Focus : Les brèves Inter de Bamako

0

Un malien sous les verrous à Alger rn

Un jeune malien étudiant, installé à Alger, vient de payer les frais d’un malentendu entre lui et l’ambassadeur du Mali à Alger. Jaloux du jeune malien converti dans les affaires qui marchaient bien, son Excellence Magassouba jeta à ses trousses la police algéroise en le taxant de trafiquant de visas, de vente d’or. Pris dans les filets de la police, notre compatriote croupit en prison sans avoir reçu une seule fois la visite d’un membre de notre Chancellerie.

rn

 

rn

Crise politique au Mali : l’âne et le chameau

rn

Une histoire amusante contée par le Pr. Cheibane Coulibaly. Un chameau lourdement chargé de bagages hétéroclites est monté par un homme et conduit par un autre qui le tient en laisse. Celui qui est là-haut, bien que, perché, ne pouvait voir devant, occupé qu’il était à se tenir en équilibre et à empêcher les bagages de tomber. Celui qui conduit le chameau, bien qu’il ait les pieds dans le sable et traîne la fatidique de la marche (ce qui lui fait envier le sort du premier) dort absolument regarder devant pour  orienter le groupe. Si, au contraire, il passe son temps à se retourner pour morigéner le premier, les risques que l’attelage n’arrive pas à bon port sont multipliés. En fait cet attelage est celui du pouvoir (le chameau) et de l’opposition (celui qui tire le chameau). La majorité bien, que haut perchée, n’a pas d’idée et n’en produit pas, occupée qu’elle est de se maintenir au pouvoir.

rn

Si l’opposition passe son temps à ne chercher rien d’autre qu’à faire tomber (que la barque chavire comme le disent ceux qui ont les pieds dans l’eau) ou se débarrasse des deux. ‘’Professeur attendons le verdict du peuple dans les urnes le dimanche.

rn

 

rn

Information et informatique

rn

Dans quelques années, vous n’aurez plus besoin de sortir de chez vous pour aller chercher votre journal au kiosque. Vous pourrez vous le faire «imprimer» à domicile moyennant l’adjonction d’un clavier à vos postes de téléphone et de télévision. Ce n’est pas une utopie, c’est déjà une réalité. Des expériences concluantes ont eu lieu au Japon, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en France.

rn

            Cette conséquence de l’informatisation des médias est décrite dans l’information demain. De la presse écrite aux nouveaux médias, issu de la collaboration d’un spécialiste des problèmes de la presse écrite, Jean-Louis Le Pigeon, et d’un sociologue, Dominique Wolton.

rn

            Sommes-nous à la veille d’une révolution qui va sonner le glas du papier imprimé, longtemps inséparable de l’information, et qui serait supplanté par les supports électroniques ? C’est plutôt de «mutation» dont parlent les auteurs qui décrivent longuement les adaptations technologiques que connaît depuis quelques années la presse écrite. L’informatique est utilisée à tous les stades de la fabrication d’un journal : transmission des nouvelles, intégration et traitement de la copie, correction, calibrage, mise en pages, photocomposition, passage sur rotatives, etc. L’étape suivante, dès 1980, est celle de la rédaction électronique et des nouveaux médias.

rn

Mais le développement des nouveaux moyens d’information, grâce à ces instruments aux noms qui nous paraissent barbares que sont la vidéotex, les satellites, les câbles bidirectionnels, les vidéodisques, signifie l’élargissement du champs de l’information où la lutte pour la conquête des marchés ne manquera pas d’être engagée entre journaux, agences de presse, télévision et radios.

rn

            Ce qui est sûr, c’est que d’ici à vingt ans la presse écrite et l’audiovisuel seront complètement imbriqués. Ce qui fait redouter le «déclin de l’information universelle» par un développement de «l’information à la carte» de plus en plus spécialisée et internationalement univoque.

rn

            Une telle évolution concerne le Tiers monde. Tous les médias sont tributaires des banques de données qui fourniront à ceux qui les contrôlent  une puissance insoupçonnée. Car une banque de donnée est en quelque sorte la mémoire d’une communauté ou d’un ensemble géographique, marquée par ses propres systèmes de valeurs et ses options politiques. L’orientation du contenu de la banque de donnée du New York Time ne sera en rien semblable à celle que projette de créer le journal français le Monde. Encore moins à celle dont pourrait se doter une revue africaine ou asiatique.

rn

La course pour le «match du siècle » est engagée. Tout le monde s’y prépare activement. Et l’Information demain aurait pu porter en sous-titre : «Demain, c’est déjà aujourd’hui».

rn


Commentaires via Facebook :

PARTAGER