Les députés maliens dénoncent enfin la politique française au Mali. Un mouvement des élus bientôt lancé…AN KA TAA DRON

21

Lettre à monsieur Emmanuel Macron, président de la république française

Monsieur le Président,

Élu de la nation malienne, l’honneur m’échoit, et j’y veux satisfaire, de vous adresser des larmes, non pas en pleurant, mais en vous conviant au banquet de l’humanisme pour lequel vous avez tout pour être un convive de marque.

Cette missive-ci n’est pas une lettre ouverte de celle qu’Émile Zola, dans l’affaire Dreyfus qui demeure une interpellation éternelle aux consciences, dût adresser au Président Félix Faure qui, il y a 124 ans, vous précéda aux hautes charges de premier des Français; elle n’aura donc aucune place dans le quotidien Aurore du 13 janvier 1898 et, en conséquence, le grand Clemenceau pour lui choisir un titre en coup de poing du genre «J’accuse ». Pourtant, regardez Monsieur le Président, le 13 janvier 1898, le Président Félix Faure était installé dans ses fonctions il n’y avait guère que trois ans comme vous l’êtes aujourd’hui il y a moins de trois ans. L’histoire, dit-on, se met souvent sur des vagues pour pouvoir refluer sur les rivages d’où elle est partie. Votre célèbre Immortel André Siegfried ne notait-il pas que : « Il y a, dans la psychologie des peuples, un fond de permanence qui se retrouve toujours…».

Monsieur le Président,

Qui, mieux que vous, peut-il aujourd’hui prétendre comprendre cette vérité ? Vous, président de la République auréolée de plus de deux siècles de révolution, la Révolution de 1789 qui a imprimé à la vie mondiale l’empreinte indélébile des droits et des libertés à respecter, tant individuels que collectifs ? L’histoire vous a mis de façon éclatante au sommet de cette France, patrie de la liberté, de la fraternité et de l’égalité. Cet honneur vous oblige!

Monsieur le Président,

Moi, élu malien, élu africain, je ne pleurniche pas sur le sort de mon pays, de mon continent. Mais je constate avec amertume, avec fâcherie, avec la hargne de vouloir changer le destin de chaos auquel la belle France du siècle des Lumières nous impose.

Comment une République des Lumières et de cultures éblouissantes consignées par des écrivains de si haut vol qu’on les croirait avoir participé aux délibérations du Seigneur Très Haut peut-elle en venir à la prédation d’autres peuples? Et sonne le mot de l’académicien Claude Lévi-Strauss, dans “Race et histoire” : « En vérité, il n’existe pas de peuples enfants; tous sont adultes, même ceux qui n’ont pas tenu le journal de leur enfance et de leur adolescence. »; qu’il prolonge avec une admirable limpidité en jugeant inacceptable qu’une civilisation, fût-elle la sienne, fût-elle la plus brillante de toutes, se permette d’écraser les autres sur son chemin en toute bonne conscience.

Monsieur le Président,

Je suis un Malien parmi quinze millions de citoyens courroucés, anxieux pour l’avenir de leur pays.

Que sont vos missions militaires  Serval, Barkhane et autres sinon des opérations de bradage de notre territoire et de main mise éhontée sur nos immenses ressources du sous-sol? La puissance de feu dont dispose vos armées chez nous est-elle que, si tant est que votre volonté est de nous porter secours, aucun ennemi intérieur ou extérieur n’aurait eu l’audace de s’y aventurer. Mais, hélas, la réalité crève les yeux.

Monsieur le Président,

Avec vos associés, ce sont des armées d’occupation que vous avez positionnées sur notre sol; point de missions de paix et de stabilisation, mais des opérations de colonisation inavouables.

