Les deux sessions et le dialogue de haut niveau entre le parti communiste chinois et les partis politiques mondiaux

0

«La voie de la modernisation: la responsabilité des partis politiques»

En République Populaire de Chine, l’agenda politique du mois de mars 2023 a été marqué par deux importants évènements qui ont été suivis avec grande attention à travers le monde. Le premier a concerné les deux (02) Sessions annuelles 2023 de l’Assemblée Populaire Nationale (APN) et la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois (CCPPC) tenues, du 4 au 13 Mars 2023. Les deux (02) instances majeures du système politique chinois ont réuni 2 977 délégués, procédé à l’examen du Rapport d’activité du Gouvernement, approuvé des textes de lois et d’orientation, posé un jalon important de la marche de la Chine vers sa modernisation et la réalisation du renouveau de la nation chinoise, en réélisant Xi Jinping en qualité de Président de la République Populaire de Chine et en mettant en place un nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre Li Qiang.

Le second évènement, de haute envergure internationale a porté sur «la Session de Dialogue de Haut niveau entre le Parti Communiste Chinois et les Partis politiques mondiaux» tenue, le mercredi 15 mars 2023, en liaison vidéo à Beijing. China’s Xi awarded third term as president, extending ruleLa Session de Dialogue de Haut niveau qui avait pour thème: «La voie de la modernisation: la responsabilité des Partis politiques» a enregistré la participation active des dirigeants de plus de 500 Partis et organisations politiques de plus de cent cinquante (150) pays des cinq (05) continents.

Lors de la cérémonie d’ouverture de ce grand «rendez-vous politique du donner et du recevoir» Xi Jinping, Secrétaire Général du Comité Central du Parti Communiste Chinois (PCC) et Président de la République Populaire de Chine a prononcé un immense discours liminaire, riche d’images, de références historiques, culturelles, de la sagesse chinoise, de propositions pragmatiques, d’engagements résolument fermes en faveur du combat des peuples pour la modernisation, le développement partagé et la paix mondiale.

Le discours liminaire de Xi Jinping intitulé: «Travailler ensemble à la modernisation» a jeté la lumière sur les différents angles d’analyse de la série de questions relatives à la modernisation. Il a situé la responsabilité des partis politiques, forces importantes dans la conduite et la promotion du processus de modernisation à apporter des réponses auxdites questions. Dans ce registre «le Parti Communiste Chinois (PCC)» s’engagera à «lier étroitement son destin à celui de tous les peuples et s’efforcera d’offrir de nouvelles opportunités au développement du monde grâce à de nouvelles réalisations en matière de modernisation à la chinoise».

Examinant la situation mondiale, à la lumière des expériences historiques du Parti Communiste Chinois, Xi Jinping a fait des propositions pertinentes, pragmatiques pour la promotion de la paix dans le monde, la justice internationale, l’équité, la démocratie et la liberté, des aspirations communes de tous les peuples. Dans le contexte où le de multiples défis et crises assaillent le monde, où «l’économie mondiale peine à se redresser, l’écart de développement se creuse, l’environnement écologique se détériore et la mentalité de la guerre froide persiste», le Président Xi Jinping a relevé à juste raison que «la modernisation de la société humaine se trouve à un tournant de l’histoire».

À cet égard, il a mis en avant cinq (05) points: «adhérer au concept de suprématie du peuple et mettre en avant l’orientation populaire de la modernisation; défendre le principe d’indépendance et d’autonomie et explorer la diversité des voies de modernisation; développer un sens de l’intégrité et de l’innovation pour maintenir la continuité du processus de modernisation; promouvoir l’esprit d’autonomie et d’accomplissement pour renforcer l’universalité des fruits de la modernisation; maintenir une position vigoureuse pour assurer la fermeté de la direction de la modernisation».

En suivant Xi Jinping nous comprenons aisément que «la modernisation à la chinoise» est une composante des aspirations du peuple chinois depuis les temps modernes. Elle est basée sur «les propres conditions nationales de la Chine et s’inspire de l’expérience d’autres pays».  Cette modernisation s’enracine dans l’histoire et la culture chinoise tout en intégrant la civilisation moderne au bénéfice du peuple chinois pour le renouveau national, en faveur du développement dans le monde et la construction de la voie du progrès pour l’humanité.

Dans ses engagements exprimés, par Xi Jinping, le Parti Communiste Chinois s’emploiera à promouvoir un «développement de haute qualité, la prospérité à l’échelle mondiale, l’élargissement de l’ouverture au monde extérieur, à libéraliser l’accès au marché et à maintenir la porte ouverte de plus en plus largement». Le soutien et l’aide continue aux pays en développement sont clairement affichés pour leur permettre d’accélérer leur développement, leur industrialisation et leur modernisation, pour réduire le fossé entre le Nord et le Sud et parvenir à un développement commun.

