Faux Obama, minorités, adultère : l’ancien avocat de Trump étrille le président américain dans un livre

0

Dans un ouvrage à paraître cette semaine, Michael Cohen s’en prend à son ancien client et à ses frasques avant et pendant sa présidence.

“Un tricheur, un menteur, un fraudeur, une brute, un raciste, un prédateur et un escroc”. Les mots de l’avocat Michael Cohen ne sont pas tendres pour son ancien client Donald Trump.

Dans un ouvrage intitulé Disloyal: A Memoir et à paraître ce mardi 8 septembre, l’ancien homme de confiance du président américain revient sur leur relation et ne l’épargne pas.

Obsession pour Obama

Selon l’avocat, le milliardaire républicain n’est président que pour ses propres intérêts financiers et fait une fixette sur l’ancien locataire de la Maison Blanche, Barack Obama. À tel point que l’homme d’affaires a voulu recruter un “Faux-Bama” et reprendre les codes de son ancienne émission The Apprentice pour une vidéo.

Le milliardaire aurait réalisé ce clip pour la convention républicaine de 2012 au cours de laquelle Mitt Romney avait été investi pour affronter Barack Obama. Une vidéo qui n’avait finalement pas été diffusée au cours de la convention mais qui est depuis devenue disponible sur les réseaux sociaux.

Les Afro-Américains et les Latinos “stupides”

Le livre retrace également la course à la Maison Blanche en 2016 face à la candidate démocrate Hillary Clinton et les difficultés qu’a rencontré Donald Trump pour séduire les minorités.

“Je n’aurai jamais le vote hispanique”, aurait confié l’homme d’affaires à son avocat, “comme les noirs, ils sont trop stupides pour Trump. Ce n’est pas mon peuple”. Michael Cohen assure toutefois que Donald Trump n’aurait jamais employé le terme “nègre” mais qu’il emploierait d’autres termes racistes.

“Donnez-moi un pays dirigé par une personne noire qui ne soit pas un pays de merde… Ils le sont tous!”, aurait ainsi confié Donald Trump à son avocat en 2008.

“Ca n’est que 130.000 dollars”

Mais une grande partie du livre de Michael Cohen se concentre sur l’affaire Stormy Daniels. L’actrice de films X qui affirmait avoir eu une liaison avec le président américain a perçu 130.000 dollars de la part de l’avocat en échange de son silence.

“Ça n’est que 130.000 dollars”, aurait déclaré le milliardaire américain à la suite de cet accord financier.

S’il dézingue son ancien client, Michael Cohen n’est pour autant pas exemplaire. Il a été condamné en décembre 2018 à trois ans de prison pour avoir enfreint les règles électorales après cette affaire mais également pour avoir fraudé sur ses impôts et menti au Congrès.

“Michael Cohen est un criminel en disgrâce et un avocat radié qui a menti au Congrès. Il a perdu toute crédibilité et ce n’est pas surprenant de le voir tirer une dernière profit de ses mensonges”, a réagi la porte-parole de la Maison Blanche Kayleigh McEnany au Washington Post.

Article original publié sur BFMTV.com

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here