En témoignent, Monsieur le Président Macron, les propos malveillants tenus récemment par le Général français Jean Bernard Pinatel estimant qu’au Mali “la situation ne se stabilisera que si Bamako consent à faire évoluer le statut de l’Azawad, car les touaregs et les peuls refuseront toujours de se soumettre aux noirs du Sud”. Propos mensongers bien évidemment puisqu’il ne s’agit point d’opposition ethno-clanique, mais plutôt de volonté délibérée de la France d’instiller le venin de la haine raciale entre populations qui vivent bien ensemble depuis des millénaires. Bien sûr, l’ambassade de France à Bamako a vite fait de minimiser les paroles subversives du Général Pinatel en qualifiant l’intéressé de ” Général de plus de 80 ans déjà à la retraite dont les déclarations n’engagent que lui”; une sorte de recadrage maladroit auquel il faut opposer la vérité : depuis quand un Général français, fût-il plus âgé que Mathusalem, est à la retraite comme un simple petit commis civil? Non, le Général Pinatel demeure un officier de réserve chargé, comme des milliers de ses pairs, des réflexions stratégiques pour nourrir les intérêts de leur belle France. La timide réaction outrée du ministère malien des Affaires étrangères n’a de sens que relativement à cette réalité. Malheureusement, elle reste dans le chapitre des réactions de principe, de dépit même si vous me les permettez, Monsieur le Président Macron.

Monsieur le Président,

Savez-vous que vous êtes en train de commettre contre la civilisation un crime odieux ? Délit contre lequel il va falloir prévoir la sanction dans l’arsenal juridique international.

Le Mali est un pays historique, multi séculier, creuset de trois grands empires : le Ghana, le Mandé et le Songhaï.

Le Mali, c’est sans doute au monde le pays qui a été le premier à initier les télescopes d’observation des astres à travers la cosmogonie dogon, j’en passe.

Monsieur le Président,

La France et ses complices sont en train de démembrer mon pays, de le détruire, de le dépecer méthodiquement. Hélas, ils le font en l’ensanglantant, en l’endeuillant à longueur de semaines; un génocide planifié, un pogrom qui a déroulé irrésistiblement son  rouleau compresseur, des massacres dignes de gangsters.

Les Maliens en sont aujourd’hui à se demander si ce n’est pas pour cela que vous aimez  imposer à notre président de la République des cadres qui ne servent que vos seuls intérêts, avec une servilité incroyable, et qui ne reculent devant aucune abjection pour vous satisfaire. Au plan moral, cela doit cesser. La diplomatie que mènent les grandes puissances doit être dépouillée des intentions impérialo-colonialistes qui ne visent qu’à faire main basse sur les richesses des pays militairement faibles, en particulier ceux d’Afrique, dont le Mali.

Comment comprendre, Monsieur le Président, qu’un vieil État si fier comme le Mali, soit livré aux caprices d’une minorité de ses hommes qui, au lieu de servir leur patrie, sapent plutôt sa cohésion sociale et ses fondements? En vérité, n’eût été la complicité mortelle de la communauté internationale, avec en tête la France dont la langue est notre langue officielle, notre pays n’aurait jamais vécu avec IBK les moments funestes que vous connaissez. Patriote malien, IBK l’est jusqu’à la moelle de ses os. Dans des conditions autrement plus difficiles, il a su, alors qu’il n’était que Premier ministre, redresser le Mali en combattant avec force et détermination les ennemis intérieurs et extérieurs. C’est d’ailleurs au nom de ces combats pour le salut de la nation et en souvenir de l’esprit républicain qu’il incarna alors, que les Maliens l’ont élu en 2013 à la tête de l’État et l’ont réélu en 2018. S’il n’a pas les mains entravées, nul doute qu’il sortira le Mali de l’ornière ; il en a les capacités intellectuelles et les ressources morales auxquelles il faut ajouter l’expérience d’homme d’État.

Monsieur le Président,

Il me semble que votre intelligence et votre sens de l’honneur vous commandent maintenant de trouver au plus vite d’autres méthodes de partenariat avec le Mali meurtri. Les évènements récents ont fini de convaincre tous les hommes intelligents du monde que les Maliens tiennent à leur patrie plus qu’à la prunelle de leurs propres yeux; il n’y a pas de sacrifices qu’ils ne consentiraient pas pour leur pays.

Nul non plus ne pourra ôter aux Maliens leur fierté et leur orgueil. Un partenariat réfléchi sain permettra à nos deux pays de cheminer ensemble dans le bonheur. Toutes autres attitudes risquent de creuser sur la terre malienne le tombeau des menées subversives impérialistes dont l’Afrique est désormais la cible.

