s’agit d’une “guerre de l’information” destinée à “entrer dans la tête de Poutine”, comme l’affirment les sources de NBC, le fait d’en parler ouvertement dans la presse grand public ne va-t-il pas complètement à l’encontre du but recherché ?

C’est en répondant à ces questions que ça devient vraiment effrayant. Je me réjouis des réactions et des théories de chacun sur le sujet, mais d’après ce que je peux comprendre, la seule raison pour laquelle le gouvernement américain rendrait cette histoire publique est qu’il veut que le grand public soit au courant. Et la seule raison plausible qui me vient à l’esprit pour laquelle ils veulent que le public soit au courant est qu’ils sont convaincus que le public acceptera qu’on lui mente.

Pour mieux comprendre où je veux en venir, il est utile de regarder la version télévisée de ce reportage, dans laquelle Dilanian et la présentatrice de NBC Alison Morris s’enthousiasment de la manière brillante et merveilleuse dont l’administration Biden utilise ces tactiques de guerre psychologique pour perturber l’esprit de Poutine :

Le message qu’un téléspectateur endoctriné de NBC recevra en regardant ce segment est : “N’est-ce pas génial ? Notre président réalise tous ces mouvements d’échecs en 3D pour battre Poutine, et nous en faisons en quelque sorte partie !”

Il est évident depuis longtemps que l’empire américain s’efforce de renforcer le contrôle narratif pour renforcer sa domination hégémonique sur la planète via la censure d’Internet, la propagande, la manipulation des algorithmes de la Silicon Valley et la normalisation de la persécution des journalistes. Il se peut que nous soyons maintenant simplement au stade du contrôle narratif impérial où ils peuvent commencer à fabriquer ouvertement le consentement du public à ce qu’on lui mente pour son propre bien.

Tout comme la campagne de diffamation contre Julian Assange a entraîné les libéraux traditionnels à défendre le droit de leur gouvernement à leur cacher de sombres secrets, il se peut que nous soyons maintenant au stade de l’avancement du contrôle narratif où les libéraux traditionnels sont entraînés à défendre le droit de leur gouvernement à leur mentir.

Les États-Unis intensifient les agressions de la guerre froide contre la Russie et la Chine dans une tentative désespérée d’assurer une hégémonie unipolaire, et la guerre psychologique joue traditionnellement un rôle majeur dans les manœuvres de la guerre froide en raison de l’incapacité d’agresser de manière plus ouverte des ennemis dotés d’armes nucléaires. C’est donc le moment ou jamais de faire en sorte que les “penseurs” des deux principales factions politiques américaines encouragent fanatiquement les manipulations de guerre psychologique de leur gouvernement.

Un simple coup d’œil sur Internet pour voir ce que les principaux libéraux disent de ce rapport de la NBC montre que c’est bien ce qui se passe. Dans les milieux libéraux, il semble que l’on accepte largement que le gouvernement le plus puissant du monde utilise les institutions médiatiques les plus puissantes du monde pour mentir au public à des fins stratégiques. Si cela continue à être accepté, cela rendra les choses beaucoup plus faciles pour les gestionnaires de l’empire à l’avenir.

Caitlin Johnstone

SOURCE: https://www.legrandsoir.info/

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. TRES TRES CHER WATER MATER,

    LE REVE EST PERMIS, C’ EST MEME HUMAIN…!

    MAIS, L’ ANGLETERRE NE SAURAIT PLUS ÉVOLUER HORS DE LA PERFIDITÉ.

    DEPUIS L’ ÉFFONDREMENT OFFICIEL DE L’ EMPIRE BRITANNIQUE, L’ ANGLETERRE A CHOISI LA STRATÉGIE “STAY BEHIND” POUR FAIRE VOLIR SES AMBITIONS HÉGÉMONIQUES.

    DEPUIS LA FIN DE LA WW2 , LES USA ET L’ UE SONT LES FACADES DE LA COURONNE BRITANNIQUE, AINSI ELLE N’ A PAS BESOIN D’ ETRE AUSSI BRUYANTE COMME L’ EST LA CIGALE-FRANCE….

    LA COURONNE BRITANNIQUE FAIT FAIRE ….CE N’ EST PAS LAISSER FAIRE …!

    C’ EST EXACTEMENT LA COURONNE BRITANNIQUE QUI A ORIENTÉ HITLER VERS L’ URSS.

    AUSSITOT APRES HIROSHIMA ET NAGASAKI, LA COURONNE BRITANNIQUE DEMANDA LES USA DE VITRIFIER L’ URSS VAIQUEUR DE LA WW2.

  2. 😂L ANGLETERRE DOIT FAIRE UNE PAIX ET UNE ALLIANCE AVEC L ALLEMAGNE ET LA RUSSIA SOEUR POUR UNE PAIX DURABLE ET LA VRAIE PROSPERITE EN EUROPE ET, EN AFRIQUE LES TROIS DOIVENT AIDER LES PEUPLES AFRICAINS.😂

    😂EST CE QUE JE REVE?! CELA EST AUSSI PERMIS! NON, J AIME L ANGLETERRE ET JE VEUX QU ELLE S’APPROCHE PLUS FRANCHEMENT ENVERS L’AFRIQUE😊

  3. LE REVEIL SERA BRUTALEMENT MORTEL POUR L’ EMPIRE DU MENSONGE, DU VOL , DU VIOL ET DE LA BIOPOLITIQUE MILITAIRE…..

    DANS QUELQUES MOIS, SES RESPONSABLES ET LEURS TROUPEAUX DE LARBIN-CRÉTINS SERONT PRÉSENTÉS DEVANT LES JUSTICES POPULAIRES…

    WAIT AND SEE…!

