VIDÉO. Coronavirus : Donald Trump imagine une injection de désinfectants pour soigner les malades

3

Le président américain a rebondi de manière étrange sur les premières conclusions d’une étude, qui met en avant l’effet de la lumière du soleil, de la javel et de l’alcool pour affaiblir le Covid-19.

49 759 décès au total et 3 176 morts en moins de 24 heures et un président qui imagine « injecter » du désinfectant aux Américains malades du Covid-19.

Donald Trump s’est exprimé le 23 avril sur les résultats d’observations qui tendent à montrer l’efficacité de la javel et des rayons du soleil sur le Coronavirus. Une étude, selon un haut responsable du département de la Sécurité intérieure, qui avait mis en évidence « l’effet puissant que semble avoir la lumière du soleil pour tuer le virus, aussi bien sur des surfaces que dans l’air ».

« Avec une injection ? »

Il n’en a pas fallu plus au président américain pour développer des hypothèses pour guérir ses concitoyens malades : « Je vois le désinfectant qui le neutralise en une minute. Est-ce qu’on pourrait faire quelque chose comme ça, avec une injection à l’intérieur ou… ? » Et le locataire de la Maison Blanche de demander que des docteurs se saisissent de la question. : « Ça serait intéressant de tester ça ».

Le chef d’Etat a aussi imaginé mimer l’action du soleil sur le Coronavirus en projetant sur le corps « des UV ou juste une lumière puissante ». Assise près de Donald Trump, Deborah Birx, médecin membre de la cellule de crise de la Maison Blanche, a eu du mal à cacher son émotion lorsque le président américain a donné son point de vue.

Sur Twitter, les propos de Trump n’ont pas manqué d’horrifier de nombreux médecins. En France, c’est le centre de recherche Marseille Immunopôle qui ironise : « Les désinfectants tuaient le virus et les patients! Pourquoi ne pas tester l’immolation par le feu? ».

Source: http://www.leparisien.fr/

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Un prix Nobel de medecine et physiolosie pour ce “genie stable”? Avant de lui remettre ce prix, pourquoi pas une infection experimentale au Covid-19 de notre hyper-brillant genie suivie par ce traitement genial qu’il a suggere? Helas, voila un homme pas tres brillant a la tete d’une nation de plus de 300 millions de gens. God helps us please!

  2. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO.

    Constatant les divisions croissantes au sein de la société américaine, le grand quotidien californien publiait le 22 avril un article intitulé :
    – « The coronavirus pandemic has made one thing perfectly clear : It’s time to split the country ».

    Et le journal californien d’ajouter :

    – « Nous sommes désespérément impuissants et irrévocablement divisés. Il est temps de cesser de parler de se rassembler, mais plutôt de recourir à une action rationnelle.
    Il y a environ 30 ans, l’URSS s’est attaquée à ses divergences régionales irréconciliables et s’est disloquée en se divisant en 15 républiques indépendantes. Pourquoi ne pouvons-nous pas le faire ici ? »

    Il est essentiel de noter que le Los Angeles Times n’est pas un petit journal de province, c’est le second plus grand journal métropolitain des USA, après le New York Times.

    Il y a dix jours, nous soulignions déjà très clairement cette perspective et pointions la Californie comme l’avant-garde de ces revendications sécessionnistes :

    – « Les USA eux-mêmes pourraient voir leur intégrité territoriale être remise en question en cas de brutal déclassement économique : la bourgeoisie des Etats les plus riches souhaitera peut-être gagner en autonomie au risque de voir les USA se disloquer en tant qu’Etat Fédéral.
    La bourgeoisie US ne restera pas un tout relativement homogène à mesure que la crise ira crescendo, et les intérêts des marchands de canons siégeant à Washington risquent bien de diverger rapidement de ceux de certains mastodontes de la Silicon Valley ».

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here