Dialogue national inclusif : le CSDM salue l’engagement du Premier ministre, Boubou Cissé

0

Le conseil supérieur de la diaspora malienne, sous l’égide de son Président, Mohamed Cherif Haïdara, a félicité le chef de l’exécutif malien pour son engagement à la réussite du dialogue national inclusif.

La faitière de la diaspora malienne a clôturé les activités de son programme 2019 par la restitution de sa participation au DNI, aux états généraux de la migration à Kayes et à la journée internationale des migrants  à Ségou lors d’une conférence tenue à son siège à Bamako.

 D’emblée, le conférencier, Mohamed Chérif Haïdara a rappelé l’implication du CSDM en amont à la tenue du DNI, notamment la demande du report des élections législatives, la signature de l’accord politique de gouvernance, le rapprochement des forces politiques de la majorité et de l’opposition. D’après lui,  l’engagement du CSDM à la réussite du DNI  exprime  son attachement à ‘’ l’union sacrée du peuple malien’’ qui, selon le conférencier, est le remède à la crise multidimensionnelle qui sévit dans notre pays.   Et de poursuivre que les démembrements du CSDM se sont engagés dans le processus du dialogue dans les Ambassades et  consulats des 24 pays retenus.  Ce qui l’amène à multiplier les hommages à l’endroit du Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, pour la concrétisation de l’initiative présidentielle.  Le triumvirat, le comité d’organisation du DNI, le les Ambassadeurs et les consuls ainsi que le Chef de l’Etat ont été associés à ces hommages.

 Evoquant la mise en œuvre la résolution relative à l’organisation des législatives avant le 2 mai prochain, le président du CSDM a indiqué que la diaspora accepte l’adoption d’une loi organique pour leur permettre d’avoir des députés à l’hémicycle en condition qu’elle soit reprise dans la nouvelle constitution en vue. « Nos membres doivent comprendre les situations exceptionnelles exigeant des mesures exceptionnelles », a-t-il déclaré pour calmer les ardeurs de ceux qui veulent coûte que coûte la représentativité des maliens établis à l’étranger soit inscrite dans la Constitution.

Outre, le CSDM a joué un rôle actif dans la journée internationale des migrations tenus, le 18 au 20 décembre, à Ségou, où il a animé un panel sur ‘’ la diaspora et le développement’’.  Ainsi, il a  proposé que le flux financier émanant de la diaspora soit orienté dans l’investissement productif, la création d’une banque d’investissement de la diaspora avec un capital de 100 milliards FCFA, la dotation de leur ministère de tutelle d’un budget de 5 milliards, facilité les démarches administratives pour le créateurs d’entreprises avec la création d’un guichet unique, la dématérialisation électronique des procédures, l’établissement des vols hebdomadaires direct Paris-Kayes, l’opportunité pour la diaspora d’avoir des terre cultivable dans la zone office du Niger où des milliers d’hectares non aménagés demeurent encore…

Enfin, le CSDM s’est singularisé en cette fin d’année par le parrainage es états généraux de la migration à Kayes, principale région pourvoyeurs des candidats à la migration. Un cadre qu’a été mis à profit pour débattre les difficultés liées à la migration et dégagées des pistes de propositions pour une large participation de la diaspora dans le développement du Mali.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here