Huawei-Mali : une société insolvable

0

Dans notre précédente parution, nous évoquions les grosses arnaques de la société Orange-Mali qui fait payer à ses clients des services qu’elle ne leur rend pas. En résumé, la société perçoit de l’argent dès qu’on compose un numéro, que l’appel passe ou pas. Il nous est revenu (nous y reviendrons) qu’elle joue aussi sur ses montants à payer en matière d’impôts. En plus d’Orange, une autre entreprise, installée dans notre pays, depuis peu, fait, en ce moment, beaucoup parler d’elle. Il s’agit de celle spécialisée dans la vente d’appareils téléphoniques, Huawei. La filiale malienne de Huawei ne paie pas d’impôt depuis plusieurs mois et son siège est fermé pour cette raison depuis maintenant plusieurs semaines.Pire, cette société est accuséed’avoir fait du trafic dans le cadre de déclarations fiscales. Cequi, aux yeux de la loi en vigueur dans notre pays, est un délit dont devraient répondre les responsables de Huawei.

Mopti : Treta consulte son marabout

Le président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Bocari Treta, séjourne depuis quelques jours au centre du pays. Officiellement, il est en mission de préparation des assises de son parti. Escorté et protégé par les Forces armées maliennes (FAMA), tous ses déplacements sont assurés par des vols Minusma. S’il est vrai que Treta travaille, à Mopti, à travers ses déplacements à Kona et Badinagara, dans le cadre de son parti, où il consulte tous azimuts, il aurait aussi fait un peu «d’extra» ou «d’after-work». Il aurait ainsi rencontré, nuitamment, au quartier Mossinkoré dans un domicile,  un marabout  venu  spécialement de Bandiagara. Au menu de la réunion, apprend-on, sa candidature à l’élection présidentielle de 2023.

 Embuscade vers Boni :5 morts dont 4 gardes

Une mission d’escorte composée d’éléments de la Garde nationale est tombée, hier, aux environs de 08 heures du matin, dans une embuscade entre Boni et Nokara. Le bilan est lourd : 4 gardes tués et le chauffeur civil qui les conduisait. Le renfort composé du GTIA basé à Boni est arrivé aux environs de 9 heures et il contrôle actuellement la zone. Il faut rappeler qu’en plus des pertes en vies humaines, on déplore des blessés et quatre porte-chars brûlés.

 La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here