Ouattara-Gbagbo : la discrète médiation de Soumeylou Boubeye Maïga et Guy Delbrel

4

Parmi les missions de bons offices menées ces derniers mois entre le président ivoirien et son prédécesseur, l’une est restée sous silence : celle de l’ancien Premier ministre malien et de l’ex-« Monsieur Afrique » d’Air France.

Lors de la dernière présidentielle ivoirienne, le 31 octobre 2020, qui a vu Alassane Ouattara (ADO) reconduit pour un troisième mandat contesté par ses opposants, Soumeylou Boubeye Maïga dirigeait la mission d’observation de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD).

Après l’élection, l’ancien Premier ministre malien a été reçu par le président ivoirien à Abidjan. Selon nos informations, les deux hommes ont notamment évoqué la nécessité de mener à bien la réconciliation nationale, maintenant qu’ADO était réélu, et donc de permettre le retour de Laurent Gbagbo, dont il convenait de sonder les intentions.

Paris-Bruxelles

Au cours de la conversation est née l’idée selon laquelle Soumeylou Boubeye Maïga pourrait être commis à cette fin – ADO avait auparavant contacté Macky Sall et Mahamadou Issoufou, entre autres. Sauf que l’ancien chef de gouvernement n’est plus en contact avec Gbagbo (avec qui il avait fréquenté les mêmes réseaux de l’Internationale socialiste) depuis une décennie.

C’est alors qu’a émergé le nom de Guy Delbrel, soufflé notamment par Hamed Bakayoko, l’ancien Premier ministre ivoirien décédé le 10 mars. L’ancien directeur des relations extérieures à la direction Afrique-Moyen Orient d’Air France a mené de nombreuses missions discrètes sur le continent. Il présente un double avantage : vieil ami de « Boubeye », il est également resté proche de Gbagbo, à qui il a continué à rendre visite quand celui-ci était détenu à La Haye, puis à Bruxelles, où l’ancien président vivait en liberté conditionnelle.

Le 9 novembre, Delbrel s’est rendu à Bruxelles. Il y a averti Laurent Gbagbo de la possibilité de conduire une médiation avec le dirigeant malien. Réponse de l’ancien président : aucun problème, il était prêt à les recevoir.

“Le « Woody de Mama » a répondu qu’il n’avait aucune intention de régler des comptes

Le 11 novembre, Delbrel est à nouveau venu voir l’ancien chef d’État, cette fois en compagnie de Soumeylou Boubeye Maïga. Les deux intermédiaires ont expliqué à Gbagbo qu’Alassane Ouattara était disposé à le faire rentrer pour permettre la réconciliation nationale. Le « Woody de Mama » leur a répondu qu’il n’avait aucune intention de régler des comptes et qu’il se trouvait dans le même état d’esprit que le président.

Ultimes discussions

Après cette première rencontre, Soumeylou Boubeye Maïga en a dressé un compte-rendu à Alassane Ouattara, qui l’a encouragé à poursuivre sa discrète médiation. Dans les mois qui ont suivi, Guy Delbrel est allé deux fois à Bruxelles afin de s’entretenir avec Gbagbo. Le 31 mars, l’ancien chef de l’État a été définitivement acquitté par la Cour pénale internationale (CPI).

Le 9 juin, Delbrel est retourné une ultime fois chez Gbagbo, cette fois accompagné de Soumeylou Boubeye Maïga. Parmi les points d’achoppement discutés quelques jours encore avant le retour de l’ancien dirigeant à Abidjan, le 17 juin, figuraient : le déblocage de son compte bancaire, l’affectation de son ancien aide de camp, le colonel Norbert Kouassi Dua, la nomination des dix membres de sa sécurité rapprochée et un logement temporaire, en attendant que les travaux soient terminés dans la villa qu’il occupera à Cocody.

Par: Jeune-Afrique

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. 🤩🤩🤩🤩🤩
    Elle est trop belle cette dernière,notre très cher expert securilogue auto proclame peut déménager en CI,il serait peut être plus utile là-bas,sinon au Mali ,we are fed up..🤣🤣🤣🤣🤣

  2. “Ouattara-Gbagbo : la discrète médiation de Soumeylou Boubeye Maïga et Guy Delbrel”= HUMMM
    DISCRETE CAMPAGNE DE LA FRANCE-AFRIQUE POUR FAIRE DE SMB LE NEXT PRESIDENT DU MALI?
    EN POLITIQUE COMME EN PHYSIQUE-CHIMIE, “RIEN NE SE PERT: TOUT SE CREE ET SE TRANSFORME….”

    • “Le 9 novembre, Delbrel s’est rendu à Bruxelles. Il y a averti Laurent Gbagbo de la possibilité de conduire une médiation avec le dirigeant malien. Réponse de l’ancien président : aucun problème, il était prêt à les recevoir.“

      Leur supercherie brille comme le soleil ☀️
      No comment!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here