Accueil Nord-Mali Un soldat français déployé au Mali succombe à ses blessures

Un soldat français déployé au Mali succombe à ses blessures

9
© Jerome Delay/AP L'opération Barkhane compte 3500 militaires français, dont environ 1300 au Mali.

Le véhicule dans lequel le sergent-chef Alexis Guarato du commando parachutiste de l’air N°10 se trouvait avec deux autres soldats avait sauté le 13 octobre sur une mine.

Il avait été grièvement blessé au Mali en octobre. Un soldat français, le sergent-chef Alexis Guarato, membre des forces spéciales, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi. «C’est avec une grande tristesse que le président de la République a appris la mort cette nuit d’un sergent-chef du commando parachutiste de l’air N°10», basé à Orléans-Bricy (Loiret), déclare l’Élysée. «Il exprime son profond respect pour le sacrifice de ce sous-officier des forces spéciales» et salue le courage des soldats français engagés «pour consolider la souveraineté du Mali et lutter contre les groupes terroristes».

Le véhicule dans lequel le militaire se trouvait avec deux autres soldats avait sauté le 13 octobre sur une mine dans une zone située au nord du Mali. «Sous-officier de grande valeur, il avait notamment été engagé en Afghanistan, en Côte d’Ivoire et dans la bande sahélo-saharienne au sein du groupe d’action CPA 10. Il est mort en combattant les groupes armés terroriste», précise l’état-major des armées.
Ce décès porte à douze le nombre de soldats français morts au combat au Mali depuis 2013. Fin août, le caporal Baptiste Truffaux, 23 ans, était décédé à la suite d’un «tir accidentel» effectué par l’un de ses camarades dans l’enceinte d’un camp à Gao.

L’armée française est toujours déployée au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane qui s’étend sur cinq pays de la région, de la mission européenne EUTM et de la mission de l’ONU, la Minusma. Quelque 3500 militaires français sont ainsi présents dans la région du Sahel, dont environ 1300 au Mali. Leur mission est concentrée sur la lutte, notamment transfrontalière, contre les groupes djihadistes.

 

 
SOURCEmsn.com/fr
PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Un de plus ,sous officier brillant engagé en 2001 dans l’armée française dans les transmissions quand il a été trés vite repéré par les forces spéciales ,c’est à dire les soldats les plus endurant physiquement dont aucun d’entre nous ne serait capable de suivre son entrainement . il est mort en héros ……….à 35 ans ,c’est jeune !

    • @ blanche neige, parles pour toi meme mais pas pour les autres parce que tu ne connais pas tout le monde, ok. Desole c’est ca qui est ca.

      Mes sinceres condoleances a la famille et les proches de ce brave soldat qui vient de perdre la vie pour la malienne. Que son ame repose ne paix.
      E nsemble Nous vaincrons le mal du siecle par tous les moyens necessaires.

      • @1fils du Maliba………………..je viens d’apprendre par la presse locale ce matin ,que ce sergent chef était originaire de la ville ou je vis . Ca ne change pas grand chose mais çà fait mal quand meme . pour une fois je suis quand meme content d’avoir lu les commentaires de maliens parlant de leur tristesse ,merci à eux .

  2. Dormez en paix, toi et tes coreligionnaires morts pour la liberté des maliens et du monde.

Comments are closed.