Paris réagit à la dénonciation par Ouagadougou d’un accord militaire de 1961

12
En dépit des demandes burkinabè pour mettre fin à la présence militaire française, Paris s’attend toujours à “apporter un appui aux armées africaines”, par l’évolution des “modalités de ces partenariats”. Il répondra “par la voie diplomatique” à la dénonciation d’un accord militaire franco-burkinabè conclu en 1961.
Après que le Burkina Faso a dénoncé un accord militaire conclu avec la France il y a plus de 60 ans, Paris envisage de répondre tout en conservant son partenariat militaire. De son côté, Ouagadougou exige le départ de la force française Sabre depuis février.
“Nous avons en effet bien reçu une note verbale des autorités de transition burkinabè dénonçant l’accord de 1961, un accord qui porte sur l’assistance technique”, a déclaré le 2 mars Catherine Colonna, cheffe de la diplomatie française, lors d’un point de presse.
Paris y répondra “par la voie diplomatique, comme il convient”, a-t-elle noté, sans donner aucun délai.
Selon la ministre, cet accord porte sur les “actions de formation ponctuelles” et encadre “la présence d’une quinzaine de coopérants français auprès des institutions burkinabè”.
La France est disposée à “apporter un appui aux armées africaines en fonction de leurs besoins et de leurs demandes, dans un esprit qui est celui de la co-construction, tout en faisant évoluer les modalités de ces partenariats militaires”, a ajouté Mme Colonna.

Rupture des liens

Dans un courrier du ministère burkinabè des Affaires étrangères adressé à Paris et daté du 28 février, le Burkina donne “un délai d’un mois” suivant la réception de ce courrier pour “le départ définitif de tous les personnels militaires français en service dans les administrations militaires burkinabè”.
Le même délai a été attribué pour le retrait des soldats français dans le cadre de l’opération Sabre, dont la fin a été annoncée par Ouagadougou le 19 février.

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Macron dit que la Françafrique c’est finie, mais il présente là ici, ce “nouveau partenariat” qui n’est qu’autre que la nouvelle version de la FRANÇAFRIQUE 2.0!

  2. LE MALI EST DÉLABRÉ,
    LA FRANCE LE SERA PLUS,, SIMPLE PREDICTION, PARCE QUE LE MALI ET D AUTRES NE SE LAISSERONT PLUS EXPLOITÉS PAR LA MAUDITE FRANCE ABRAHAMIQUE ET PARASITAIRE. ..

  3. Les Maliens sont obsédés par la France, ils ne parlent que de la France. C’est de la jalousie.
    Pourtant, vu l’état de délabrement du Mali, il y a du boulot.

  4. “ Paris envisage de répondre tout en conservant son partenariat militaire.”

    Le partenariat n’est faga,qu’elle dégage la jolie laide.

  5. It is very embarrassing to find out childlike treatment Negroid African leaders were in some cases but still are in others received or is receiving from NATO france. All agreements involving military personnel should have termination date plus should not exceeded having 5 year or less lifespan that obligated reconsideration every 5 years or less or foreign military must vacate Negroid African nation within 30 days of expiration of agreement. Even United Nations have used like approach to Mali with MINUSMA. Agreement should also possess clause that if Negroid government denounce agreement it make little difference how much time actual agreement have left before termination foreign military become upon that denouncement obligated to leave that Negroid African nation within 30 days. This is how we make military agreement preserving our sovereignty.
    Agreement now in existence by many Negroid nations including Chad, Cote d Ivoire, Guinea plus Senegal very much give NATO france right to literally have its military invade those countries. That is to much ass kissing without equal benefits. It must be stopped.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    • DEMOCRACY, RULES OF LAW, FREE WORLD FOR THE ONLY WESTERN HUMANS, SLAVERY FOR THE RESTE ,THE ANIMAL SIDE, THE HUMANIMALS.

      I am convinced that Senegal, Ivory Coast, Tchad, Gabon, Congo, Niger, Togo, Benin, Cameroun are undergoing similar mistreatment from the DEMOCRATIC FREE WORLD, HAHAHA. ..

      IF SOME POWER IN THE EAST OF THE WORLD DID NOT ACT, SLAVE- SHIPS WOULD ALLEGRELY REAPER IN OJR SEA AND OCEANS HORIZONS, DEPARTING FULL AND ARRIVING FOR MORE…

  6. “la présence d’une quinzaine de coopérants français auprès des institutions burkinabè”.

    15 ESPIONS, 15 SABOTEURS, 15 MANIPULATEURS, 15 INTRUS, 15 ENEMIS DU PAYS DANS LES INSTITUTIONS VITALES DU PAYS, 15 PRWNEURS DE DÉCISIONS À LA PLACE DE NOS VRAIS AUTORITÉS, 15 QUI DÉCIDENT QUI PREND LE POUVOIR DIT “DÉMOCRATIQUE ”
    15 SABOTEURS, 15 POSEURS D ENGINS EXPLOSIFS IMPROVISÉS POUR DÉTRUIRE L AFRIQUE.

    LA FRANCE EST UN PAYS CRIMINEL VRAIMENT, LES JEUNES AFRICAINS DOIVENT PORTER DES ACCUSATIONS POUR FASCISMES EXCLAVAGES ET SABOTAGES EN TEMPS MODERNES CONTRE LA FRANCE, DEVANT LES INSTITUTIONS APPROPRIÉES, ET CONDAMNER LA FRANCE PAR DES INSTANCES AFEICAINES…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here