Macron dénonce le racisme dans la police tout en refusant l’amalgame, dit Ndiaye

0
 Il faut se montrer intraitable face au racisme mais il convient aussi de souligner que l’écrasante majorité de la police n’est pas raciste, a déclaré mercredi Sibeth Ndiaye, la porte-parole gouvernementale, relayant le point de vue exprimé par le président Emmanuel Macron.
“Le président de la République a souligné que ce fléau, je cite, était une trahison de l’universalisme républicain, une maladie qui touche toute la société”, a-t-elle déclaré à la sortie du conseil des ministres.
“Il nous a appelés, je le cite à nouveau, à être intraitables sur ce sujet et à renforcer notre action au niveau du gouvernement en matière de lutte contre les discriminations et l’assignation à résidence dont sont hélas victimes une partie de nos concitoyens” a-t-elle ajouté.
Le chef de l’Etat a toutefois tenu à rappeler que “l’écrasante majorité des forces de l’ordre ne sauraient être salies et que dans le même temps elle se devaient d’être exemplaires dans le comportement”, a souligné Sibeth Ndiaye.
“Je le cite, il ne faut céder ni aux amalgames réducteurs, ni à une protection coupable.”
Le sort de l’Américain George Floyd, mort le 25 mai dernier lors d’une interpellation policière à Minneapolis, a suscité un vaste mouvement de colère et de protestation contre le comportement de la police qui a débordé hors des frontières des Etats-Unis, jusqu’en France où son sort a rappelé celui qu’a subi Adama Traoré, décédé lui aussi par asphyxie lors de son interpellation.
Nicolas Delame et Myriam Rivet, édité par Henri-Pierre André

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here