Contre la dissolution de la République du Mali : Le « front pour le refus de l’Accord d’Alger » créé !

10

Ibrahim Kebe Tamaguide de l’association ‘’Faso Kanu’’ ; Mamedy Dioula Drame de ‘’Wati Sera’’ ; et Abdoul Niang de ‘’Faso Ni Dambé’’ sont désormais « hostiles » à la mise en œuvre du « fameux » Accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger. Dans un communiqué, les jeunes leaders appellent leurs militants et sympathisants à sortir le jeudi 28 janvier 2021 pour une réunion à la Bourse du travail de Bamako.

« La mise en œuvre de l’Accord issu du processus, version 2015, n’aboutira sans doute aucun à la dissolution de la République du Mali », annoncent les signataires du communiqué. Malgré cela, les autorités transitoires censées poser les jalons du « Mali nouveau » sont dans les dispositions d’aller à une mise en œuvre totale de cet accord alors que même le régime déçu était réticent sur certains points. « Depuis le 16 décembre 2021, nous constatons avec regret que les autorités s’activent à la mise en œuvre intégrale de cet Accord illégal et illégitime », ont déploré les responsables de ce nouveau mouvement. Pour refuser cette situation, ils ont appelé les Maliens à l’union et à une synergie d’actions qui, dans leur entendement, pourront faire barrage à ce projet qui ne profite pas aux citoyens.

Selon Abdoul Niang, la mise en œuvre intégrale de l’Accord d’Alger telle que souhaitent les autorités transitoires, favorisera la partition du Mali. Il a d’ailleurs pris l’exemple sur le comité inter-régional.

Sur sa page Facebook, le jeune Ibrahim Kebe de « l’association Faso Kanu » a déclaré : « Vous (Maliens) le savez tous. Cet Accord est un accord de partition du Mali. C’est un accord qui fait honte à notre pays, et trahit les Maliens ». Il va encore loin en s’expliquant davantage sur la question : « La mise en œuvre de cet Accord se soldera par quelque chose de désobligeant pour tout le monde ». D’après le jeune leader, les autorités transitoires sont actuellement prêtes à mettre cet accord en œuvre au profit d’un groupuscule. « C’est un Accord illégal. Sa mise en œuvre balkanise le Mali », a-t-il indiqué.

Le 16 décembre 2020, révèle-t-il, les ministres maliens ont, à la suite d’une réunion, décidé de même voter un budget pour la réalisation de ce projet. À ses dires, une assise a également été tenue le 18 décembre 2020 entre les groupes armés et le ministre de la Réconciliation Ismaël Wagué. Cela, déplore-t-il, pour l’élaboration des documents allant dans le sens de la mise en œuvre dudit accord. Aussi, Kébé regrette qu’en date du 31 décembre 2020, un document axé sur les zones de développement ait été élaboré par les autorités du pays. Lequel document qui, dit-il, habilite les séparatistes à donner de nouveaux noms à certaines localités du pays, voire à discuter des conditions d’exploitation des ressources émanant des sous-sols desdites zones avec des pays étrangers.

Mamadou Diarra 

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Vous refusez encore la publication de l’appel à ceux qui ont créé ce front pour le rejet de l’accord de paix

    Vous faites partie de ce front, affichez-vous plus clairement.

    Maliweb, ressaisissez-vous.

    Optez pour l’impartialité, la justice et l’équité.

    Bien à vous.
    Dr Anasser Ag Rhissa
    TEL 78731461

  2. Bonjour,

    Merci Kenedougou de vos contributions.

    C’est dommage que Maliweb refuse de publier vos contributions et les miennes.

    Maliweb a ses raisons.

    En ce qui me concerne, Maliweb refuse toutes mes contributions ayant un lien avec l’accord de paix ou avec nos partenaires.

    Maliweb est contre l’accord de paix au Mali, c’est pourquoi Maliweb refuse de publier :

    – ma lettre ouverte intitulée Faut-il dire à nos partenaires (Barkhane, Minusma, Takuba, Eutm, …) de quitter le Mali sans solution de rechange ?

    – ma lettre ouverte intitulée Répliques de Dr Anasser Ag Rhissa aux critiques de l’accord de paix par ceux qui souhaitent, à tort, son rejet suite à la décision de SEM Le Président de la transition au Mali de le mettre en œuvre.

