AUROSCOOP:En bref

0
AUROSCOOP
Le Cortège présidentiel
A l’heure de la grande prière
Il n’était pas du tout agréable d’être un citoyen ordinaire le vendredi dernier au niveau de l’Hôpital Gabriel Touré jusqu’au Rond-Point du Grand Hôtel aux environs de 12 h 30 – 13 h, c’est à dire, à l’heure de la grande prière. Le cortège présidentiel a justement choisi ce moment délicat pour passer. Pendant environ une trentaine de minutes, les agents de la circulation ont bloqué le passage à ce niveau très fréquenté surtout à cette heure et en ce jour béni. Zèle des policiers ou consigne strict de la hiérarchie? Les usagers, en tout cas, n’ont pas apprécié. On pensait que c’était IBK seul qui aimait jouer à ce jeu qui n’amuse pas du tout les fidèles.
 
IBK à la conférence Nationale du RPM
«L’Adéma m’est restée dans le coeur»
 
C’est à l’occasion de l’ouverture de la conférence Nationale de son parti que l’ex-Président du PASJ a fait cette déclaration avec une note de regret : «l’Adéma m’est restée dans le coeur». S’agit-il d’un clin d’oeil politique à ce parti ou d’un aveu sincère? En tout cas, «Dieu a aidé la vérité».
 
Un deuxième Manifeste en vue
Auteur: le Prof. Traoré dit Diop
Le professeur Abdoulaye Traoré persiste et signe. Il s’apprête à lancer un second Manifeste, cette fois-ci, revu et corrigé. Peut-être, nous fera-t-il ici des propositions concrètes? Car une chose est de décrier un fait, une autre d’apporter la solution idoine. Ce second Manifeste dont le Professeur entend garder toute la paternité doit lui servir de tremplin politique dans la perspective des prochaines élections législatives. Il sera probablement candidat à Markala, son fief qu’il a cependant du mal à contrôler. 
 
 
Le Projet sucrier de Markala
Victime des querelles politiciennes?
 
Qu’est-il advenu du projet sucrier de Markala dont le lancement s’est effectué à grande pompe en 2004? On raconte que les rivalités politiciennes dans ladite localité sont à l’origine du grand retard concédé dans sa mise en oeuvre. Il n’en fallait pas plus pour les Markalais de lorgner du côté des hommes politiques dont le Professeur Diop, le Maire Cheick Soumounou et la député Diahara Traoré. Le professeur Diop caresse l’idée de devenir député, mais le Maire, son grand ami d’antan et grand rival d’aujourd’hui a également annoncé sa propre candidature pour le même fauteuil. Lui, bénéficie du soutien de la Député Mme Diahara Traoré appelée autrefois «Madame Adéma» aujourd’hui convertie au RPM. Elle s’abstient de rempiler. Le torchon brûle entre les trois personnes et l’histoire remonte très loin.   
 
Entre la conférence du RPM et un séminaire du Ministère
Madame la Ministre choisit le second
 
Au moment même où se tenait la conférence Nationale du RPM, le Ministère de la Santé dirigée par Zeinab Mint Youba a organisé un séminaire sur le même lieu, c’est à dire a l’ex- Palais des Congrès. Notre Ministre RPM n’est allée ni à l’un ni à l’autre cérémonie. Elle a cependant délégué son homologue Nancoma Keïta, également cadre du même parti, de présider l’ouverture de la seconde cérémonie.
 
Circulation routière
Les apprentis: véritables maîtres des sotrama
 
Question: qui est le véritable conducteur des véhicules sotrama dans la circulation routière à Bamako? Ils sont deux: le premier tient les commandes. C’est le chauffeur. Le deuxième donne ordre de les actionner ou non. C’est l’apprenti ou «prenti-kè». C’est lui qui conduit au sens large du terme. Facile de s’en rendre compte. Suivez un de ces véhicules et fiez vous seulement au chauffeur (celui qui tient le volant) afin qu’il vous avertisse par un clignotement en cas de besoin. Vous êtes sûr de le cogner par derrière. Par contre, suivez les gestes du «Prenti-kè». S’il tape sur la carrosse du véhicule à la demande ou à la vue d’un client, ralentissez immédiatement car celui qui tient les commandes effectuera aussitôt après la manœuvre demandée avant de clignoter. Vous avez donc intérêt à suivre les faits et gestes de l’apprenti qu’à attendre un signe du chauffeur lui même. Vous serez alors sûr d’éviter 4 accidents sur 5 avec ces sotramas.

Commentaires via Facebook :