La réponse du général Yaya Sangaré à ses détracteurs : « Il est inadmissible que chacun se lève, en violation de la loi, pour aller déranger son prochain »

1

Trois questions au général de police  Yaya Sangare entrepreneur de son état

Depuis un certain temps, le quartier paisible de Baco-djicoroniACI est agité par une affaire foncièreimpliquant Cherif Haidara, du  général Yaya Sangare. Dans une interview qu’il a bien voulu nous accorder,  l’officier de police et grand entrepreneur de son Etat a tapé du poing sur la table pour dénoncer l’attitude de certaines  personnes qui se comportent comme des illettrés.  Ces personnes doivent comprendre  que Cherif a tous les documentsl’autorisant à exploiter l’espace entre le fleuve et la parcelle 108

Le Triomphe du Mali : Vous êtes le général Yaya Sangaré. Vous êtes de tout Baco-DjicoroniAci. Mais depuis un certain temps, on accuse votre  neveu chérifhaidara d’occuper illégalement le terrain qui se situe entre le fleuve et l’espace vert. Quelle est votre réaction?

Merci de m’avoir permis de me prononcer, pour la première fois, sur cette affaire.  Ceux qui accusent mon neveu, Cherif Haidara, utilisent des termes dont ils ignorent le sens. Le plan de l’espace dont vous parlez a été  approuvé   par  l’arrêté du gouverneur. Ce plan a eu l’approbation  duministère de l’Urbanisme du Mali. Il a été   certifié conforme par le maire du district, le Directeur de l’Urbanisme, le gouverneur du district de Bamako. Dans ce cas  peut-on  parler d’occupation illicite ? Alors, je dirai  simplement  qu’il est très malheureux  que des médiocrités  intellectuelles soient les plus grands perturbateurs de la  gestion correcte de la vie publique.  C’est inacceptable que  chacun   se lève pour aller déranger, un directeur de ceci ou de cela parce qu’il est son parent pour bafouer les textes de l’Etat et  les décisions de l’Etat. Comment  quelqu’un peut se lever pour aller voir un directeur de service et vouloir s’opposer à un document signé du maire du district , du gouverneur du district et approuvé par l’Urbanisme du Mali ?  Mais où allons-nous avec des inepties de ce genre.Pour votre information, je n’ai  pas un seul centimètre dans la zone, mais je combats l’injustice, je me lève contre les aberrations. J’aurais appris qu’avec un financement de la banque mondiale de 50 millions on veut faire un projet sur le titre 108,lequel titre est séparé de 10 mètres de la zone litigieuse. C’est vrai que je suis heureux de voir des gens avoir un projet de 50 millions de FCFA, mais moi, personnellement  je n’appelle  pas  ça  un projet. Ce n’est pas avec une maudite somme qu’il faut paralyser la république inutilement. J’ai réalisé plusieurs  projets. J’ai, à mon actif,  la construction   du  ministère de la Sécurité  intérieure et de la Protection civile à Bamako pour plus de 2 milliards de FCFA, le camp des méharistes deMenaka pour 1 milliard 200 millions FCFA. J’ai réalisé le barrage de Taoussa pour 1 milliard 600 millions de FCFA. Tarkint, je l’ai réalisé  à plus d’un milliard de FCFA. J’ai réalisé toutes les directions de la protection civile du Mali à des centaines et des centaines de milliards de FCFA.Il faut que ceux qui m’accusent à tort arrêtent. il faut qu’ils se respectent. Ce respect leur   permettra  de respecter l’administrationmalienne. Le mot illégal a un sens, il n’y a aucune illégalité ici.

 Le Triomphe du Mali : Certains on dit que le Ministre en personne est venu arrêter les travaux. C’est dont le remplacement de ce dernier qui explique la reprise des travaux par Cherif ?

D’abord première erreur : un Ministre ne peut pas venir faire  arrêter des travaux ;  s’il le fait,  ça veut qu’il ignore quelles  sont ses prérogatives de ses  fonctions. Un ministre ne peut pas  donner un avis sur un terrain. Il a des services techniques à sa disposition. Ce sont les  services  techniques de l’Etat qui ont approuvé le plan, le ministre est qui pour pouvoir faire  arrêter  un chantier ? Ça ne fait pas parti de ses attributions  et l’administration est une continuité. Les présidents, les ministres, les directeurs se changent, mais l’administration est une continuité ;  les actes administratifs demeurent avec toutes leurs puissances. Cherif n’a pas encore  entrepris les travaux, il est tout simplement entrain d’attendre une autorisation de construire que des futilités mettent en retard. Et  je lui ai dit  qu’il est un citoyen comme les autres, si l’administration,  pour des raisons biscornues,   veut bloquer son autorisation de construire, la justice est là  pour être saisie contre n’importe quel perturbateur. Il faut que les gens apprennent à respecter la loi.  On ne va pas passer toute notre vie à nous  comporter en   semi –  illettré, voire en illettré. On ne doit pas permettre à chacun faire du n’importe quoi dans l’irrespect total des règles et du droit. Il faut qu’on dise la vérité : Chérif n’a pas établi les titres, ils  sont élaborés par les services officiels de l’Etat. Et l’attribution a été faite par le gouverneur, le  maire, le directeur de l’urbanisme. C’est ne que des pauvres  gens qui n’ont rien à faire que d’aller chatoyer le monde inutilement. Le Mali n’a pas besoin de ces comportements bidonaujourd’hui, il faut que les gens se réveillent.

Le Triomphe du Mali : Il ya un titre qui est contigu au titre 108  avec pleins d’arbres. Pourquoi le projet n’a pas été exécuté sur cet espace ?

Par rapport au titre 108, le ridicule ne tue pas au lieu de venir déranger  le terrain de football des enfants par un projet bidon aménagement espace vert. Il ya un titre contigu au titre 108 avec des arbres  et  une vraie forêt qui est  déjà un espace vert naturel,plus grand que le titre 108 et  nous laissons cet espace vert pour venir déranger la jeunesse sur son  terrain de foot. Jusqu’à vouloir faire clôturer cet espace de divertissement  et parler d’un projet de 50 millions. Où  est donc le bon sens ?  il y a un titre contigüe au titre 108 qui appartient à la commune qui est plein d’arbres  qui peut être aménagé alors on va laisser ça pour venir déranger la jeunesse sur leur terrain de foot , alors qui est entrain de construire  la commune ce qui veulent se réserver le titre contigüe parce qu’il ya des chevaux qui y sont  bien arrangés ou parce que on préfère aller faire la petite causette en famille avec les membres de sa famille et parler encore de la jeunesse ou de la commune bon sang un peu de sérieux .

La rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here