Tombouctou/attaques des bandits armés : Les partants sont de retour

11

Aux premières heures de l’attaque du Mali par les bandits armés du MNLA, nombreux sont les populations civiles issues des communautés touaregs et arabes qui avaient quitté Tombouctou par peur d’amalgames. Aujourd’hui, la plus grande majorité de ces partants sont de retour.

A cause des messages de désinformation et d’intoxication du MNLA et des journées folles de marches d’épouses et d’enfants de militaires de Kati, une certaine catégorie de maliens, notamment les touaregs et les arabes, avaient quitté nos villes. Pour se mettre à l’abri soit dans les campements en brousse ou dans certains pays voisins. Tombouctou dont une bonne partie de la population est constituée par les membres de ces deux importantes communautés, s’était vu vidée. Rarement, on rencontrait dans les ruelles de Tombouctou, de touaregs. Les arabes aussi se faisaient un peu rares.

C’est ainsi que les autorités de la sixième région sont entrées  en action par des messages de sensibilisation sur les antennes des différentes radios de proximité. Aussi, des familles de touaregs et d’arabes ont été rendues visite et rassurées par les autorités. Consigne ferme a été donnée à toutes les forces de sécurité et de défense de, non seulement respecter leurs frères d’armes (touaregs et arabes) qui sont restés avecla République, mais aussi de se garder de tout acte d’intimidation ou de représailles contre les civiles touaregs et arabes sous prétexte que certains de leurs frères ont pris des armes contrela République.

Ces sensibilisations, visites et consignes ont, apparemment, produit les résultats escomptés. Puisqu’aujourd’hui, la tension a beaucoup baissé à Tombouctou. Ceux qui étaient partis se mettre à l’abri ont finalement compris que personne ne les en voulait. Et qu’ils ne sauraient être confondus à leurs frères qui sont dans le maquis.

Conséquence, Tombouctou enregistre progressivement le retour de toutes ses filles et de tous ses fils. La vie reprend donc de plus en plus dans la ville des 333 saints comme à l’accoutumée.

Oumar Baraka

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Un malien, c’est pas espagnol. c’est la langue de l’oncle Sam “English”

  2. dieu merci nous somme tout les malienne et malien que dieu baainise notres grand mali

  3. J’informe, j’avertis, je préviens, je mets en garde, quiconque signera un soit disant cesser le feu avec ces bandits et bouchers de Aguel Hoc viendra me trouver ici.

  4. Nous sommes les mêmes fils de ce Pays.Mettons nous dans la peau de ceux qui partent sans destination et dans quelles conditions,on comprend aisement qu’il n’est pas bon de partir.Tout le monde n’est pas bon,comme il y’a des mauvais.Cultivons dans nos coeurs la paix et la tolérance.Chacun a droit à la sécurité et à la protection.

  5. Ceci est une bonne nouvelle. Merci au Gouverneur et aux autorites religieuses et politiques de la ville sainte. Des gens unis par le sang depuis des siecles ne doivent pas se faire du mal. Four Ni Idje Kamba Idje Wanni – Tin-Buktu Al-Bilad As-Sudan

  6. ^dieu merci c très bien ça le malien n’est pas méchant on es de frère que dieu béni le mali

  7. Bonne nouvelle et a bas ceux qui veulent créer la zizanies. Nos frères retourner a la maison il y a foye rien quoi. Merci pour ceux qui sont de retour.

Comments are closed.