Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix réaffirme l’engagement de l’ONU au Mali

0
l’engagement de l’ONU au Mali

Du 31 août au 5 septembre dernier, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, était au Mali pour une visite officielle qui l’a conduit dans plusieurs villes du Nord du pays. Au cours de cette mission, M. Lacroix, accompagné du Chef de la MINUSMA, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, Mahamat Saleh Annadif, a rencontré les autorités nationales et locales, les acteurs de la mise en œuvre du processus de paix mais aussi des représentants de la société civile. À tous, Jean-Pierre Lacroix a réitéré la détermination de l’ONU à accompagner le Mali sur le chemin de la paix durable.

À la tête d’une délégation, Jean-Pierre Lacroix est arrivé le 31 août à Bamako. Le jour même, M. Lacroix a été reçu par le Premier Ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga avec lequel il a, entre autres, échangé sur la mise en œuvre du processus de paix.

Les premières journées du voyage du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix ont été consacrées à des visites dans le Nord du pays, en compagnie du Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif. À Tessalit, M. Lacroix et M. Annadif ont été reçus sur place par le Colonel Frederick Bonni, le Commandant adjoint du Secteur Nord de la MINUSMA, ainsi que par les autorités locales et les représentants de la société civile de Tessalit ; tous ont apprécié le déplacement d’un haut responsable sur le terrain. À Kidal, M. Lacroix s’est entretenu avec les représentantes des femmes de Kidal, une composante essentielle à la réconciliation nationale que la MINUSMA participe à renforcer au travers de différents projets. Une rencontre a également eu lieu avec l’Aménokal de Kidal, Mohamed Ag Intalla, accompagné du Président de l’autorité intérimaire de la région, Hassan Ag Fagaga et du représentant de la société civile.

Cette visite est intervenue deux mois après la reconduction du mandat de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) par le Conseil de sécurité.

« Tout en renouvelant le mandat de la MINUSMA, le Conseil de sécurité a lancé un message d’urgence quant à la nécessité dans les six prochains mois de réaliser des progrès substantiels et concrets dans la mise en œuvre de l’accord de paix, » a dit M. Lacroix quelques jours plus tard, lors d’une conférence de presse à Bamako. Le Conseil de sécurité a en effet clairement énoncé que la MINUSMA « n’a de sens et de raison d’être que si elle s’appuie sur un processus politique qui avance, sur la volonté active des parties de le mettre en œuvre », a-t-il ajouté.

Le 2 septembre, M. Lacroix a assisté à l’inauguration de la nouvelle piste de l’aéroport de Gao en présence du Gouverneur de la région, le Colonel Sidiki Samaké, du ministre malien des Transports et du Désenclavement, Hamed Moulaye Haïdara, du Président de l’Autorité intérimaire de la cité des Askia, du Chef adjoint de la Mission de l’Ambassade d’Allemagne, Simon Herdren, et du Chef de la MINUSMA. Cette piste d’atterrissage permettra désormais à des avions gros porteur de se poser dans le Nord du Mali, et offrira par ailleurs une capacité pour des opérations nocturnes essentielles. La nouvelle piste permettra aussi le retour des vols commerciaux sur Gao et contribuera ainsi au désenclavement des régions du Nord du Mali et au relèvement économique du pays.

Au cours de sa visite à Sévaré, M. Lacroix s’est arrêté au centre de commandement de la Force conjointe du G5 Sahel, récemment touché par un attentat. Il a rappelé l’importance de la collaboration entre la force sous-régionale et la MINUSMA pour atteindre l’objectif commun de paix et de stabilité du Mali. « Pour que les forces africaines puissent réussir, il faut qu’il y ait des conditions de financement stables et prévisibles », a estimé Jean-Pierre Lacroix au micro de Mikado FM, la radio des Nations Unies au Mali.

Deux journées ont ensuite été consacrées à des réunions de travail entre la MINUSMA et ses partenaires sur le terrain : présidence de la République malienne, ministres maliens en charge des portefeuilles liés au processus de paix et de réconciliation au Mali, opposition démocratique malienne, CEDEAO, Union européenne, pays contributeurs, G5 Sahel, équipe pays des Nations Unies.

La visite du haut responsable onusien est intervenue peu après la publication des résultats de l’élection présidentielle. Il a assisté mardi 4 septembre à la prestation de serment du Président Ibrahim Boubacar Keïta, réélu pour un second mandat. M. Lacroix a conclu sa semaine de visite par une rencontre avec le Président nouvellement élu.

Minusma

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here