Hommage d’un fils à son père

0

« La mort est la bienvenue pourvu qu’on soit dans les bonnes dispositions de l’âme. Pour se faire, il faut avoir rempli la mission objet de ton séjour ici bas…. » Ce refrain qu’on chante la veille des batailles pour accompagner les troupes résume la vie de celui qui fut un père au sens bamanan du terme et qui a été rappelé à Dieu le 24 Janvier  2019.

Dramane COULIBALY, puisque c’est de lui qu’il s’agit a durant son séjour terrestre rempli la mission à lui attribué par la famille, le Clan, le MALI et l’Afrique. Pour la famille, il a été le père fédérateur en défendant les principes de l’équité et de la solidarité lesquels principes ont permit de protéger les plus faibles et de les permettre de croire et d’émerger.

A N’golokouna ou Dougoukouna son village natal il aura suscité l’espoir en ouvrant ses portes  aux autres et en enseignant aux générations les valeurs qui fondent notre société. Pour Ségou, il a été l’un des porte-drapeaux du combat pour l’émancipation des peuples sous la bannière de Rassemblement Démocratique Africain RDA. L’enfant de NYELE et de NOUMOUDJON  a fait ses premières armes à l’office du Niger après l’obtention de son certificat d’études primaire. En 10 ans (1940-1950) il aura démontré ses capacités professionnelles en tant que secrétaire de direction et meneur d’homme. Ce qui le conduit à la tête du syndicat du personnel africain du l’Office du Niger de 1952 à 1957.

En politique, Ba Dramane a su convaincre ces autres camarades du RDA et le voilà élu secrétaire général de la section USRDA de Ségou. A la faveur de la loi cadre il a été conseiller territorial de Soudan, grand conseiller de l’AOF.

Le contexte international et la maturité des élites coloniales obligent l’ancienne puissance colonisatrice à libérer ne se reste que apparemment les anciennes dépendances. Le Mali, après moult tentatives, pour fédérer la sous région a finalement convolé en juste noces avec le Sénégal : c’était l’éphémère fédération du Mali. Ba Dramane sera élu représentant fédéral à l’Assemblée Fédérale puis premier Vice Président de cette institution communautaire avec résidence à Dakar.

A l’éclatement de la fédération, il fera ses valises pour le pays natal et atterrit à Ségou. Le Mali indépendant voit le jour le jeudi 22 septembre 1960. A la première législature, Ba Dramane est élu député à L’Assemblée Nationale du Mali et cumule cette fonction avec celle de Maire de la Commune de Ségou et cela jusqu’en 1967.

Après le coup d’état, il retourne à l’Office du Niger et c’est de là qu’il rejoindra la Chambre d’Agriculture de Ségou jusqu’en 2000. L’homme qui a partagé le restant de sa vie entre les champs, le verger et la famille a de part son envergure porté haut les couleurs du Mali moderne. En témoigne les distinctions suivantes :

  • La médaille d’or de l’indépendance du Mali,
  • Chevalier de l’Etoile Noire de Benin de la République Française,
  • Officier de l’Ordre Nationale du Dahomey,
  • Commandeur de l’Ordre Nationale de la République du Sénégal,
  • La médaille de mérite de première classe de la R.A.U (République Arabe Unis)
  • Officier de l’Ordre de la valeur de la République du Cameroun,
  • Officier de l’Ordre Nationale de la République de Haute Volta.

Les valeurs que l’homme a promues, entretenues et transmises à sa communauté font de lui un exemple, un guide, et une fierté pour sa famille. Comme on le dit, il a fait ce qu’il avait à faire. Merci de nous avoir enseigné la valeur des choses et non leur prix !

Repose en paix vieux père.

Alou&Modibo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here