Réveillon de Saint Sylvestre : Salif Kéita reporte son concert de 31 décembre

0
Salif Keïta, le Rossignol de la musique manding : «Je ne fêterai pas le 31 décembre 2015 prochain !»
Salif Keita

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse animée le samedi 19 Décembre par l’artiste lui-même dans son espace culturel le Moffou sis à Kalaban-Coro.

Le Rossignol de Bandougou Djoliba, le cheval blanc du Mali, Salif Kéita la Méga Star Africaine était face à la presse pour parler de ses tournées Américaines et Européennes, dans la même veine situer les hommes de médias sur ses activités musicales et parle aussi du début de sa carrière et sa vision des Maliens sur l’art. Il dira qu’il a commencé la musique en 1969, «en ce moment beaucoup des jeunes ne sont pas encore nés. J’ai tout donné aux maliens. Mais même si mon père était le Président de la République s’il ne travaille pas pour le Mali, je le laisse tomber. Parce que je sais l’intérêt de mon père n’est pas l’intérêt du pays. Quelqu’un qui n’aime pas ce pays, je ne t’aime pas. Donc j’ai assez donné avec mon cœur aux maliens. Je n’aime que ce pays.

Dans ce pays  je me suis débrouillé toujours pour manger, je me suis débrouillé à satisfaire des gens autour de moi qui ont besoin de mon aide. Je ne voulais pas quitter ce pays, comme Youssou N’dour et Alpha Blondin qui ont tout eu des autorités pour rester chez eux. Et moi ils ont tout fait pour que je dégage, parce qu’ils n’ont pas pu me mettre dans leur poche.

Personne ne me mettra dans sa poche, seul le Mali va me mettre dans sa poche. Alors je resterais là. Je chante pour les bosseurs, travailleurs et non pour les fainéants. J’ai chanté pour Alassane Ouattara Président de la Côte d’Ivoire, parce que je l’aime, c’est un bosseur, c’est un travailleur. Il n’a que quatre (04) ans de mandat mais il a changé la Côte d’Ivoire. Il a laissé tout dernière lui pour se donner au pays», a-t-il indiqué.

Parlant de son concert de fin d’année, il dira que d’habitude qu’il organisait  les festivités de fin d’année notamment le 31 décembre sur son  l’Ile «le Djataland» mais que cette fois ci, ses fans ne se sentent pas en sécurité, vue l’insécurité grandissante dans la capitale. «Je n’ai pas osé cette année d’exposer la vie de mes fans à la menace, donc je ne fêterai pas le 31 décembre prochain. Mais je dis à tous mes fans que je serais sur l’Ile, le 14 février 2016 s’il plait à Dieu». C’est ce que l’artiste a avancé comme raison pour annuler son concert annuel.

Parlant de sa tournée, le Cheval blanc, dira qu’au 3 octobre passé il a entamé une tournée musicale en Amérique latine et en Europe. «J’ai fait des tournées en Amérique latine (Mexique, Argentine, Brésil et Chili…); et en Europe, Vraiment ça s’est bien passé. Les gens sont très accueillants et ils ont beaucoup dansé, ils étaient très sympas. Je remercie tous les maliens de la diaspora dans ces pays. Et je suis très fier des musiciens maliens…», a-t-il fait savoir.

F. SISSOKO

 

PARTAGER