L’ex-détenu salafiste, Bouchta CHAREF, dément les propos et les allégations de torture

0

L’ex-détenu salafiste, Bouchta CHAREF, dément les propos et les allégations de torture avancés par Mohamed HAJIB contre les autorités marocaines depuis l’Allemagne où il orchestre une bruyante campagne dans les réseaux sociaux.

Selon l’ex-jihadiste marocain, Mohamed HAJIB irait jusqu’à tatouer son corps à l’aide de henné et d’argile (ghassoul) pour simuler des traces de torture.

Réclamant 1,5 million d’euros contre l’Etat allemand pour l’avoir livré au Maroc en 2010, Mohamed HAJIB est classé parmi les plus grand escrocs de l’histoire grâce à ses supposés traces de torture contre les autorités marocaines.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here