L’histoire le notera.

Honorable Moussa Diarra, 

 Député du Mali.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. Pour moi, un malien noir ou blanc, cela n’a aucune importance. L’important c’est d’être malien et d’en être fier, quelque soit son origine et sa croyance. Moi je pense que l’idiotie a gagné bon nombre d’entre nous. Au lieu de nous combattre et de nous entretuer les uns contre les autres pour des raisons ethniques bidons, nous avons intérêt à nous reconstruire dans notre peau de maliens et de combattre toute idée de race ou de réligion. Ce n’est pas parceque d’autres viennent nous demander de nous entetuer que nous allons le faire et de la manière la plus idiote. Pays dogon, peul ou bambara, c’est de l’idiotie. Nous sommes nés ensemble pour vivre ensemble de façon complementaire. Ressaisissons-nous très vite et combattons ceux d’entre nous qui enveniment la situation en accusant des étrangers. Laissons vite tomber cette histoire de races qui nous detruit et detruit notre peuple. Retrouvons-nous en bons maliens et ne permettons à personne de percer notre honneur, notre dignité, notre cohésion et notre foi. Nous sommes un Peuple, un But, une Foi. Ceux qui ne veulent pas de cette devise, qu’ils nous fichent la paix et deguerpissent de notre pays.

  2. Beaucoup de députes pensent comme Diarra mais manquent l’estomac de le dire de peur qu’ils seront indexés d’anti- français, chose qui risque de les désavantager politiquement. Il y a un député influent qui m’a dit un jour que “c’est la France qui est en bas de tout ce probleme du nord” …que “nos politiciens ambitieux ont peur de dénoncer au risque d’être mis sur la liste noire de ne jamais occuper Koulouba un jour”…

    Les maliens de plus en plus commencent a croire a un “vrai complot français contre le Mali” c’est le débat dans tous les grins des quartiers… il y a de plus en plus un processus de radicalisation citoyenne vis a vis de cette situation floue au tour de la crise malienne qui n’a que trop trainé dans le sang et la désolation. Le capital de confiance que nos amis sauveteurs avaient en 2013 dans les esprits des maliens est presque entièrement évaporé…et ça ne fait pas bonne augure dans nos relations aux années a venir…. et c’est même très dangereux politiquement, car toutes les frustrations, les catastrophes, les massacres et génocides seront déversés dans le GROS POT antifrançais. Il y a de très forts risques de radicalisation généralisée du haut en bas contre la présence sans-effets-concrets de 17000 hommes de forces étrangères sur le sol malien, alors que leur mission (stabilisation du Mali a travers un soutien au retour de l’autorité de l’État, protection de civils et des droits de l’homme etc..) est presque détournée pour jouer a la faveur des “groupes armés” illégitimes …et la situation n’a fait que s’empirer au fond depuis 2013 (conflits intercommunautaires, déplacements massifs des populations, famines, terrorisme, massacres, génocides, fermeture des milliers d’ établissements scolaires, sabotages de la CMA & complices contre l’État a Kidal…etc.)

    SOLUTION

    -Changer le mode actuel de la politique géostratégique vis a vis du Mali pendant qu’il est temps..afin de parvenir a convaincre les maliens d’un partenariat sincère et palpable qui soutien concrètement le retour absolu de l’autorité administratif- politique-militaire de l’état partout sur le territoire. C’est a dire apporter un soutien vertical au Mali, au lieu d’un soutien horizontal … celui de multi-niveaux actuel qui crée beaucoup de confusion: FAMA, Minusma, Barkhane, G5, “CMA” tous prétendant de soutenir la stabilisation d’un seul Mali…pendant que ce dernier ne peut même mettre son pied sur une grande partie de son propre territoire…. c’est quel paradoxe ça!

