Immixtion des ONG dans les affaires intérieures du pays : Le gouvernement met en garde

0

Le gouvernement de la transition déplore le comportement peu glorieux de certaines organisations non gouvernementales.  Ces ONG sont en train de se lancer dans un processus qui peut impacter négativement la stabilité politique d’où l’appel du gouvernement à la rétention.

Dans un communiqué rendu public, le gouvernement déplore les activités réalisées par certains ONG avec des formations politiques et organisations de la société civile nationale au nom du gouvernement sans avoir l’accord encore moins de consultation préalable des autorités nationales.

Ces ONG dénommées ‘’promédiateur’’ ont envisagé une rencontre dite ‘’concertation des partis politiques, la société civile et les mouvements armés sur la gouvernance électorale’’. Une rencontre réalisée du 11 au 12 novembre 2021 alors qu’un atelier national tenu du 4 et 5 novembre 2021 vient de valider un avant-projet de loi instituant une nouvelle gouvernance électorale au Mali. Une telle initiative est condamnée par le gouvernement qui estime qu’elle est de nature à obstruer le processus national de réforme globale de l’Etat en cours, pour lequel des organes de facilitation et d’organisation ont été mis en place par les autorités du pays, en l’occurrence le panel de hautes personnalités et la commission nationale d’organisation des assises nationales de la refondation.

C’est ainsi que le gouvernement invite les organisations étrangères gouvernementales et non gouvernementales à mettre fin à de telles pratiques et à inscrire leurs actions dans le strict respect des règles et principes consacrés par les accords et conventions auxquels elles ont souscrit.

B.S

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here