Nord du Mali : Tirs croisés sur la CMA

5

De Bamako à Gao en passant par la diaspora, la Coordination des mouvements de l’Azawad CMA) est sous le feu des critiques. Les ex-rebelles ont posé un acte préjudiciable au processus de paix en créant une zone militaire dans le Gourma, un espace loin d’être sous leur contrôle.

Tout est parti de ses dernières sorties depuis janvier passé. A Kidal, conformément aux dispositions de sa charte et sur convocation de son Président en exercice, Alghabass AG Intalla, le comité directeur de la CMA s’était réuni en session ordinaire les 25, 26, 27 et 28 janvier 2021 à Kidal.

Selon les responsables du groupe armé, l’ouverture de la rencontre a été marquée par la présence appréciée d’une délégation de la Plateforme d’Alger du 14 juin conduite par son Porte-parole M. Haballa Ag Hamzata, présent sur invitation du « président en exercice pour sceller la nouvelle synergie d’actions entre les deux mouvements signataires de l’Accord ».

Pour l’occasion, les ex-rebelles ont mis les petits plats dans les grands, puisque ladite rencontre a enregistré une très forte participation des membres des différents organes nationaux et régionaux de la CMA ainsi que  ses délégués au sein des mécanismes de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.

Il y a eu une présentation détaillée et fortement appréciée des activités conduites par le Président sortant durant les 7 mois de sa présidence. Un accent particulier a été mis sur les avancées notables en matière d’organisation et de sécurité des personnes et de leurs biens malgré tous les aléas et  difficultés qui ont marqué le pays.

La CMA s’est donnée une feuille de route pour orienter la politique d’actions globales à entreprendre durant le semestre à venir. Sur le plan politique, cette feuille de route prévoit la redynamisation voire la recomposition des bureaux régionaux de la CMA dans les régions de Gao, Tombouctou, Ménaka et Taoudenit.

Sur le plan militaire, elle a décidé de créer 2 zones militaires dans la région de Gao (le Haoussa et le Gourma) avec une coordination unique. C’est ce point qui a valu à la CMA toutes les critiques. Comment comprendre qu’un groupe armé se donne le pouvoir de créer une zone militaire comme si l’Etat central ne servait plus à rien ?

La CMA a agi au nom d’une prétendue la terreur exercée contre les populations civiles dans certaines zones provoquant un exode massif hors de leur site d’attache.

Nouhoum DICKO

Source : L’Alerte

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Kinguiranke 9 Fév 2021 at 14:01 ;

    La CMA ne viendra pas occuper Bamako par les armes.
    Simplement qu’ils cessent de mettre les Dirigeants de l’ÉTAT devant le fait accompli chaque fois qu’ils font quelque chose qui relève des prérogatives de l’ÉTAT.
    Et l’ÉTAT Malien devrait régler ces situations avec la CMA sans se poser en victime, sans se lamenter aux yeux du monde avec des communiqués désespérants . Que l’ÉTAT le fasse sans même que cela sorte en Public. On est entre Maliens…, on doit pouvoir se parler des problèmes du pays entres Personnes responsables.
    Qui doit s’imposer… ? C’est pas la CMA, c’est pas les Groupes armés. C’est l’ÉTAT Malien.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  2. Si la CMA préfère la guerre contre nous cette fois-ci elle va regretter de population, nous sortirons massivement pour massacrer de CMA, et sans inhesitation .

  3. NAA MAAW DENW! L OCCUPATION LA MACHINE DES INSTITUTIONS RELIGIEUSES ABRAHAMIQUES! NOS TERRES APRES NOTRE ELIMINATION!

    NAA MAAW DENW!
    LES ENFANTS DES INTRUS!
    LES ENFANTS SOLDATS DEVENUS GRANDS!
    LES ENFANTS DES DJIHADISTES DEVENUS DJIHADISTES,DEVIENNENT POLITICIENS!

    LA TECHNOLOGIE, LA MACHINE D OCCUPATION DES FILS D ABRAHAM EN MARCHE PARTOUT DANS LE MONDE, LES GENOCIDES APRES LES CULTUROCIDES PRECEDES DES CULTOCIDE. NOS TERRES VISEES!

  4. ” … Sur le plan militaire, elle a décidé de créer 2 zones militaires dans la région de Gao (le Haoussa et le Gourma) avec une coordination unique. C’est ce point qui a valu à la CMA toutes les critiques. Comment comprendre qu’un groupe armé se donne le pouvoir de créer une zone militaire comme si l’Etat central ne servait plus à rien ?

    La CMA a agi au nom d’une prétendue la terreur exercée contre les populations civiles dans certaines zones provoquant un exode massif hors de leur site d’attache… ” …///…

    :
    Ce qui est terrible voire inquiétant…, c’est d’avoir à tort ou à raison, l’impression que l’ÉTAT Malien n’en serait plus qu’à se plaindre en victime, si l’on se réfère au COMMUNIQUÉ des Dirigeants de la TRANSITION.
    C’est pitoyable.
    Vivement le Mali pour nous tous.

    • En tout cas arretons de pleurnicher car la CMA veut la guerre alors il faut la faire et si nos dirigeants de la transition manquent de coui.lles, alors la CMA viendra occuper Bamako sous peu.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here