    – Mettre a toute signification de double jeu qui saboterait a travers des “groupes armés…rebelles touaregs” l’ambition de l’État a renforcer sa capacité militaire, afin d’avoir une armée puissante et professionnelle qui protégera tous les maliens contre le terrorisme et les injustices sur l’étendu du territoire sans discrimination aucune ( bambara, sarakole, dogon, peuhls, touaregs, arabes, bozos, senoufos, sonrai etc..) sous la loi et le droit.
    – Remodeler une relation win-win basée sur le respect et la sincérité entre partenaires, et non sur de vieilles attitudes coloniales de mépris, d’exploitation, de chantage et intrigues politiques, de domination, de menace et de forcing, d’ingérence excessive.

  3. Beaucoup de députes pense comme Diarra mais manquent l’estomac de le dire de peur qu’ils seront indexés d’anti- français, chose qui risque les désavantager politiquement. Il y a un député influent qui m’a dit un jour que “c’est la France qui est en bas de tout ce probleme du nord” …que “nos politiciens ambitieux ont peur de dénoncer au risque d’être mis sur la liste noire de ne jamais occuper Koulouba un jour”…

    Les maliens de plus en plus commencent a croire a un “vrai complot français contre le Mali” c’est le débat dans tous les grins des quartiers… il y a de plus en plus un processus de radicalisation citoyenne vis a vis de cette situation floue au tour de la crise malienne qui n’a que trop trainé dans sang et la désolation. Le capital de confiance que nos amis sauveteurs avaient en 2013 dans les esprits des maliens est presque entièrement évaporé…et ça ne fait pas bonne augure dans nos relations aux années a venir…. et c’est même très dangereux politiquement, car toutes les frustrations, les catastrophes, les massacres et génocides seront déversés dans le GROS POT antifrançais. Il y a de très forts risques de radicalisation généralisée du haut en bas contre la présence sans-effets-concrets de 17000 hommes de forces étrangères sur le sol, alors que leur mission (stabilisation du Mali a travers un soutien au retour de l’autorité de l’État, protections de civils et des droits de l’homme etc..) est presque détournée pour jouer a la faveur des “groupes armés” illégitimes …et la situation n’a fait que s’empirer au fond depuis 2013 (conflits intercommunautaires, déplacements massifs des populations, famines, terrorisme, massacres, génocides, fermeture des milliers d’ établissements scolaires, sabotages de la CMA & complices contre l’État a Kidal…etc.)

    SOLUTION

    -Changer le mode actuel de la politique géostratégique vis a vis du Mali pendant qu’il est temps..afin de parvenir a convaincre les maliens d’un partenariat sincère et palpable qui soutien concrètement le retour absolu de l’autorité administratif- politique-militaire de l’état partout sur le territoire. C’est a dire apporter un soutien vertical au Mali, au lieu d’un soutien horizontal … celui de multi-niveaux actuel qui crée beaucoup de confusion: FAMA, Minusma, Barkhane, G5, “CMA” tous prétendant de soutenir la stabilisation d’un seul Mali…pendant que ce dernier ne peut même mettre son pied sur une grande partie de son propre territoire…. c’est quel paradoxe ça!

    – Mettre a toute signification de double jeu qui saboterait a travers des “groupes armés…rebelles touaregs” l’ambition de l’État a renforcer sa capacité militaire, afin d’avoir une armée puissante et professionnelle qui protégera tous les maliens contre le terrorisme et les injustices sur l’étendu du territoire sans discrimination aucune ( bambara, sarakole, dogon, peuhls, touaregs, arabes, bozos, senoufos, sonrai etc..) sous la loi et le droit.
    – Remodeler une relation win-win basée sur le respect et la sincérité entre partenaires, et non sur de vieilles attitudes coloniales de mépris, d’exploitation, de chantage et intrigues politiques, de domination, de menace et de forcing, d’ingérence excessive.

