Protection des enfants migrants : La DGME et l’UNICEF, main dans la main !

0

Au siège du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, le jeudi 12 septembre, le ministre des Maliens de l’Extérieur, a procédé au lancement officiel d’un partenariat entre la Délégation Générale des Maliens de l’Extérieurs(DGME)  et l’Unicef. L’évènement a enregistré, la présence du représentant de l’Unicef, Felix Ackébo.

Converger les efforts dans le cadre de la protection des enfants migrants. Voilà d’un trait tout le sens de ce partenariat.

Dans son intervention, M. Akébo,  a rappelé que l’Unicef a pour mission de défendre les droits de chaque enfant, d’aider à répondre à leurs besoins essentiels et de favoriser leur plein épanouissement.

Ensuite, il a précisé, que  la protection des enfants contre les violences, les abus et l’exploitation  constitue  l’une des composantes majeures du programme de coopération entre le gouvernement du Mali et l’Unicef. Aussi, il a signalé que  la protection des enfants en mobilité et migration est partie intégrante de cette coopération.

D’après lui, le Mali, un  pays à forte tradition migratoire, peine à faire  face depuis plusieurs années aux expulsions et rapatriement de ses citoyens, pour des raisons de permis de séjour. « Ces retours non préparés, difficiles pour les enfants, doivent être gérés adéquatement afin de minimiser les risques de protection et leur assurer une réintégration sociale et scolaire réussie » a-t-il déclaré.

En plus, il a soutenu que la prise en charge holistique adéquate des enfants rapatriés nécessite une synergie d’action entre les services compétents du gouvernement et aussi l’accompagnement des organisations intervenants dans la protection de l’enfant.

Pour sa part, le  ministre Koïta, a précisé que leur  partenariat avec l’UNICEF, s’inscrit dans le cadre de  la  mise en œuvre opérationnelle de l’axe I de la Politique Nationale de la Migration ( PONAM) sur la sécurisation, l’assistance  et la protection des migrants en situation de vulnérabilité.

A ses dires, l’Unicef se propose de contribuer à la réduction de la vulnérabilité des enfants à travers des actions relatives à leur accueil,  leur enregistrement, leur prise en charge psychosociale et médicale,  leur réunification  familiale et  leur réintégration familiale.

Par ailleurs, le ministre des Maliens de l’Extérieur,  a indiqué que le gouvernement soucieux de réserver un accueil chaleureux aux Maliens en situation de retour volontaire, a construit la Cité d’accueil des Maliens de l’extérieur, opérationnelle depuis juillet 2018.

D’après lui, cette cité, de son ouverture à nos jours, a accueilli et hébergé plus de 7 000 Maliens volontaires de retour dont 433 enfants.

Par Fatoumata Coulibaly   

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here