Le nord de l’Algérie meurtri par des incendies dans plusieurs villes

1
Des feux de forêt dans 14 départements du nord de l’Algérie ont fait au moins 38 morts et plus de deux cents blessés. De nombreuses familles ont dû fuir leurs habitations et des routes ont été coupées.
Après la France et le Portugal, l’Algérie n’est pas épargnée par les incendies. Au moins 38 personnes ont péri et plusieurs dizaines ont été blessées dans des feux de forêt qui ont touché 14 départements du nord du pays, selon un nouveau bilan établi jeudi 18 août sur la base de sources officielles et de témoignages de journalistes interrogés par l’AFP.
Le bilan des incendies de ces derniers jours s’est alourdi avec 30 morts dans la zone d’El Tarf, dans l’Extrême-Est, près de la frontière avec la Tunisie, cinq à Souk Ahras, deux femmes à Sétif et une personne à Guelma, dans l’Est, selon la protection civile, des journalistes locaux et la télévision Ennahar.
En outre, plus de 200 personnes ont été blessées, selon des médias locaux. Sur la route vers El Kala, près de El Tarf, une ville de 100 000 habitants, “une tornade de feu a tout emporté en quelques secondes, la plupart des personnes qui sont mortes ont été encerclées alors qu’elles visitaient un parc animalier”, a décrit à l’AFP un journaliste local.
Des familles déplacées, des routes fermées
Un précédent bilan de la protection civile faisait état de quatre personnes brûlées à divers degrés et 41 autres souffrant de difficultés respiratoires à Souk Ahras, autre ville frontalière de la Tunisie. Des images impressionnantes montraient des habitants de cette ville fuyant leurs maisons face aux flammes.
Selon les médias locaux, plus de 350 familles ont fui leurs maisons à Souk Ahras. La gendarmerie a fermé plusieurs routes à cause des incendies.
“Trente-neuf incendies dans 14 wilayas (préfectures) sont en cours”, a indiqué la protection civile, en précisant que la wilaya d’El Tarf enregistre le plus grand nombre d’incendies, avec 16 feux dont un bon nombre toujours en cours.
Des hélicoptères bombardiers d’eau sont intervenus dans trois préfectures, dont Souk Ahras.
Plus d’une centaine d’incendies en août
Depuis le début du mois d’août, 106 incendies ont éclaté, détruisant 800 hectares de forêt et 1 800 hectares de taillis, a précisé le ministre de l’Intérieur.
“Certains de ces incendies sont provoqués”, a affirmé Kamel Beldjoud.
Pays le plus étendu d’Afrique, l’Algérie ne compte que 4,1 millions d’hectares de forêts, avec un maigre taux de reboisement de 1,76 %. Chaque année, le nord du pays est touché par des feux de forêt, mais ce phénomène s’accentue d’année en année sous l’effet aussi des changements climatiques.
L’été 2021 a été le plus meurtrier. Au moins 90 personnes sont mortes dans des feux de forêt qui ont ravagé le nord du pays, où plus de 100 000 hectares de taillis sont partis en fumée.
Le réchauffement du climat augmente la probabilité des canicules et des sécheresses et par ricochet, des incendies.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Fires, floods, droughts plus extremely violent damaging storms are unstoppable accelerating Global Warming phenomenon plus will become worse. As glaciers of North Pole melt oceans will rise creating more violent hurricanes plus cyclones plus accelerate erosion of shorelines. These phenomenons likely will last until enough ocean water evaporate that withal for those conditions no longer exist. Even with Global Warming that could take excess decade. However of those conditions fires plus droughts will remain plus are primary causes we should avoid developing low lying shoreline plus focus more on inward area of higher ground. We also must address urgent need of manufacturing mobile desalination units. It is as important as solar energy, wind energy plus other forms of producing electrical power. Despite floods becoming widespread in parts of Africa interior water is disappearing therefore replacement must instantaneously be found. Most reliable source after bore holes ground water which are limited is desalination of ocean water plus reliable plus perpetual transport of that water from desalination point to where needed. Over years as we perpetually plus reliably fulfill this need we will devise improved systems likely piping ocean waters to more inward positions where it will be desalinize then transported to inward communities. Thereof we reduce chaotic exposure to violent plus destructive storms shoreline areas will experience.
    Challenges caused by unstoppable accelerating Global Warming are becoming more widespread plus those hoarding wealth instead of putting it to use at providing improved living conditions are doomed to die with their wealth not ever going to worthy use. I am not recommending they should become penniless however, I am making point they may be rich plus still invest great amount of wealth at upgrading African communities living conditions under unstoppable accelerating Global Warming. We should try to make all comfortable as we all have allowed man-made conditions that created unstoppable accelerating Global Warming to come about.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here