  4. LE ROI BITON DE SEGOU
    Celui qui représente actuellement le Mali à la présidence de la république est le plus illégitime des élus de la nation.
    IBK a confisqué le pouvoir,les députés n’ont pas eu la possibilité de renouveler leurs légitimités.
    L’incapacité d’organiser les élections législatives exprime la preuve palpable qu’une élection présidentielle n’a pas eu lieu,qu’ elle a été organisée pour donner une légitimité à un pouvoir incontestablement rejeté par la population.
    Qu’ il soit obligé de signer un ACCORD POLITIQUE avec des personnes que lui et son entourage détestent à mort exprime son incapacité à gouverner tant son pouvoir est illégitime.
    Que certains députés proches du pouvoir soient obligés d’interpeller la France est le signe que le pouvoir est largement rejeté dans les villes,les villages et les quartiers.
    ILS SONT PRESSÉS PAR LA POPULATION.Si IBK était légitime,ce serait la ligne tracée par lui qui serait suivi par ce député qui est tellement proche de lui qu’il n’a pas eu honte de dire qu’ IBK est PATRIOTE jusqu’à la moelle des os quand il ose aller faire humilier tout un peuple en allant accueillir le président MACRON à GAO,se faire désarmer avant d’entrer dans le camp militaire français.
    PATRIOTE jusqu’à la moelle des os,c’est accepter de poser des ACTES qui peuvent soit vous faire perdre le pouvoir,soit aboutir à votre assassinat.
    Mais IBK a préféré se faire petit pour conserver son pouvoir par une confiscation savamment orchestrée en complicité avec les traîtres séparatistes soumis aux français.
    IBK ne peut pas être légitime en abandonnant les raisons pour lesquelles il a été élu c’est à dire REDONNER AUX MALIENS LEURS HONNEURS.
    La fierté malienne ne peut pas s’accommoder avec le comportement d’Ibk.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue.

  5. Au regard de la constitution en vigueur au Mali, aujourd’hui il n’ y a pas de depute’ dans notre faso! IL FAUT D’ABORD ALLER AUX URNES POUR ELIRE DES DEPUTE’S… LEGITIMES! AW BE’ KA SABALI!!!!!!!!!!
    Mr Diarra, SABALI!!!!!!!!!!!!!!
    Il y a 18 millions de maliennes et maliens. Vous parlez de 15 millions! Dois-je comprendre que vous oubliez les maliens du nord? Les declarations de ce genre remplies d’accusations ancre’es dans les emotions et non dans les faits, doivent etre evite’s!
    Bonne fete de Fitr aux anciens elus qui sont aujourd’hui des non elus de notre faso!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!

  6. Hômage au Docteur Oumar Mariko et Aminata Dramane Traoré. Le soleil s’est levé où ils ont pointé du doigt. En 2013, ils étaient les seuls Maliens a dénoncé ouvertement cette intervention qui contenait beaucoup de zones d’ombre. Mais il est de tradition au Mali quand tu n’est pas aimé ou quand tu ne partages pas de billets de banque, ta vérité même pour sauver une nation toute entière est mensonge. En plus sont nombreux au Mali ceux voient et entendent sans rien comprendre.

  7. ET …PARDON …
    CELA NE FAIT PAS DE MOI UN SUPPORTER DE IBK …
    MAIS CETTE AFFAIRE A DURE DE 2000 A 2010 A PEU PRES ..
    IBK N ETAIT PAS DONC EN CHARGE DES AFFAIRES DU PAYS ….

  8. Bonjour chers amis du Mali!

    Nous n’avons plus besoin de lettre et de l’histoire entre le Mali et la France.
    Nous exigeons de nos députés le vote de la loi de l’accord de guerre avec la Russie et le départ de la Franche de chez nous et partout. C’est tout vraiment!

    Dr BA

  9. ….L ISLAM A DETRUI LE MALI, L ISLAM NE CONSTRUIRA PAS CE PAYS…
    L HYPOCRISIE ABRAHAMIQUE EST ANTI-HUMANISTE ET N EST QUE GENOCIDAIRE

    ….ISLAMISATION OU CHRISTIANISATION DE SONT QUE LES GUERRES-PAR-PROXY DES HYPOCRITES ABRAHAMIQUES POUR DOMINER LES PEUPLES DU MONDE EN PROMOTANT LEURS INFILTRES DE METISSES PARTOUT,….SOUVENEZ VOUS DU BATARD MOISE INFILTRE CHEZ LE FAAROH RAMSES, ET LES CONSEQUENCES DE CETTE INFILTRATION SUR LE CONTINENT NOIR….