    – ma contribution pour un appel, aux frères et sœurs qui veulent ou qui voudront ou qui ont constitué un front contre l’accord de paix au Mali, pour le Mali et pour le patriotisme au service du bien être des Maliens. Mais aussi pour un appel pour une transition inclusive, apaisée et réussie par leurs apport et implication en cultivant la confiance et la tolérance.

    Maliweb, un média tel que le vôtre doit être impartial et juste.

    Ressaisissez-vous.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    TEL 78731461

  3. Cette mobilisation va échouer comme tous ceux qui ne n étaient pas dans l intérêt du mali ,de sa stabilité et de réconciliation entre les maliens .On critique mais on ne propose jamais d alternative crédible .Les authentiques patriotes maliens sont au front , certains assiste les déplacé du centre en leur apportant de l aide ,d autres essuient les larmes des veuves et orphelins comme les ansardine de cherifila par la solidarité ,l humanitaire, certains prêchent la paix entre les maliens Les maliens veulent la paix ils ont marre des polémique stérile qui n avencent pas le pays .

  4. L accord d Alger est irréversible sont application intelligente et progressive est une exigence de la communauté internationale et même des nos propre voisin a travers la CEDEAO ,Ua .Certains disent que son application a des conséquences ,je leur dirai que sont non application a des conséquences plus grave .Certes on peut y apporter quelle retouche ou relecture mais que ça soit un consensus entre les signataires et des garants sinon s ils jugent que c’est pas la peine ,ils peuvent la mettre a la poubelle Au opposants de la paix et de la réconciliation au mali,n ouvrez pas un autre front ou n allumer un autre feu ,déjà le pays se bat sur d autres front sécuritaire, politique, social,économique, covid.L accord respecte l unité et l intégrité et le caractère laïque de la république c est très clair cependant le mali doit tendre vers une nouvelle forme de gestion,de gouvernance qui va prendre en compte la spécificités social ,culturel ,économique, écologique des région du nord et qui sera même extensible aux région malienne .Le pays a pris des engagement qui doit être respecter s il ne veut s isoler. Le mali est un et indivisible mais ou chacun se sent citoyen du pays Tendons la main a nos frères malien du nord qui restent loyaux au mali.Vive la paix la réconciliation, le pardon, la solidarité entre les malien

  5. Pourquoi ces démagogues ne sonnent-ils pas la mobilisation générales, ou demander à l’armée de se défendre contre les salopards du MNLA ? Parler même d’accord est un euphémisme sinon ce à quoi nous avons affaire s’appelle CA-PI-TU-LA-TION. On ne peut fuir devant l’ennemi et essayer de lui montrer notre importance.

    • Kebe, Drame et Niang sont des petits demagogues sans pantalon, il ne faut pas nous pomper l’air avec des slogans vides Faso-Kanu, Wati-sera, Fasoni Dambe, ou etaient ces trois garcons quand les Jihadistes etaient a Konna, ou quand les militaires Maliens etaient tues a Aguelhoc sous la benediction du generali Gassama ou pednat la defaite militaire Kidal sous la benediction de Boua le ventru IBK et son petit Premier Ministre Moussa Joseph?

    • Cette affirmation ou assertion ne correspond pas au conteste de la chose. Aucune minorité ne peut prendre des armes et fondé un pays qui historiquement ne l’appartient pas. Si c’est cela les pays vont armé des gens partout dans les pays sous développés pour créer des nouveaux états.

  6. LL'accord d'accords algers est une violation de notre Constitution. Mais ces voyous de diplomates ne se preocupe pas de ca

    L’accord du partage des richesses du Mali entre prédateurs, ni notre priorité, ni application car cet accord viol la Constitution de notre pays. Le Mali ne va changer sa CONSTITUTION pour faire plaisir aux entreprises criminelles et leurs etats pilleurs de nos richesses💪👋👋🤪

  7. L’accord d’accord d’Alger, on peut dire la accord des entreprises etrangeres et leurs etats qui occupe le Mali😎😎 car les maliens n’ont rien demandés, ni écrit, ni amandés, ni signés. Ce texte imposé par quelques diplomates et leurs amis, ne sera jamais appliquées au Mali. Même si certains partenaires du Mali veulent nous pourrir la vie pour leurs propres agenda.

    L’indépendance énergétique de certains pays prédateurs de tout borde y compris la Chine silencieuse, et certains pays arabes qui se cache derrière l’islam pour déstabiliser le mali,
    Le peuple dans son ensemble doit continuer la résistance pour barrer la route à tout ses criminels

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here