    PS:

    – BIOPOLITIQUE MILITAIRE : NOTION INTUITIVE, NOUVELLE, TENANT COMPTE LE FAIT INDÉNIABLE QUE LA CRISE CRISE SANITAIRE INDUITE, PROVOQUÉE, COMME PARTIE INTÉGRANTE, STRUCTURELLE , DE LA GUERRE ÉCONOMIQUE DÉCLENCHÉE PAR L’ OTAN CONTRE LE RESTE DU MONDE.

    – LA BIOPOLITIQUE MILITAIRE TIRE SES OUTILS SPEUDO-SCIENTIFIQUES DE LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE-GÉNOMIQUE EXPÉRIMENTALE.

    LA NOTION EST INTUITIVE ET SON EXPRESSION S’ ÉNNONCE ICI POUR LA TOUTE PREMIERE FOIS.

    JE PROPOSE AUX JURIDICTIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES DU MONDE LIBRE-HORS-OTAN D’ INCLURE CETTE TOUTE NOUVELLE NOTION INTUITIVE PERCEPTIBLE, VÉCUE ET SUBIE PAR PLUS DE 7 MILLIARDS D’ HUMAINS SUR NOTRE TERRE, DANS LEURS BOITES Á OUTILS D’ ÉVALUATION DES PLUS GRANDS CRIMES.

    LA NOTION VEUT CIBLER LES CRIMES CONTRE LA BIOSPHERE, VOIRE LA NOOSPHERE, DONC DE LOIN AU DESSUS DE LA NOTION DE “CRIME CONTRE L’ HUMANITÉ”.

  4. Well this article above all imply decline in United States reliability on international stage is very real plus demonstrate why though to my dislike foreign press should be considered spies plus managed accordingly for sake of nations at war on opposing side of one press support.
    I have dealt with my share of injurious lies by Americans of all sorts plus their lies have caused me to be placed on numerous so called ” black list” but I have not had as many lies told on me as Putin. He have even been labeled war criminal as if he is on battlefield carrying out what some see as questionable acts by Russian soldiers. I ask question what is soldier to do when opposing side fire stinger or javelin missiles at them then run in hospital, school, church etc. to hide from you retaliating by bombing? All of Ukraine know what is occurring but due to combatants hiding among civilians will not receive favorable response they do not share that information. Fact enemy combatants run in hospital, school, church etc. make whatever in that building possible collateral damage. When citizens under battle conditions in area brave to go outside to drive, bicycle or walk about it is reasonable to conclude they are ” spotters” for opposing side fighters seeking to uncover whereabout of Russian tanks so that multitude of javelin missiles may be moved into position from which they may destroy those tanks. It is reasonable to conclude those seeming to be spies must be neutralized as enemy combatants. Mere fact there is continuation of like drive, bicycle or walk is strong indication those people are or were causing lives to be taken dangerous spies.
    In nutshell Biden approval rating is bad plus most likely to get worst as seemingly corrupt actions of his son receive more attention plus information show Biden was involved in that alleged corruption. Biden is heavily reliant on Trump running for reelection in order for him to win. Virtually any top Republican except Trump may easily defeat him. Women are angry at Trump for choosing Supreme Court judges that most likely will not give them control of their bodies concerning legal abortions. They will manage Trump like he managed them on that issue by wooing them in with he is going to be good to them then he selected judges who are quietly against abortions.
    Malians know Biden is liar from Obama presidency who declared before world to embarrassment of American soldiers that were there that he did not have American soldiers to vacate maneuvers with Malian soldiers plus take all weapons thereof leaving Malian soldiers defenseless to be slaughtered as they were slaughtered by terrorists. It was cruel plus unforgettable act with Biden plus Obama knowing that group of Malian soldiers open was not ever to retreat. It was heartless, cruel plus unnecessary act by Biden plus Obama plus we will not let Africa forget it. That for me is most unforgettable lie. So like comedians Biden see lying as art form no matter how injurious they may be. United States decline will level off only when it stop selecting rumored to be bisexuals as presidents. Last three presidents are reported to have partake in that conduct at some point in their life. Once you go over to being bisexual it is impossible to comeback to being heterosexual but you may be temporarily not in full action bisexual.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. Mr Caitlin Johnstone,

    C’est bien pour cela qu’il faut une presse libre pour vérifier les informations. Pas une presse dont vous vous faites le chantre en généralisant le propos. Ce qui reste vrai c’est que ce rapport sort et qu’il est accessible. On ne peut pas en dire autant sur tous les méfaits allégués à la russie ( massacre de boutcha, bombardeent de maternité, pilonnage de gare comme à kramatorsk viols et vols, destruction de théâtre servant d’abri aux civils, ….) en ukraine puisque la russie refuse toute liberté de la presse sur son territoire. C’est exactement la même chose au Mali avec nombre d’exactions rapportées aux FAMAs, sujet sur lequel la junte met un couvercle .Qu’attend la junte pour présenter à la télévision malienne sa démarche en matière de ce communication ? Monsieur le journaliste vous pourriez la discuter de la même manière. Au fait que devient l’enquête sur l’assassinat des commerçants mauritaniens ? L’affaire de Mourrah est de la même veine.

    Mais tout ressortira un jour.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here