    ….EST CE QUE CES MEMES METISSES SONT BIEN ACCUEUILLIS EN EUROPE AMERIQUE ISRAEL RUSSIE POLOGNE FRANCE ANGLETERRE….? NON? POURQUOI?……

  10. FAAROH NOIR...The Massina Empire ( Dina of Massina, Sise Jihad state, and Caliphate of Hamdullahi) was an early nineteenth-century Fulbe Jihad state centered in the Inner Niger Delta area

    https://en.wikipedia.org/wiki/Massina_Empire

    …LE METISSAGE DE GUERRE, VOS BATARDS REVIENDRONT EN FORCE CONTRE VOUS ARMES JUSQU AUX DENTS, EVITEZ DE FAIRE DES ENFANTS AVEC LES POUBELLES ABRAHAMIQUES, ILS NE FONT JAMAIS SOCIETE OU FAMILLE….

  11. FAAROH NOIR...L IDIOT DIT MODIBBO DJALLO-HABILLE EN TURBAN ARABE - N EST QU UN AUTRE IMBECILE, POLTRON ENTURBANNE...

    ….LES CONSEQUENCES D ACCEUILLIR TOUTE LA POUBELLE DU MONDE QUI VIENT EN HYPOCRITES DES RELIGIONS ABRAHAMIQUES, FONT UN METISSAGE DE GUERRE ET LAISSENT DES METISSES-NEGRES QUI APRES PRETENDENT A NOS TERRES ANCESTRALES ET NOUS HAISSENT CAR BOURRES DANS LE SUBCONSCIENT DE LEUR SUPERIORITE MERDIQUE….

    SANS LE CONTINENT DES FAAROH PAS DE GRECE DONC PAS D EUROPE COMME PAS D ARABIE, …

  12. Merci Monsieur le Député pour votre belle lettre.
    Votre lettre serait encore plus belle si vous ne faisiez pas l’éloge du Président IBK que vous qualifiez de “Patriote jusqu’à la moelle des os”….qui a “combattu avec force et détermination les ennemis intérieurs et extérieurs…” Du vrai laudateur…
    Quand IBK était Premier ministre, n’y avait-il pas un Président?
    Qui étaient les ennemis intérieurs? Des Maliens élèves et étudiants en grévistes? Des opposants politiques ? Qui étaient les ennemis extérieurs?
    Monsieur le Député, IBK n’est-il pas plus Français que Macron pour avoir possédé la nationalité française avant ce dernier?
    Vous auriez pu noter IBK, l’homme qui a qualifie Moussa Traore de Républicain?
    Vous auriez pu noter IBK ,le Président des plus grands scandales financiers du Mali.
    Vous auriez pu noter IBK, le Patriote qui s’achète un avion présidentiel quand la moitie du pays est a feu et a sang et qui voyage plus que les Présidents et les plus grands hommes d’affaires du monde.
    Monsieur le Député IBK est au cœur de la gestion de l’État malien depuis 1991: Conseiller Diplomatique du Président AOK, Ministre, Premier ministre, Président de l’Assemblée Nationale, Député… Il est donc comptable de la situation actuelle du Mali.
    Monsieur le Député, après avoir écrit a Macron, vous voudriez bien écrire a IBK. Et j’espère que dans votre lettre a IBK, vous lui rappellerez l’histoire des vaillants hommes et grands patriotes de ce pays. Ceux qui ont géré le Mali sans fanfaronnade et avec patriotisme. Ceux qui ont préféré la mort a la honte.
    Je vous invite Monsieur le Député a passer a l’acte après cette littérature./.

  13. Les maliens savent que leur pays est dans des difficultés, mais par ailleurs ils ne comprennent le silence du Président de la République et l’exécutif malien sur les vols des français, leurs chantages et intimidation vis à vis des leaders de notre cher pays, le Mali. Pourquoi on ne dit pas “toute” la vérité au peuple malien. Est-ce une trahison orchestrée par la France et exécutée par le président de la république du Mali? Quelle est sa position? Gérer un pays sur du mensonge et la peur est la pire des choses qui puisse arriver à un pays comme le nôtre déjà l’agonie. Président IBK réveillez-vous et dites la vérité au peuple malien au nom du serment prêté.