Le Parti Communiste Chinois (PCC) est totalement disposé à travailler avec les partis politiques du monde entier pour «promouvoir le développement de haute qualité de l’Initiative la Ceinture et la Route, accélérer la mise en œuvre de l’Initiative pour le Développement mondial, cultiver un nouvel élan pour le développement mondial et construire une communauté de développement mondial».

Les engagements du Parti Communiste Chinois portent aussi sur le maintien de la justice internationale, la promotion de la paix et de la stabilité dans le monde. À cet effet «la modernisation à la chinoise ne suit pas l’ancienne voie du pillage colonial ou la voie de l’hégémonie, mais la voie du développement pacifique dans le monde».

Telle une encyclopédie ouverte le discours de Xi Jinping enseigne aussi «qu’à une époque où l’avenir et le destin de tous les pays sont étroitement liés, les différentes civilisations jouent un rôle irremplaçable dans la promotion de la modernisation de la société humaine et de la prospérité du jardin civilisationnel mondial par la tolérance, la coexistence et l’appréciation mutuelle».

À cet égard il a proposé «l’Initiative pour la Civilisation mondiale» en invitant à «préconiser ensemble le respect de la diversité des civilisations dans le monde;  adhérer à l’égalité, à l’appréciation mutuelle, au dialogue et à la tolérance entre les civilisations, et transcender les barrières civilisationnelles par des échanges civilisationnels». Cette initiative appelle au respect de la diversité des civilisations, à la défense des valeurs communes de l’humanité dans la poursuite de la paix, du développement, de l’équité, de la justice, de la démocratie et de la liberté, et la promotion d’échanges et d’une coopération internationale solide entre les peuples.

L’Initiative pour la civilisation mondiale présente quatre (05) importants points: le respect de la diversité des civilisations, la défense des valeurs communes de l’humanité, la valorisation de l’héritage et de l’innovation des civilisations, et la promotion conjointe d’échanges et d’une coopération internationaux solides entre les peuples. Nous relevons qu’après «l’Initiative de développement mondial» et «l’Initiative de sécurité mondiale», il s’agit là de la troisième initiative, un autre cadeau que la Chine propose à la gouvernance mondiale, un don qui «donne l’espoir de guérir le monde en crise».

À la fin de son intervention Xi Jinping relève que «le voyage de la modernisation de la société humaine est inévitablement mouvementé, mais que l’avenir est toujours radieux. Le PCC est prêt à collaborer avec toutes les parties pour que les causes de modernisation, avec leurs propres caractéristiques, convergent en un torrent de l’époque qui sera le moteur de la prospérité et du progrès dans le monde».

Lors cette Session des Dirigeants des Partis politiques ont apporté des contributions par des discours en félicitant chaleureusement le Parti Communiste Chinois pour la tenue réussie de son XXème Congrès National.  Ils ont adressé leurs félicitions à Xi Jinping pour sa réélection en qualité de Secrétaire Général du Comité Central du Parti Communiste Chinois (CC-PCC) lors du XXème Congrès National et Président de la République Populaire de Chine lors des deux (02) Sessions de l’Assemblée Populaire Nationale (APN) et du CCPPC. Les participants au Dialogue ont élogieusement évoqué les énormes réalisations et changements historiques produits au cours de la décennie écoulée en Chine.

En guise de réponse aux idées politiques et aux initiatives proposées par le Secrétaire Général du Parti Communiste Chinois,  Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, les participants au dialogue ont exprimé avec enthousiasme leur volonté de travailler avec le Parti Communiste Chinois pour jouer un rôle primordial dans le processus de modernisation, des échanges et l’apprentissage mutuel des civilisations et pour poursuivre une voie vers la modernisation en fonction des propres réalités nationales.

La Session de Dialogue de haut niveau entre le Parti Communiste Chinois (PCC) et les Partis politiques mondiaux de Beijing a consacré un moment important d’échanges d’expériences et d’initiatives. Ce Dialogue de haut niveau constituera un important instrument pour la réalisation des aspirations profondes que tous les peuples du monde ont en partage: la paix, la modernisation, la coexistence pacifique des civilisations, le développement partagé, la construction d’une Communauté de destin pour l’humanité./.

Prof. Yoro DIALLO, Chercheur Principal /Directeur Exécutif du Centre d’Etudes Francophones, Directeur du Musée AfricainInstitute of African Studies, Zhejiang Normal University, CHINA

E-mail: [email protected] /Tél.: (0086)15888991173

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!