En meeting à BER/Tombouctou : Bilal Ag Achérif prête le flanc

7
Mali – Bilal Ag Acherif : « Il faut rendre réelle l’administration du territoire de l’Azawad par les Azawadiens »
Bilal Ag Acherif, secrétaire général du MNLA, à Paris, en novembre 2012. © Vincent Fournier/J.A.

Engagé dans une course effrénée dans les zones occupées par ses hommes, le patron du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Bilal Ag Chérif se présente comme un chef de l’Etat. A Ber, il a commis l’impair.

Soit le chef du Mouvement de libération de l’Azawad (MNLA) reste toujours attaché aux  idées séparatistes soit il joue à la provocation ? Le meeting qu’il a animé le 14 mars dernier à Ber, une localité située dans la région de Tombouctou, est la preuve que le chef du MNLA est loin de travailler pour l’application de l’accord pour la paix et la réconciliation.

Sur place, en plus de l’accueil qui lui a été réservé, il a été appelé à renforcer la résistance sur le terroir “Azawad”.

En clair, Bilal Ag Chérif a reçu des mains des chefs coutumiers de la localité un instrument qui symbolise la résistance en milieu touareg. Le hic est que le même type d’objet a été remis au chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita il y a quelques semaines par des notabilités touarègues de la région de Tombouctou. Une provocation de trop.

Pis, Ag Achérif a accepté de se faire appeler président de l’utopique République  “Azawad”. Une insulte à la mémoire des nombreuses victimes de la crise du Nord.

Mais, le chef du MNLA ne bronche pas et ne semble pas être éprouvé par la situation. Comme pour approuver le geste, il n’a en aucun moment rejeté l’offre qui fait de lui un chef de l’Etat bis au Mali.

A Ber, Bilal Ag Chérif donne l’impression que l’accord signé est tout simplement sans aucune valeur.

Et dire que des mesures existent pour sanctionner ceux qui torpillent le processus de paix ? Dans ce cas de figure, le doute est permis quant à la volonté des ex-rebelles d’abandonner leur rêve fou de “République”.

Alpha Mahamane Cissé

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Arrete Alpha! Tu te fatigue et t’enerve pour zero.
    C’est devant nous qu’IBK agite son gros doigt (comme une banane plantain), sinon aucune fanfaronade ne lui ferait piper mot, meme si Bilal Ag Cherif s’assoie sur son fauteuil…

  2. Quand un Etat a respecte les droits legitimes des citoyens et ces citoyens se rebellent,il n’y a qu’une regle de conduit a suivre:la fermete et l’application du pouvoir souverain.Au Mali ,tout bute aux procedures incontournables de la pacification: Demobilisation,
    Desarmement et Cantonnement en attendant une affectation nouvelle.Ceux qui refusent de se soumettre a ces procedures,doivent etre confrontes avec la force militaire.Il n’y a pas une autre solution.Apres les elections,.le prochain gouvernement doit donner carte blanche a l’Armee pour purger le pays de rebelles nationalistes et de terroristes.Trop de palabres ,de jeux de cache-cache,de sournoiseries.Ce n’est pas a l’honneur du Chef Supreme des Armees,
    J,espere que la grande lecon donnee par le President Americain est un exemple a suivre,meme si c’est la seule lecon a suivre,Les promesses electorales doivent etre respectees ,et en priorite!

  3. Comment est ce que IBK peut faire quelque chose avec la presence des soldats imperialistes francais au Mali qui sont entrain de dictee a ses protegers ce qu’il faut faire et rendre la vie difficile au gouvernement Malien. Personne se sait ce que fait la france au Mali sauf qu’elle est au Mali pour supporter les criminels qu’elle a implante au nord du Mali et continue a destabilizer le Mali en sponsorisant la petite criminalite un peu partout au Mali et specialement dans le centre du Mali. Les rebelles ne sont l’ombre que d’eux memes. C’est la france qui soi-disant a ete invite par le Mali et qui a invite a son tour son groupe de crminels dans le nord du Mali et que personne ne sait ce qui se passe la bas. La destabisation du centre du Mali est de barrer la route du nord au Maliens/Maliennes et en leur divertissant soit disant que le pays est ingouvernable et que chacun doit se prendre en charge pour sa proper securite et development. Ces imperialistes sont tres dangereux, tout ce qui se passe au Mali aujourd’hui est sponsorise et guide par les imperialistes criminels francais sans foi ni dignite. Ils ont seme la mort et la desolation partout a cause des ressources et des positions strategique. La france n’est pas pret a partir du Mali car elle est venue pour rester et faire du Mali comme la Cote D’ivoire,le Senegal et j’en passe. Je veux dire avoir une main mise totale sur le pays et rendre la vie difficile au citoyens. L’Afrique souffre aujourd’hui a cause de l’action des pays vilent et criminel comme la france et amis. Ils est encore temps que les Africains se donnent la main car meme les ONGs sont en Afrique pour les memes raisons maintenir la misere et la pauvrete avec les projets qui ne font qu’aggraver la situation et economique. La france n’a pas et ne sera jamais une solution en Afrique car elle est tres limite et qu’elle applique les politiques des autres pays qu’elle a subit elle meme en Afrique, le ratachement de sa monnaie a l ancienne Mark Allemand qui lui a donne l’idee d’imposer une monnaie coloniale aux Africains qui parlent sa langue, et aujourd’hui le terrorisme qu’elle a pris des americains pour assurer son retour dans les pays Africains qui lui a resiste pendant longtemps comme le Mali la libye. Et personne ne sait ce qui va se passer demain en Algerie. Que dieu protégé ce pays de la violence et les coups bas de la france qui se positionne dans le nord du Mali. Ce que la france n’a pas pu atteindre au Mali avec les criminels rebelles, elle veut l’atteindre en instrumentalisant les Fulfuldes et les Dogonus. La vigilance doit etre primordiale pour les Maliens/Maliennes car un opprime et enfamme est une proie facile.

  4. Il faut etre consequents, ces gens attendent depuis deux ans les retombees de l’accord qui n avancent pas d’un iota.. Vous pensez qu’ils ont croiser les bras parceque IBK est beau et le Maliba est un pays des grands empires diriges par les descendants des “grands guerriers” Soundiata, Babemba pfffff…….continuez a rever comme d’habitudes… Si vous n appliquez pas cet accord le pays va etre plus divise qu’il l est aujourdhui et MINUSMA, ni barkhane , ni G5 ne pourront rien faire que de plier bagages…Gros irresponsables que vous etes..il est temps de cesser de pleurnicher comme des enfants et mettre os malheurs sur le compte de la France et de la com int..

  5. Vous savez cher compatriotes, si cela savere vrais, ce gars merite une balle dans la tete. Ca c’est une situation gangreneuse qui a commence au Mali. Oubien on accepte de leur donner Kidal et les interdire de se presenter dans reste du Mali our cette situation vas continuer a pourrir et on vas payer un gand prix plutard.

  6. Doit on continuer à les appeler ex rebelles ces apatrides sangsues qui ne démordent pas, en flagration de tous les efforts de l’état pour l’Accord signé. Qu’il aille au diable enfin, peuh ouai! Dakassa !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here