  14. Honorable organiser une marche accompagnée des élue pour réclamer le départ pur et simple de l’armée française ,même nous resterons tous qu’ils partent . Bouster la France se nos terre.
    L’armée française a pilonner le camp de guire sinon quel ennemi dispose d’un avion ? Comment savoir dans quelle tente se trouve les officiers si s’est ne pas frappé dans haut.

  15. Pas!pas!pas!qui est-ce?chapeau bas à l honorable Moussa DIARRA, ce message doit être suivi d actions contre les velléités de la France contre notre nation;voici un combat noble qui mérite que l on s y attarde. Maliennes, Maliens le glas de la liberté vient de sonner pour nous;c est maintenant ou jamais.

  16. @Modibbo Djallo
    La strategie est claire maintenant ! Des mercenaires recrutes pour creer le chaos au centre afin de faire croire qu’au dela de la question touaregue il ya une guerre ethnique contre les peulhs.

    Il n’ y a pas de negros du sud, il y a des Noirs et des Blancs du Nord et du Sud car contrairement a ce que vous voulez faire croire le Mali a une population metissee dans chaque famille il y a des blancs et des noirs.

    Prendre en otage le pays pour ldes interets personnels est un danger car Allah veille et c’est un crime que de s’attaquer a son pays. La seule lutte qui vaille au Mali c’est celle contre la pauvrete.
    Nous sommes noirs et blancs depuis l’empire du Ghana dans lequel Aoudagost et walata, deux entites berberes etaients sous le controle du Soninke Kaya Maghan.

    Enfin d’apres votre nom Modibo, vous etes musulman et je me permets de vous rappeler ce verset du noble Coran : ”O hommes, nius vous avons cree d’un male et d’une femelle et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. le plus noble d’entre vous aupres d’ Alah est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur” Sourate Hujurat verset 13.
    Enfin lors du pelerinage d’adieu le Prophete saws nous a mis en garde contre tout racisme et toute injustice :
    (…)Souvenez-vous qu’en vérité vous rencontrerez votre Seigneur et qu’effectivement, il vous demandera compte de vos actes. (…) Vous savez que chaque musulman est le frère d’un autre musulman. Vous êtes tous égaux. Aucune personne n’est supérieure à une autre, excepté en piété et en bonne action.(…)
    VIVE LE MALI VIVE L’AFRIQUE

  17. En lisant le texte j’ai l’impression que c’est de la simple littérature. Les faits pour lesquels la France est accusée ne sont pas clairs, ils sont mineurs. Ne donnons pas à la France le rôle qu’elle ne s’est pas donné. Tout le monde connait la liberté d’expression des français, l’activisme dans le sang des français, c’est le cas du général, même s’il faut dénoncer et trouver la procédure pour agir. M Tieoulé DRAME là fait de fort bien manière.
    IBK n’est pas devenu marionnette, il a toujours été. Mater des étudiants et des opposants non armés n’est pas une victoire. Les maliens se sont fait avoir par lui, c’est tout.
    Agissons en vrai à l’interne, la solution malienne ne se trouve pas en France, ni ailleurs, honorables députés. Elle est là à Bamako, entre nos mains. Crevons les abcès qui couvre le corps Mali par la faute des maliens nous-mêmes.

  18. Merci Honorable DIARRA , vous faites la fierté de tout un peuple victime d’un complot international , ourdi par la France impérialiste . Vous êtes l’émanation de ce peuple qui n’a que trop souffert . L’heure est désormais à l’unisson pour bouter hors du territoire malien les forces étrangères qui ne visent qu’il seul objectif : diviser le Mali et l’amener à la guerre civile aux conséquences désastreuses . Qu’Allah le tout puissant vous protège dans votre combat combien noble .

  19. Bonne lettre monsieur le député mais nous n’avons plus besoin de discours car l’interlocuteur en face n’a aucune humanité: Quand l’intérêt crie la raison se tait. seule l’action doublée de sacrifice à tous les niveaux permettront de bouter les impérialistes de notre pays. Cela ne relève pas du président mais du peuple et en ce sens vous les députés représentant du peuples avez-vous compris votre mission?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here