Attaque barbare et terroriste à Bamako : «Avec les gens qui ont perdu leur vie, c’est une grande perte pour nous», dixit Cessé Komé, patron de Radisson Blu

Suite à l’attaque barbare et terroriste contre l’hôtel Radisson Blu menée par deux assaillants venus de nulle part, le vendredi 20 novembre 2015, qui entraîné mort de 22 morts personnes, le Président directeur général du Groupe Rezidor, Wolfgang Neumann, accompagné par le propriétaire dudit hôtel, Cessé Komé, a animé le 23 novembre passé un point de presse à l’hôtel Salam. Objectif : édifier les journalistes sur l’attaque odieuse survenue dans leur établissement

0
Chronique du web : Le terrorisme ne passera !

À l’entame de ses propos, le Président directeur général du Groupe Rezidor, qui fait partie intégrantes de l’hôtel Radisson Blu, Wolfgang Neumann, a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et souhaité prompt rétablissement aux blessés. «Les membres du Groupe Rezidor sont dépassés par l’événement de vendredi passé. Au nom du Groupe, je veux transmettre nos condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et prompt guérison aux blessés.  Nous sommes choqués», a-t-il dit en substance.

Il a ensuite rendu un vibrant hommage au président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. «Je tiens à remercier le président Keïta et son gouvernement ainsi que tous les services de police et de sécurité qui nous ont donnés un soutien extraordinaire depuis vendredi», a-t-il lancé. De même, remerciement a été adressé à toutes les bonnes volontés qui ont aidé l’hôtel à surmonter cette période douloureuse. «Ce matin j’ai rencontré 250 membres de notre personnel avec M. Komé, notre propriétaire. Les membres du personnels sont tristes ; ils sont choqués ; ils sont en colère…» a-t-il révélé.

Selon lui, l’hôtel employait 234 salariés et le jour de l’attaque, le matin de bonne heure, il y avait 18 employés au service et parmi eux, 3 personnes ont perdu la vie et 2 sont hospitalisées. «Nous partageons les douleurs avec leurs familles», a-t-il précisé. Avant d’ajouter : «J’ai rencontré leurs familles respectives, je les ai assurées de notre soutien d’aujourd’hui et de demain et dans les semaines à venir. Parce que, dans un événement comme ça, on doit y faire face ensemble». Avant de donner l’assurance que «tout les salariés vont continuer à recevoir leur salaire pendant toutes les périodes du travail de renouvellement de l’hôtel.  Tous nos efforts et toute notre énergie ici à Bamako avec notre propriétaire, avec notre personnel vont s’orienter vers le renouvellement notre hôtel au plus vite possible», a-t-il annoncé.

 

À la réponse d’un de nos confrères à savoir si l’hôtel était sécurisé, le Pdg Neumann ceci : «Je peux vous assurer que cet hôtel était gardé par trois gardes armés le matin même de l’attaque. Je ne sais pas s’il y a un autre hôtel à Bamako qui a trois services de sécurité. En tout cas, les services de sécurité étaient présents. Évidement, nous allons les renforcer dans le futur».

 

Quant au propriétaire de l’hôtel, Cessé Komé, un Malien de la diaspora qui est en République de Côte d’Ivoire, visiblement agacé, il a martelé : «Devant l’ampleur de la barbarie avec 22 morts, on ne parle pas d’évaluation de dégâts matériels. Les matériels, c’est autre chose ; mais avec les gens qui ont perdu leur vie, c’est une grande perte pour nous. La vie de l’homme appartient à Dieu». Avant de déclarer que l’hôtel a une assurance tous risques et aussi qu’il y a une assurance-bâtiment internationalement reconnue du Groupe Rezidor.

Seydou Karamoko KONE  

PARTAGER