Guinée: la Cédéao sanctionne les auteurs du putsch et veut une transition rapide

7

Le sommet extraordinaire de la Cédéao a pris fin jeudi 16 septembre dans la soirée avec une série de mesures contre la Guinée. C’est un message de fermeté que les dirigeants d’Afrique de l’Ouest ont voulu envoyer à la junte en Guinée.

En tout, ce sont six points qui ont été énoncés ce jeudi soir à l’issu de ce sommet extraordinaire de la Cédéao. En premier lieu, il y a le maintien de la suspension de la Guinée de toutes les instances de l’organisation jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel.

Une transition de six mois demandée

Ensuite, il y a l’interdiction de voyager pour tous les membres du CNRD ainsi que pour les membres de leur famille. Les chefs d’État de l’organisation régionale ont par ailleurs décidé le gel des avoirs financiers des putschistes.

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, doit se rendre à Conakry dans les 48 heures, pour exiger la libération immédiate et sans condition du président déchu, Alpha Condé, toujours retenu dans un lieu tenu secret. Il devrait à cette occasion transmettre les conclusions du sommet aux nouveaux dirigeants de la Guinée.

Au cours des discussions à huis clos, la durée de la transition a notamment été évoquée. Elle ne devrait pas dépasser six mois. Cette transition devra être conduite par le colonel Mamady Doumbouya secondé d’un Premier ministre civil, conclut l’instance sous régionale.

Pour Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la Cédéao, il faut que la Guinée revienne le plus rapidement possible à l’ordre constitutionnel :

Ils ont clairement indiqué que la transition qui démarre, doit être une transition de courte durée. Ils sont même allé très loin en disant que cette transition ne devait pas dépasser six mois.

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. “Grande soeur, ne perdez pas votre temps. Continuez à donner comme d’habitude, vos interventions avec la plus grande courtoisie comme vous le faites. Ne répondez pas aux balivernes des mal-nés.

  2. Six mois, c’est beaucoup. Trois mois suffisent pour organiser de nouvelles élections. Il faut vraiment donner un signal fort face à l’intrusion des militaires dans la politique. Que celui qui veut faire de la politique enlève ses galons pour descendre dans l’arène.

    Pensées rebelles.

  3. Critiquez la CEDEAO, vomissez vos balivernes, criez. le chien aboit, la caravane passe. Les décisions de la CEDEAO SONT APPEL. ou Choguel plie ou il démissionne. Point. Vivement un nouveau Président élu en février 2022 au Mali démocratique et prospère.

  4. 90 % des soit disant président qui sont dans ce machin ridicule inutile bruyant et encombrant qui se nomme CEDEAO ont organisé et perpétré un COUP D’ETAT ÉLECTORAL pour se maintenir
    Quand des dictateurs comme Macky Sall Alassane Ouattara Alpha Conde modifie la constitution de leurs pays à leur guise pour renforcer leur pouvoir ou pour museler les opposants la ridicule CEDEAO ferme sa gueule
    Pourtant aucun de ces trois présidents Conde Sall ou Ouattara n’a respecté jamais
    les décisions prises par la CEDEAO à leur encontre
    Les manifestants tues a Dakar et Conakry lors des émeutes contre Conde et Sall où était la CEDEAO ?
    Quand Conde et Ouattara faisaient le forcing pour faire un troisième mandat que faisait la CEDEAO ?
    A quoi sert la CEDEAO ? Rien sinon un syndicat de despotes de francs-maçons qui appartiennent au même loge Alpha Conde est du même loge maçonnique que Ouattara Sall Sassou Bongo et le togolais raison pour laquelle ces messieurs s’agitent

  5. ECOWAS actions are on basis of constitution that have been suspended due to it was altered by dictator president who with dictator power increased his term limits plus authority. In effect ECOWAS orders are approving transformation of government to dictatorship. That is wrong exceeding wrong of purging illegal altered constitution dictator from power. Where there are two great wrongs it is most sensible to choose lesser wrong thus preserving that in citizens best interest . ECOWAS approach is not sensible. It is not showing decisions in citizens best interest instead it support tyranny. It should give Guinea transition allotment period equal to insufficient period it gave Mali .
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  6. CEDEAO, fouttez le camp! Vous emmerdez trop les gens. Vous n’intervenez jamais si un peuple souffre par les actions malsaines de ses dirigeants. Vous intervenez seulement si ce peuple arrive lui-même à se débarraser de ces farfelus de dirigeants malhonnêtes. Donc, ce sont ces dirigeants emmerdants que vous soutenez et non les paisibles populations. Donc fouttez la paix aux nouveaux dirigeants de la Guinée tout comme aux nouveaux dirigeants de mon cher MALIBA. A bon ententeur, salut! “CEDEAO; aw yé an tôrô saa!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here