Une nouvelle équipe attendue au Mali : Cinq critères pour figurer dans le nouvel attelage gouvernemental

15

Après la mise en place du bureau de l’Assemblée Nationale, il est attendu la démission du Premier ministre et la composition d’une nouvelle équipe gouvernementale. Cette équipe doit non seulement être restreinte, mis aussi et surtout, doit être composée d’hommes et des femmes pétris de talents, de savoirs, répondant à des critères objectifs et moralement irréprochables, afin de  mener à bien les délicates et urgentes missions à eux confiées par le chef de l’Etat. Ces critères vont de la compétence à l’expertise en passant par l’appartenance à un mouvement politique ou associatif, le genre, l’équilibre régional, jusqu’à l’intégrité physique et morale. En plus de ces qualités, il faudrait que tous les ministres qui ont fait plus de cinq ans ne soient plus reconduits. Ceux qui sont dans le gouvernement par lien de parenté doivent être également  remerciés.

IBK est-il prêt à nettoyer les écuries d’Augias pour un nouvel élan afin de soigner son image pour le peu de temps qui lui reste à la tête du pays ? Le Premier Ministre, sous l’impulsion du chef de l’Etat, va-t-il avoir la main heureuse en choisissant les meilleurs parmi nous pour animer une équipe gouvernementale  assez resserrée ?

Il est de bon ton républicain, qu’après la mise en place du bureau de l’Assemblée Nationale, de procéder à un remaniement ministériel pour la mise en place d’une équipe gouvernementale reflétant la configuration des forces politiques à l’Assemblée Nationale. Au-delà de cet exercice démocratique et républicain, il y a une nécessité pour le Mali de procéder à un changement  en profondeur pour remercier la plupart des ministres qui ont montré leurs limites objectives et de permettre à d’autres têtes bien pensantes d’y figurer. La gravissime situation dans laquelle le Mali est embourbé depuis plus de six ans, nécessite des mesures courageuses et des choix judicieux pour pouvoir la résoudre. C’est pourquoi, il importe cette fois-ci de porter son dévolu sur des hommes et des femmes qui répondent à cinq critères majeurs indispensables pour réussir.

Premier critère : la Compétence

La nomination à un poste ministériel devrait nécessairement obéir au critère de compétence. Autrement dit, le titulaire du poste ministériel doit avoir une expertise poussée dans le domaine et une expérience à toute épreuve pour ne pas se laisser  berner par ses collaborateurs internes comme externes. Un ministre incompétent aura non seulement du mal à manager son cabinet, mais aussi et surtout à obtenir des résultats probants et escomptés.

Deuxième critère : l’intégrité physique et morale

Avant toute nomination, il sied bien de procéder à une enquête de moralité sur ceux ou celles qui sont  pressentis pour figurer dans le gouvernement. Cette enquête aura l’avantage d’éviter à notre pays d’avoir des ministres repris de justice, ou délinquants financiers, ou encore des narco trafiquants. A cette enquête de moralité il faudrait ajouter une visite médicale pour vérifier leur intégrité physique voire psychique, nécessaire pour mener à bien sa mission.

Troisième critère : le fait majoritaire

Pour donner un sens à notre démocratie, il demeure nécessaire, voire indispensable de respecter le fait majoritaire. S’il est vrai que dans la gestion d’un pays tout ne pas que politique, il est tout aussi fondamental de se baser sur les partis politiques pour gérer les affaires publiques. Pour ce faire, le gouvernement doit refléter la configuration des forces politiques en présence à l’Assemblée Nationale. IBK a malheureusement foulé au pied ce principe sacro-saint de la démocratie. Donc qu’il redevienne républicain en demandant aux partis politiques de lui proposer une liste des ministrables quitte à choisir parmi ceux qui seront proposés.

Quatrième critère : le respect du genre

C’est désormais une tradition dans toutes les démocraties modernes, celle de tenir compte de l’équilibre du genre dans les fonctions nominatives comme électives. Mais le cas du Mali défraie la chronique, car les dames qui sont généralement choisies ne le sont pas sur la base de leurs compétences ou intégrité morale, mais sur celle de leurs relations avec ceux qui ont voix au chapitre. Donc cette fois-ci il faudrait choisir parmi les femmes leaders qui ont fait leurs preuves dans les instances internationales ou nationales. Après plus de six ans à la tête du pays les amis d’enfance, les camarades politiques ou leurs enfants et autres affidés, semblent être servis. Donc l’heure est au redressement du pays,  pour ce faire ne doivent être conviés au tour de la table  que ceux qui le méritent.

