Missile en Pologne: “Je ne sais pas ce qu’il s’est passé”, reconnaît Zelensky

4

Volodymyr Zelenky a-t-il trop rapidement accusé la Russie d’être responsable de la mort de deux personnes dans un village polonais proche de la frontière ukrainienne? Des voix s’élèvent en tout cas pour critiquer une sortie susceptible de le décrédibiliser, voire de servir la propagande russe.

“Je n’ai aucun doute que ce missile n’était pas à nous”, déclarait, sûr de lui, le président ukrainien ce mercredi soir. “Je crois que c’était un missile russe, conformément au rapport des militaires” ukrainiens, prenait-il soin d’ajouter. Or, pendant ce temps, les responsables de l’Otan estimaient quant à eux qu’il s’agissait probablement d’un “missile du système ukrainien de défense anti-aérienne”. La Pologne et les États-Unis abondaient dans le même sens.

Ce jeudi, Volodymyr Zelensky a tempéré ses propos en déclarant “ne pas savoir ce qu’il s’est passé” en Pologne. “Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Nous ne savons pas avec certitude. Le monde ne le sait pas. Mais je suis sûr que c’était un missile russe, je suis sûr que nous avons tiré depuis des systèmes de défense aérienne”, a-t-il déclaré, cité dans un communiqué de la présidence ukrainienne.

“Il est impossible d’affirmer quelque chose de précis aujourd’hui”, a-t-il dit en réponse à une question sur l’incident.

“Ce n’est qu’après l’enquête qu’il sera possible de tirer des conclusions” sur l’origine du tir, a ajouté M. Zelensky.

Budapest critique la sortie
Un rare exemple de divergences entre Kiev et ses alliés occidentaux que la Hongrie s’est d’ailleurs empressée de critiquer: “Dans une telle situation, les dirigeants mondiaux s’expriment de manière responsable”, a en effet déclaré le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban. Or, “le président ukrainien, en accusant immédiatement les Russes, a eu tort, c’est un mauvais exemple”.

“C’est gênant pour lui”
Dans la foulée, Zelensky a quelque peu tempéré ses ardeurs mais exigé une participation de l’Ukraine à l’enquête internationale et un accès “immédiat” au site. Mais pour le général français Michel Yakovleff, officier général de l’armée de terre, le président “a perdu une occasion de se taire”: “Il a un capital de sympathie mais je ne vois pas pourquoi il s’est précipité. C’est gênant pour lui vis-à-vis de l’Otan et ça ouvre un vrai boulevard à la propagande russe”, regrette-t-il sur BFMTV. Le haut gradé considère que Volodymyr Zelensky se “complique la vie.”

“Réaction hystérique”, selon Moscou
Moscou a en effet non seulement démenti avoir bombardé le territoire polonais mais a également profité de l’occasion pour dénoncer la position ukrainienne. Sur BFMTV, le porte-parole de l’ambassade russe en France, Alexander Makogonov, a ainsi qualifié la réaction de Zelensky “d’hystérique”: “Il a appelé les pays de l’Otan à réagir immédiatement. ‘Réagir’, ça veut dire frapper la Russie et lancer la Troisième Guerre mondiale?”, a-t-il déploré.

Source: https://www.7sur7.be/

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. KInguiranke et le charlatant féticheur
    Deux individus qui devraient prendre des gouttes pour se calmer !!!!
    Deux bons a rien que seul ce site leur donne l’opportunité de s’exprimer sinon ils restent dans leur salon feutré dans la solitude des imbéciles
    Deux cerveaux dévorés par la haine d’autrui et de son prochain
    Deux minables qui se réjouissent le sang répandu des enfants, des femmes , ….. dans une guerre qui ne les concerne pourtant pas
    Deux esprits pervers dévorés par le tourment

    • “Je ne sais pas ce qu’il s’est passé DEPUIS LE DÉBUT DE l’Opération Militaire Spéciale (OMS)”, reconnaîtRA SOU PEU Zelensky…..

      McROND , LUI AUSSI DIRA LA MEME CHOSE AUX FRANCAIS, AUX VRSIS, CEUX DE SOUCHE….CAR LA DÉNAZIFICATION ATTEINDRA BREST EN FRANCE….

      PAR MOI-MEME, MAITRE FÉTICHEUR Á M’PETIONNAH, COMMUNE RURALE DE SOMAW’SO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here