La France échoue : La Russie continuera d’aider

0

La Russie a appelé à respecter les plans des autorités de transition maliennes pour organiser des assises nationales, a indiqué l’ambassadrice adjointe russe auprès de l’Onu. Confronté à des défis sécuritaires, Bamako aurait sollicité la présence de sociétés paramilitaires privées russes, bien qu’elles ne représentent pas la Russie.

Au cours de sa visite au Mali dans le cadre de la délégation onusienne, l’ambassadrice russe adjointe auprès des Nations unies Anna Evstigneeva s’est exprimée sur la coopération entre la Russie et le Mali.

“La Russie et le Mali entretiennent des relations bilatérales de longue date. Nous coopérons dans de nombreux domaines. Nous allons continuer (à collaborer) et aider là où nous le pouvons, sans préjugés ni mentorat. Nous sommes prêts à coopérer de bonne foi avec tous les partenaires”, a-t-elle annoncé.

Fin septembre le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a fait savoir dans les couloirs de l’Assemblée générale de l’Onu que le Mali s’était adressé à “une société militaire privée russe” après que les forces françaises ont échoué à évincer les terroristes du pays.

 

Touba coura et Kérouané

Le courant éclaire

L’électrification rurale peut contribuer au développement humain à différents égards, et il est souvent avancé que les problèmes d’accès à l’électricité freinent le développement économique et la fourniture de services publics tels que les soins de santé et la scolarité. Partant de ces hypothèses, le gouvernement veut assurer un plus  grand accès à l’électricité d’ici 2030 par le biais de l’initiative d’électrification hybride (groupes thermiques et panneaux solaires). La tâche est loin d’être aisée : à ce jour, des millions d’êtres humains sont privés d’électricité au Mali, où le taux d’électrification est l’un des plus bas. Par conséquent, les investissements exigés sont considérables.

Touba Coura et Kérouané en  commune rurale de Duguwolonwila vient  d’augmenter les capacités de production d’électricité dans les centrales électriques rurales existantes alimentant des mini réseaux ruraux par l’ajout de 6,7 MW au moyen de systèmes hybrides avec des panneaux solaires, l’extension et la densification des mini réseaux et aussi d’améliorer l’efficacité énergétique et promouvoir une consommation efficace et rationnelle d’électricité dans les mini réseaux.

Le montant global du financement du projet est de 44,2 Milliards de FCFA environ dont 39, 75 milliards de FCFA décaissés par la Banque mondiale, 4,45 milliards de FCFA fournis par l’Etat malien. Les opérateurs privés ont aussi mis la main à la poche.
Touba coura  a bénéficié de la plus grande centrale du projet d’une capacité de production de 950 KW.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here