Pour le mois de Ramadan : Un accord sur le prix de la pomme de terre trouvé

0

Le ministre du Commerce et de la concurrence a anticipé sur les négociations du prix de la pomme de terre avant le mois de Ramadan et pendant tout le reste de l’année.

Autour de la table de discussion, ont pris part le ministre du Commerce et de la Concurrence Alhassane Ag Ahmed Moussa, le président du Groupement interprofessionnel de la pomme de terre , Abdoul karim Sanogo, le secrétaire général de la coordination des commerçants détaillant Harber Maiga , le représentant de consommateurs maliens Salif Berthé. C’était, le jeudi 28 mars dans la salle de conférence du ministère.

En Afrique, le mali occupe une place très important dans le secteur agricole, d’où il se hisse parmi les premier dans l’espace UEMOA et de la CEDEAO, à cet effet la production de la pomme de terre s’accroit de nos jours et vu le besoin par les consommateurs au mali, cette tubercule comble un vide dans consommation de la population, au jour d’aujourd’hui la pomme de terre reste un aliment a grand consommation ; comme les année précédant sa consommation est à grand échelle, mais chaque année pendant le mois de ramadan le prix augmente au panier du ménagère et au moyen du pouvoir d’achat des consommateurs.

une éclairage sur les  points d’accord donnée par le ministre du commerce et de la concurrence Alhassane Ag Ahmed Moussa, et le respect des prix selon les point d’accord pour le mois de mai plafonne le prix dans les grand basin pour les producteurs  à 200 FCFA  le kilo  et pour les consommateurs à 250 FCFA le kilo, nous avons estime pour le reste de l’année l’objectifs est de plafonne le prix des consommateurs à 350 FCFA le  kilo ; s’agissant des prix pour les zones hors basin de production de la pomme de terre des réflexion ont porté sur une maitrise des prix via les point d’accords avec les producteurs, à cet effet le ministre lance un appel à tous les producteurs et commerce du respect des prix plafond pour la population.

Selon Abdoul Karim Sanogo président du groupement interprofession des producteurs de la pomme de terre, nous avons invite les représentants des trois grand régions de production, il s’agit des présidents de comités régionaux, des président des fédérations des producteurs, ainsi que les acteurs au niveau du marché de Bamako ADEPA AIPAM qui sont les plus grands distributeurs au niveau national, le but de la rencontre est de trouve un accord sur le prix en moi d’avril pour les producteurs à 150 FCFA le kilo à bord champ et 175 FCFA le kilo pour les consommateurs. Pendant le plus grand moi de consommation qui est le mois de mai et le mois de ramadan l’accord est inanimé sur le prix parce que cette année il y a une abondance dans la production estime à 350 000 tonnes, le conditionnement de la récolte via les infrastructures de conditionnement reste une préoccupation.

Pour Harber MAIGA  secrétaire général de la coordination des commerçants détaillants, c’est une grande satisfaction au non des commerçants détaillants au bénéfice de tout le monde, en ce qui nous concerne nous sommes parti prenantes et nous veillerons au respect strict du prix plafond. C’est avec une grande satisfaction que le représentant des consommateurs Salif Berthé a pris part à ses échanges salut la ténu de c’est concertation avec les autorités et les acteurs producteurs et commerçant aux bénéfices des consommateurs et à la population et nous demandons aux respects stricte des prix plafonner.

Amadou Aly Kouyaté

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here