Niger: Hama Amadou, candidat à la présidentielle, écroué pour trafic présumé de bébés

0
Niger: Hama Amadou, candidat à la présidentielle, écroué pour trafic présumé de bébés
20minutes.fr/20minutes.fr – Hama Amadou (G) le 15 juin 2014 à Niamey, Boureima Hama AFP

JUSTICE – Celui qui avait fui le pays en 2014 était sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par la justice nigérienne…

Impliqué dans une affaire présumée de trafic international de bébés au Niger, l’opposant Hama Amadou a été écroué à la prison civile de Filingué, une localité située dans l’ouest du Niger.

Les députés venaient d’autoriser son audition par la justice

Arrêté samedi dès sa descente d’avion à Niamey lors de son retour au pays après un an d’exil en France, le candidat à la présidentielle de 2016 du Mouvement démocratique nigérien (Moden) a été transféré, samedi dans la nuit, « sous forte escorte militaire à la prison de Filingué », a précisé la télévision privée Niger 24.

Opposant au président Mahamadou Issoufou, Hama Amadou était sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par la justice nigérienne. Il avait quitté le pays fin août 2014, alors que les députés venaient d’autoriser son audition par la justice dans cette affaire de trafic de bébés. Hama Amadou a toujours dénoncé un « dossier politique » alors que le gouvernement parle d’un « dossier de droit commun ».

Nombreuses arrestations et un enfant tué

Son arrivée, annoncée depuis jeudi, a donné lieu à un important déploiement de force des autorités. Des heurts ont opposé les forces de sécurité et des militants du Moden, à l’extérieur de l’aéroport de la fin de la matinée jusqu’à la tombée de la nuit. Il y a eu de nombreuses arrestations, selon les autorités qui ont fait état d’un enfant tué, « renversé par un motocycliste ».

En soirée, le gouverneur de Niamey, Hamidou Garba, a estimé à la télévision d’Etat que « Niamey a fait face à un mouvement insurrectionnel de la part des militants du Moden ». « Les forces de défense et de sécurité ont fait montre de sang-froid et de professionnalisme pour éviter des débordements inutiles et dangereux », a-t-il ajouté, confirmant l’arrestation de Hama Amadou.

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

PARTAGER