Cinquième critère : l’équilibre régional

En demandant de choisir les ministres en tenant compte de l’équilibre régional certains crieront aux clivages ethnico-communautaires. Il n’en est rien, mais un gouvernement qui se veut national doit être reconnu par les gouvernants de Kayes jusqu’à Kidal en passant par Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Ménaka et Taoudenit. Au Mali les petits détails ont leur très grande place dans la paix et la stabilité du pays. Pour soutenir un gouvernement il faudrait que tous les maliens se reconnaissent en lui. Donc l’équilibre régional voir communautaire dans les instances dirigeantes du pays est gage de cohésion sociale et d’unité nationale.

Youssouf Sissoko                    

Commentaires via Facebook :

15 COMMENTAIRES

  1. what is worst to create a “monster” that seek to devour you or to give ” monster” justification for it to devour you. It is condition between IBK plus Allah like Imam Dicko.
    Root cause of Mali difficulties is lack of adequate financial resources that will allow it to develop world class perpetual living at a rate that is progressive plus fitting for development of a modern living nation of this world. Cost of Mali governing is above its earnings. That must change or doom plus gloom condition existing will continue. We all must contribute to paying off high interest foreign loans that bleed Mali plus prevent widespread upgrade in living conditions that should exist. In short we need get more out of existing financial resources while we keep our thoughts on eliminating foreign debt that rob us of lifestyle Malians should be living. A key element will be African currency established under condition that allows it to survive meaning Mali plus its neighbors must as group make goods we now buy from foreigners. This wil help eliminate need for foreign loans plus keep a greater portion of Malians wealth in Mali thereof making Malians able to pay for greater development plus upgrade in living conditions throughout Mali.
    Mali is a mess but it is one we may soon fix with good governance.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Voici les deux critères qui ferons rater les choix, il s’agit du Premier critère : la Compétence et du Troisième critère : le fait majoritaire.
    Quels sont ces cadres compétents aujourd’hui, nous n’en voyons pas dans la majorité présidentielle, il n’y a que des racailles, c’est dommage, notre pays va directement dans sens du grand Kao DJIM et son imam Dicko Mahamoud, cela est indéniable. Aujourd’hui, il n’y a pas d’hommes et de femmes capables de gérer la situation qui s’impose à nous actuellement, nous sommes dans une tornade dont les conséquences serons incommensurables. De toutes les façons, il est temps et grande temps que les lignes bougent dans notre pays pour le bonheur des bons maliens.

  3. ● Qui souhaite préserver tous ses deux couilles n’a qu’à se garder de suivre K.O.djinn, Sot-gueux et all, car tous ces damnés-là en perdront eux-mêmes tous les leurs dès qu’il seront dans la rue ● C’est promis : parole d’honneur !

  4. Pour le coup de force de Vendredi 5, il faudra songer à exécuter plusieurs fossoyeurs politiciens, députés ( deux dizaines au moins) véreux hommes d’affaires et fonctionnaires grand voleur

    • Apres la priere du vendredi, votre plan est de jeter les enfants des pauvres dans les rues de Bamako!!!
      AW BE’ KA SABALI!!!! S’IL Y A DES DERAPAGES, VOUS SEREZ LES UNIQUES RESPONSABLES!!! IL NE FAUT PAS SACRIFIER LES ENFANTS DES AUTRES PARCE QUE VOUS VOULEZ GOUVERNER!!!
      LA COMMUNAUTE’ HAMALLISTE NE SERA SACRIFIE’E POUR PERSONNE!!!!!!! NOUS NE SOMMES PAS DES ANIMAUX DE PATURAGE!!!!! NOUS NE SERONS SACRIFIE’S PAR PERSONNE!!!! LA COMMUNAUTE’ FONDE’E PAR CHEIKHNA AHMEDA HAMAHOULLAH EST ANCRE’E DANS LA PAIX, LA JUSTICE ET LA SOLIDARITE’. NOUS NE SOMMES PAS UN PARTI POLITIQUE ET NOUS REFUSONS DE LAISSER DES POLITICIENS CORROMPUS, VEREUX ET SANS VISION UTILISER NOTRE COMMUNAUTE’ POUR ATTEINDRE LEURS BUTS POLITIQUES! NOUS TROUVONS DES MEMBRES DE NOTRE COMMUNAUTE’ RELIGIEUSE DANS TOUS LES PARTIS POLITIQUES . TOUT COMME NOUS TROUVONS DE GRANDS INTELLECTUELS ET DE GRANDS PENSEURS AU SEIN DE NOTRE COMMUNAUTE’ HAMALLISTE. JE DEMANDE RESPECTUEUSEMENT AUX DIRIGEANTS DE LA COMMUNAUTE’ DE RECONNAITRE CETTE DIVERSITE’ QUI FAIT LA FORCE DE NOTRE COMMUNAUTE’ ET LA RESPECTER!!!!
      JE DEMANDE PERSONNELLEMENT A’ NOTRE CHEF SPIRITUEL ET RELIGIEUX BOUYA DE RESTER LOIN DE CETTE MELE’E POLITIQUE CAR ELLE PORTE ATTEINTE A’ SON IMAGE ET A’ L’IMAGE DE NOTRE COMMUNAUTE’. ELLE N’EST NI BONNE POUR LUI NI BONNE POUR NOTRE COMMUNAUTE’ HAMALLISTE!!!

    • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

      MERCI….
      LA SOLUTION DES NOS PROBLEMES FONDAMENTAUX CONSISTE, AU NIVEAU OÚ NOUS SOMMES, Á L’ ÉLIMINATION BIOLOGIQUE DES TRAITES, CAR AUCUNE JUSTICE N’ A PU RENDRE JUSTICE SELON LES TEXTES VOILÁ TRENTE (30) ANS.

      NOUS DEVONS VOIR LA VÉRITÉ EN FACE, C’ TRISTE, LE POUVOIR SANS AUTORITÉ MORALE A MENÉ LE PEUPLE Á CE POINT DE NON-RETOUR..

      LE CONSTAT EST CLAIR: LE POUVOIR MALIEN EST GÉNOCIDAIRE ET DÉMOCIDAIRE…

      • TIENS ….RETOUR DU “””MAITRE FETICHEUR””””
        …! ! ! !
        ! ! ! ! ! !
        AVEC LE EL HAJJ NYE …..
        QUELLE EQUIPE TU FAIS ! …😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

  5. La compétence et l’intégrité physique et morale n’ont jamais été des critères de sélection au Mali, quelque soit le domaine de responsabilité dans lequel on se situe…….. au contraire l’intégrité morale est un facteur de disqualification systématique!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Quant au critère régional, il ne devrait pas en être un, soit on est malien, soit on ne l’est pas….. les considérations ethniques, raciales ou régionales ne font que renforcer la discorde et les divisions!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • En tout cas s’il s’agit de l’integrite morale, Boua le ventru IBK serait disqualifie depuis toujours car le Mande Zonkeba n’a pas de vertu du tout!

  6. Ils ont eu 7 ans pour sortir le Mali de la crise. Ils ont echoué! Je ne voit pas ce qu’ils pouraient faire les 3 prochaines années!
    Ils n’ont pas de solution pour le Mali! Leur incompetence et leur incapacité a diriger ont été exposées au grand jour!
    Desolé!

  7. Le seul critere important dans le choix des membres du gouvernementest est de choisir des hommes et des femmes de confiance du president de la republique qui sont honnetes et capables de remplir la mission qui leur sera confiee’!
    LES OPPOSANTS QUI VEULENT FORCER LA PORTE DOIVENT RESTER A’ L’ECART! CE SONT DES FAISEURS DE COUP D’ETAT QUI NE ROULENT QUE POUR EUX MEMES!!! MALIKO TE’, OU YERE’ KO DON!!!!
    IBK MUST NOT GIVE IN!!!!! IL FAUT QUE CES ANARCHISTES APPRENNENT A’ COMPRENDRE QU’IL Y A UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ELU PAR LE PEUPLE MALIEN POUR UN MANDAT DE 5 ANS!!!!
    LE PRESIDENT NE PEUT PLUS HESITER A’ PROPOS DE CE QU’IL DOIT FAIRE. IL DOIT EXIGER ET IMPOSER SON RESPECT!!!! L’INSTITUTION DE LA PRESIDENCE NE DOIT JAMAIS ETRE BAFOUE’E!!!!
    AW BE’ KA SABALI!!!

    • Tu vas dire la majorite issue de la volonte et du desir de Boua le ventru IBK avec les benedictions de Mme Manassa de la cour constitionnelle car il n’ y a pas de majorite sortie des elections legislatives!

        • Fils de cons et d’imbeciles, wulumuso den, le roi MAUDIT de segou tu es ne et resteras digne fils de wuruwaye meme dans l’au-dela, demandes a ta mere qui est veritablement ton pere?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here