Mandat de la MINUSMA : Ça passe ou ça casse !

7

Des tractations sont en vue pour l’avenir de la Minusma qui comptait beaucoup sur la présence de Barkhane au Mali. Les récentes incompréhensions entre le gouvernement et les forces françaises compromettent donc l’avenir de la mission de maintien de la paix au Mali. Les autorités ne veulent plus d’un contingent n’ayant pas le droit de faire la guerre aux terroristes.

Le mandat robuste qui avait été demandé en vain par l’ancien président IBK est en train d’être offert à la transition. Malheureusement, les autorités maliennes ne sont pas très enthousiastes pour cette facilité qui avait été refusée au pays alors que les terroristes rayaient des villages de la carte du Mali. Entre-temps, le Mali s’est tourné vers d’autres partenaires militaires pour s’équiper face à la menace terroriste.

Les équipements militaires obtenus grâce à cette nouvelle donne militaire ont permis à l’armée malienne de réduire considérablement les capacités de nuisance des terroristes. La Russie qui est à la base de cette montée en puissance de l’armée malienne est devenue l’un des soutiens de taille du Mali au sein des Nations Unies. Les prises de position de Moscou au Conseil de sécurité de l’ONU soulignent que le Mali pourrait demander un rôle plus grand de Moscou au sein de la Minusma.

Mais les fonctionnaires de l’ONU travaillent d’arrache-pied à éloigner du Mali d’autres forces européennes ou non africaines. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, lors de sa dernière visite en Afrique de l’Ouest en début mai, a proposé l’idée d’une force ouest-africaine au Mali sous mandat de l’ONU. Cette force aura le mandat de faire la guerre aux terroristes.

Les armées ouest-africaines ne sont plus en odeur de sainteté au Mali. Beaucoup redoute un coup fourré de la part des chefs d’Etat de la sous-région qui imposent des sanctions économiques et financières au Mali. La transition peut-elle faire confiance à des gens qui privent les Maliens de leurs avoirs ? Les sanctions prises par la Cedeao pourraient être un prétexte pour le Mali de rejeter la présence des militaires de la Cedeao.

Les pays de l’espace régional sont considérés comme hostiles à la transition. Sur ce plan, les chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao auront du mal à convaincre les autorités maliennes. Bien que le Mali ait confié au Togo la responsabilité de plaider auprès des chefs d’Etat de la Cedeao, les sanctions pourraient se retourner diplomatiquement contre les chefs d’Etat et de gouvernement.

En tout cas, le cas malien donne du fil à retordre à la mission des Nations Unies au Mali, Minusma, dont le mandat s’achève dans l’incertitude. Le durcissement de la position du gouvernement malien pousse les responsables de l’ONU à faire des propositions qui risquent de ne pas passer auprès des autorités maliennes qui ont clairement affiché leur volonté de peser lourd dans les tractations.

Dans les rues de Bamako, certains jurent que les jours de la Minusma sont comptés au Mali. Pour eux, la mission onusienne n’a rien fait pour combattre les terroristes depuis son déploiement au Mali. Ainsi, la présence des casques bleus n’a pas empêché les pires massacres ayant visé les populations dans les régions de Mopti et de Ségou.

Les autorités de la transition elles-mêmes ne donnent pas cher de la peau de la Minusma. Les forces françaises qui assurent la sécurité de la Minusma n’ont plus la liberté de mouvement qu’elles avaient au Mali. La transition ayant mis fin aux accords de défense et de coopération militaire avec la France, il va falloir trouver un rapidement un remplaçant à l’appui français accordé aux contingents de la Minusma.

De fait, les casques bleus sont condamnés à se retirer du Mali si la situation actuelle se poursuit. Le Mali a récemment été soutenu par la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU. Cela est intervenu le lendemain de l’annonce de la fin des accords militaires entre la France et le Mali. Dans ce contexte, la Russie pourrait jouer un grand rôle dans l’avenir de la Minusma.

Nampaga KONE

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Il faut enquêter sur le marché de carburant ca fait pesque 8ans que ce la seule société nommée tristar qui garde ce marché les autres opérateurs ont tous fait pour avoir une partie du marché mais Tristar entetien un système de corruption qui bloque tous le monde. Tristar devrait au moins sous traité avec beaucoup de prestataires pour faire bénéficier quelques opérateurs mais elle partage tous ce gros contrat avec une seule société (amana) au détriment des autres. Et puis il font beaucoup de reversement de carburant a Gao avec la complicité de la Douane sur place. Les autorités de la transition doivent se saisir de ca.

