L’ex-Premier ministre britannique Boris Johnson démissionne du Parlement

0

L’ancien Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé vendredi soir remettre son mandat de député, invoquant l’enquête parlementaire sur le “partygate”, les fêtes tenues à Downing Street en violation des restrictions liées au Covid-19.

Boris Johnson, 58 ans, a indiqué que sa décision était effective immédiatement, déclenchant une élection partielle qui ajouter encore plus de pression politique sur son successeur Rishi Sunak.

Un an après avoir été chassé de Downing Street par sa majorité après trois ans au pouvoir marqués par une succession de scandales, M. Johnson restait sous le coup d’une enquête parlementaire chargée de déterminer s’il avait trompé le Parlement dans l’affaire du “partygate”.

La procédure, menée par la commission des privilèges, est en train de finir ses travaux et venait selon la presse britannique de remettre ses conclusions à l’ancien dirigeant.

“J’ai reçu une lettre de la commission des privilèges qui indique clairement – à mon grand étonnement – qu’elle est déterminée à utiliser la procédure contre moi pour me chasser du Parlement”, a écrit l’ancien Premier ministre conservateur dans un communiqué.

“Je suis très triste de quitter le Parlement – du moins pour l’instant – mais je suis surtout consterné d’avoir été contraint de partir, de manière antidémocratique”, a-t-il ajouté, accusant la commission de “parti pris flagrant”.

Dans ce communiqué, il accuse la commission d’avoir produit un rapport qui n’a pas encore été publié, “truffé d’inexactitudes et empestant les préjugés”, sans lui donner “aucune possibilité formelle de contester ce qu’ils disent”.

Boris Johnson a été contraint à la démission l’été dernier après une succession de scandales, au premier rang desquels des fêtes à Downing Street pendant les confinements imposés en raison de la pandémie de Covid-19.

Mais le dirigeant charismatique, qui était toujours député, est resté très influent dans la majorité conservatrice.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!