Indépendance du Mali : Le 62e anniversaire du Mali célébré sous le signe de «l’union dans la souveraineté retrouvée»

0

Le 62e anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance a été célébré jeudi dernier (22 septembre 2022) sous le signe de «l’union dans la souveraineté retrouvée» a annoncé le président de la Transition dans son message à la nation dans la soirée du 21 septembre 2022.

«Cet événement historique, que nous consacrons à notre tour, est un rendez-vous citoyen auquel chaque Malienne et Malien doit accorder la plus haute importance, car c’est le jour du souvenir de notre dignité retrouvée après une longue période de domination coloniale. C’est pour cette raison que nous plaçons ce 62e anniversaire sous le signe de l’union dans la souveraineté retrouvée», a indiqué le Colonel Assimi Goïta dans son message à la nation.

Il a profité de l’occasion pour rappeler que notre pays se trouve à «une phase décisive de son histoire» avec la transition en cours depuis septembre 2020 suite au coup d’Etat du 18 août 2020 contre le régime de feu Ibrahim Boubacar Kéita. «Ce n’est donc pas le moment de succomber aux démons de la division, malgré les actions de manipulation et les campagnes médiatiques mensongères à but subversif, visant à saper le moral de nos vaillants soldats et à créer la confusion au sein de notre peuple», a souligné le chef de l’Etat.

Il a ainsi rappelé que «l’union nous a toujours permis de triompher sur l’adversité, alors que la division a donné à nos ennemis la possibilité d’avoir la victoire sur nous». Le président de la Transition a également salué  «la résilience du brave peuple malien» qui, dans «la plus grande dignité», a supporté les difficultés et les désagréments engendrés par les sanctions imposées au pays par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) entre le 9 janvier et le 4 juin derniers.

Conjuguées avec d’autres facteurs, a-t-il poursuivi, ces sanctions ont occasionné une augmentation du coût de la vie qui a affecté l’ensemble de la population, particulièrement les couches vulnérables.  «Il est heureux que nous ayons tous pris conscience du fait que c’était le prix à payer pour atteindre nos objectifs à moyen et à long terme», s’est réjoui le Colonel Goïta.

Par rapport aux réformes politiques et institutionnelles envisagées au cours de cette transition, il a rappelé que l’œuvre de refondation de l’État se poursuit à travers plusieurs actions comme l’adoption d’une nouvelle loi électorale et l’élaboration d’une nouvelle constitution qui permettront de «doter le pays d’institutions démocratiques stables».

Pour ce qui est de la défense de l’intégrité territoriale et de la lutte contre le terrorisme, le Colonel Assimi Goïta a indiqué que le gouvernement a récemment mis à la disposition des Forces armées maliennes (FAMa) des «équipements de dernière génération». Il s’agit notamment de véhicules tactiques, d’engins blindés, de camions logistiques, d’ambulances, d’armes individuelles et collectives, mais aussi des vecteurs aériens…

Un imposant défilé militaire en présence du Colonel Mamady Doumbia de la République de Guinée

Au niveau officiel, ce 62e anniversaire a été marqué par le dépôt d’une gerbe de fleurs au monument de l’Indépendance (Bamako) par le président Assimi Goïta. Le chef de l’Etat s’est ensuite rendu à la Place d’armes du Génie militaire de la capitale pour le défilé militaire qui était le clou des festivités commémoratives.

Des compagnies des différents corps des Forces de défense et de sécurité (FDS) ont défilé devant le chef de l’Etat et son homologue guinéen, Colonel Mamary Doumbouya spécialement invité pour cette fête d’indépendance du Mali marqué aussi par une démonstration de vol de quelques avions militaires nouvellement acquis par l’Armée de l’air du pays.

A noter qu’avant de retourner à Conakry, le président de transition guinéen a été élevé par Assimi Goïta à la dignité de Grand Croix de l’ordre national du Mali à titre étranger. C’était après un  dernier tête-à-tête entre les deux dirigeants au palais de Koulouba. Symbole de la droiture dans la tradition des officiers, un sabre a également été remis au président Doumbouya par son homologue malien pour consolider davantage les relations entre les deux pays.

A noter que l’indépendance du Mali a été proclamée le 22 septembre 1960, par feu le président Modibo Kéita suite à l’éclatement le 20 août 1960 de la Fédération du Mali réunissant le Sénégal et le Soudan français.

Moussa Bolly

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here