Mort des journalistes RFI : François Hollande devant les juges

0

L’ancien président, François Hollande, a été entendu par la justice française dans l’affaire des deux journalistes de RFI assassinés au Mali. Le 2 novembre 2013, Ghislaine Dupont et Claude Verlon avaient été tués, juste après leur enlèvement à Kidal, Ces juges parisiens qui enquêtent sur l’enlèvement de Ghislaine Dupont et Claude Verlon l’ont interrogé le 11 janvier sur des conversations en “off” avec des journalistes dans lesquelles il aurait évoqué des informations qui semblaient contredire les investigations. L’ancien patron de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) Bernard Bajolet a également été entendu, le 10 décembre 2018.

Le 2 novembre 2013, un convoi de militaires français avait découvert le corps des reporters, tués par balles, non loin du pick-up de leurs ravisseurs, tombé en panne, selon les enquêteurs qui privilégient la thèse d’une prise d’otages ratée d’un groupe djihadiste.

Ségou : Plusieurs militaires tués

Un véhicule des forces armées et de sécurité a sauté, le lundi 28 janvier dernier, sur un engin explosif improvisé, probablement une mine, près du village de Toye commune de Matomo, cercle de Macina (Ségou). Le bilan fait état de plusieurs militaires tués et deux autres blessés. Rappelons que la semaine dernière, jour pour jour, une patrouille de l’armée avait subi une attaque non loin de cette même zone où un militaire a été tué. L’attaque avait été revendiquée par le « Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans » (JNIM) arguant qu’elle visait à défendre les Peulhs contre un regroupement de militaires soutenu par des chasseurs traditionnels.

 Tarkint :

Attaque contre l’armée

Dans la région de Gao, le camp des FAMAs a été attaqué,  le mardi 29 janvier  dernier,  par un véhicule piégé. Des tirs nourris ont été entendus au cours de l’attaque. Selon des sources militaires, le bilan serait de 2 militaires tués et 10 autres blessés. Un témoin affirme également que le réseau orange a été perturbé au cours de l’attaque.

MINUSMA :

Le Canada remplace ses troupes

Le Canada qui a installé ses troupes en juin dernier au Mali, pour venir en renfort de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), a annoncé le vendredi 25 janvier 2019, le remplacement de 250 de ses soldats, pour la poursuite de sa mission jusqu’en juillet prochain. « Des membres de la base des Forces armées canadiennes (FAC) de Valcartier vont passer les prochains mois au Mali, dans le cadre de l’engagement du Canada à participer au maintien de la paix dans ce pays d’Afrique de l’Ouest déstabilisé par des attaques de groupes rebelles armés », lit-on dans un communiqué repris par l’ensemble de la presse canadienne. Ces militaires de Valcartier et d’autres de différentes bases canadiennes, « dont celle de Petawawa, en Ontario, remplaceront 250 de leurs collègues qui avaient été dépêchés au Mali au début de la mission en juillet dernier », poursuit le même communiqué.

La presse canadienne a indiqué le 22 janvier dernier, que le gouvernement fédéral a refusé le prolongement de sa mission jusqu’en automne comme proposé par les Nations-Unis. « Les Nations-Unies voudraient que le Canada reste jusqu’à ce que les troupes roumaines arrivent à l’automne, mais le gouvernement a rejeté la demande », avait alors précisé la presse. Le Canada avait pour rappel, envoyé en aout dernier, 250 soldats, 2 hélicoptères Chinook et 4 hélicoptères Griffon armés dans la région de Gao, dans le Centre du Mali.

Macina :

4 véhicules de transport interceptés

Quatre véhicules de transport en partance pour le Nord ont été interceptés, le dimanche dernier,  sur la route Gomakoura-Lere par des hommes armés non identifiés. Les véhicules et leurs passagers ont été amenés vers une destination inconnue. L’incident s’est déroulé vers le village de Tougou à 45 km de Monimpébougou cercle de Macina. Selon une source locale, un des véhicules a été libéré.

Macina :

Un véhicule des FAMa saute sur une mine

Un véhicule des forces armées et de sécurité a sauté sur une mine le lundi 28 janvier 2019 vers la mare de fou situé dans le village de Toye commune de Matomo, cercle de Macina. Le bilan fait état d’un gendarme tué et deux autres blessés.

Ansongo

Braquage de deux mécaniciens

Deux mécaniciens ont été victimes en début de semaine de braquage sur l’axe Tessit-Ansongo. Les 2 hommes se rendaient à Ansongo sur une moto quand ils ont été interceptés par 2 hommes armés non identifiés. Ils ont été dépouillés de leurs biens y compris leurs motos. Les militaires se sont immédiatement rendus sur les lieux. Les enquêtes sont en cours.

Sikasso : Assassinat d’un jeune homme

Un jeune homme de 26 ans environ a été abattu, lundi 28 janvier 2019, sur l’axe Zégoua – Kadiolo. La victime serait originaire du village de Gninasso situé à 7 km de Kadiolo. Pour l’instant on ignore les mobiles de cet assassinat. La police de Kadiolo a ouvert une enquête.

Yorosso :

Baisse du prix des légumes

Le prix des légumes a connu une baisse aujourd’hui sur le marché de Yorosso. Le panier de la tomate vendu le mois dernier à 350 F est cédé aujourd’hui à 200 F. Le chou était entre 200 F et 350 F l’unité est actuellement entre 75 F et 200 F. Quant au haricot vert le kilogramme est à 250 F contre à 500 F le kg. Selon les commerçants, cette baisse s’explique par l’abondance de ces légumes sur le marché.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here