  2. Ça fait plus de 6 ans qu’il donnent le marche du carburant a une seule société Tristar les autres sociétés ont tous fait pour au moins avoir une partie de ce gros contrat mais grace a leur système mafieux ce toujours tristar et son principal et unique partenaire qui rafle tout . tous les opérateurs nombreux qui sont tous disqualifiés. Les autorités de transition sont interpellées pour stopper cette injustice et puis il font beaucoup de reversements de carburant a Gao avec la complicité de la Douane sur place

  3. LE GRAND PARADOX D UN DIEU CRÉATEUR CONTRE SA CRÉATURE SATAN LE DEFENSEUR ! LE MOTEUR A ENERGIE INEPUISABLE!

    LA MINUSMA SERT À LA CORRUPTION LOCALE ET AU BLANCHISSEMENT DE L ARGENT IMPRIMÉ EN OCCIDENT POUR LA GUERRE, DE L ARGENT NON SOUTENU PAR L ECONOMIE AUCUNE PRODUCTION OU ACTIVITÉ LEGALE!

    LA MINUSMA PERMETTRA CETTE CORRUPTION DE PERDURER ET PRÉPARER D AUTRES MANIGANCES ET COMPLOTS CONTRE LA NATION MALIENNE! IL FAUT CHASSER LES SOLDATS DE L ONU PARTOUT OÙ ILS SONT EN AFRIQUE!

    😂ILS VEULENT ÊTRE MANDATÉS À SE BATTRE FINALEMENT PAS POUR LE MALI MAIS CONTRE LE MALI, CONTRE LA NATION MALIENNE, CONTRE L AFRIQUE TOUTE ENTIÈRE ! LES SOLDATS BLEUS NE SAVENT MEME PAS QU ILS SONT INSTRUMENTALISÉS POUR QUE LES PEUPLES BLEUS ET SUPREMATISTES!😂

    😊VIVE L HOMME NOIR SUR LES TERRES AFRICAINES DE LA MEDITERRANÉE AU CAP, DU YEMEN AUX CARAIBES!CESSONS DE PRENDRE L ARGENT IMPRIMÉ SANS VALEUR QUECONQUE VIDE DE SENS!😊

  4. Zie tu as tout a fait raison, nous n’avons pas besoin d’une mission inutile et sans impacts, nous avons vu des missions de ce genre au Congo Kinshasa, en RDC, en Somalie, en Centre-Afrique, en Haiti, etc… et elles n’ont apporte aUcun resultats QUE DE LA MISERE ET LA RECRUDESCENCE DES TUERIRES ET DU TERRORISTME, merci et adieu a la MINISUMA..!

  5. Those able to provide for themselves do not like having unproductive others hindering their efforts. So is it now concerning Mali providing security to itself plus perpetually neutralizing terrorists with intent of meeting goal of timely neutralizing all terrorists.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    • There must be transparent plus feasible plan to achieve kind of cooperation spoken of those foreigners assisting us plus upon request need do as we ask. Truth is though we are quickly moving toward being of like status we have not reached it. We must continue to perpetually plus diligently work toward being militarily self sufficient plus self sustaining to reach that status. When we do we will not ask it will be order that fact is order leave no alternative to those willing to assist us. We must not put cart before horse by making demands in way that risk ultimate goal going unfulfilled. We must balance that condition without being overly dependent on any but at same time we should not take on disposition of sex worker willing to accommodate all nations that are friendly to us on given situations. Like nation is untrustworthy whore. Instead we must position ourselves next to trustworthy partner as in Russia plus be open to limited business with all others. That will make us open to world as it is open to us within doing business. Best of all we do not have disposition of sex worker who always seem to get crushed when things appear to be going good for that sex worker.
      In what Mali is doing with security plus upgrading living conditions there will always be challenges. Therefore good to great governance plus management is always needed. It will timely perceive how to manage conditions.
      Henry Author Price Jr aka Kankan

  6. Il doit être mis fin aux activités de cette mission qui a suffisamment prouvé son inutilité. Avec un budget aussi colossal, elle n’a servi à rien. Oui, sauf enrichir une clic de fonctionnaires onusiens, les troupes déployées et autres crocodiles tapies dans les salons.
    Comment on peut imaginer que 15 0000 hommes armés ne peuvent pas se sécuriser eux mêmes, mais se font sécuriser par 3 000 français ? C’est quoi ça ? Ils doivent partir.
    Si maintenant on parle de changement de chapitre, ce n’est rien d’autre qu’un coup fourrée en préparation contre la politique de réfondation entamée. Sans état d’âme, comme le Rwanda en son temps, tous doivent être mis dehors. On doit reprendre notre sécurité en main nous même.
    A cette étape, on ne doit faire confiance à personne, oui personne. La Russie et la Chine qui sont maintenant en conflit presque ouvert contre l’occident seront capable de nous sacrifier pour arranger certains aspects de leur politique.
    Alors, je redis, ne faire confiance à personne, on doit avoir la tête du fauve qu’on est entrain d’abattre. Ceux là qui veulent bien nous aider, doivent faire ce qu’on leur demande de faire, pas autre chose.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here