Radhia Achouri, porte parole de la Minusma répond au RMDH : « Le rapport sur les évènements de Kidal sera publié le moment venu »

1

Hier, jeudi 10 décembre 2015, Radhia Achouri, la porte parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), a animé un point de presse à leur siège à l’hôtel de l’Amitié de Bamako. Elle a mis l’accent sur la journée internationale des droits de l’homme célébrée chaque année le 10 décembre, le processus de cantonnement, le projet à impact rapide de la Minusma au nord du Mali. Interrogée encore une fois par les journalistes, la porte parole de la Minusma Radhia Achouri a indiqué que le rapport spécial sur les évènements de Kidal sera publié, le moment venu.

A l’entame de ses propos, la porte parole de la Minusma, Radhia Achouri a fait savoir que durant la semaine écoulée, la Force Onusienne a opéré 487 patrouilles et effectué 67 escortes. Avant d’ajouter que le Comité de Suivi de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale reprendra les travaux de sa sixième session ordinaire au CICB, les 16 -17 décembre 2015. L’ordre du jour comprend notamment l’examen du point de la situation sur les derniers développements en lien avec la mise en œuvre de l’Accord ; la présentation et discussion du rapport du sous-comité sur les questions de défense et de sécurité ; et la mise à jour des rapports des autres trois sous-comités (questions politiques et institutionnelles, développement socio-économique et culturel, et réconciliation, justice et questions humanitaires), a-t-elle précisé.

Le 10 décembre marque la journée internationale des droits de l’Homme. Le thème de cette année est : « Nos droits, nos libertés. Toujours ». La Division des droits de l’Homme (DDH) de la Minusma célèbre cette journée en organisant diverses activités à travers le pays. A Bamako, le 14 décembre, la DDH lancera sa campagne annuelle d’activités sur ledit thème.

Journée Droits de l’Homme

Elle a en outre souhaité une excellente journée internationale des droits de l’Homme pour tout le monde. « J’espère que les droits  de l’homme finiront par prévaloir partout au Mali, pour tous les citoyens et citoyennes maliennes à titre égalitaire. Tout cela fait partie intégrantes des objectifs d’une paix durable au Mali. Vous avez tous et toutes un rôle à jouer pour protéger et promouvoir les droits de l’homme au Mali », a-t-elle souligné. Répondant à l’interpellation du Réseau Media et droits de l’Homme (RMDH) qui exige la publication du rapport spécial sur les évènements de Kidal de mai 2014, la conférencière a souligné que ledit rapport sera publié le moment venu. Concernant la sécurité des enquêteurs, des témoins, ainsi que des défenseurs des droits de l’Homme au Mali, Radhia a indiqué qu’il revient aux autorités maliennes de sécuriser les acteurs concernés. Plus loin, elle a soutenu que la Minusma fera tout pour protéger son personnel.

S’agissant du processus de cantonnement, la conférencière a rappelé que le processus de DDR (désarmement démobilisation et réintégration) n’est toujours pas commencé. « Les opérations de reconnaissance des sites pour le cantonnement ont commencé le 29 septembre 2015. Sept sites ont été validés par la commission technique de sécurité et les travaux de construction des sites de cantonnement vont commencer dans une semaine sur trois sites par la Minusma. La commission technique de sécurité va se réunir ce samedi 12 décembre et l’un des points importants à l’ordre du jour c’est de voir où est qu’on en est avec  les parties pour la présentation des listes des gens qu’ils proposent dans leurs rangs pour le cantonnement. Cette question de cantonnement est l’une des questions prioritaires pour la Minusma et constitue l’un des aspects clés pour qu’on puisse aller de l’avant dans la mise en œuvre de l’accord de paix particulièrement dans les aspects de sécurité et de défense », a-t-elle conclu.

Aguibou Sogodogo

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Qu’est ce que cette p… est en train de dire encore !!! On te demande de désarmer les bandits UN POINT BAR. Toi et ton patron Mongi doivent foutre le camp du Mali

Comments are closed.