Office de Radio Diffusion et Télévision du Mali : Un coin du voile soulevé

0

A peine sorti de la salle où se tenait l’assemblée nationale d’information l’adjoint de Kardigué Laïco Almany Diané a reçu une lettre d’affectation. De son poste de chef d’antenne à la chaîne II, il se retrouve désormais à la radio rurale.rn

Rien ne va plus entre le comité syndical de l’Ortm et son administration depuis le dépôt du préavis de grève en date du 22 mai dernier, relatif à une suspension de travail envisagé par les syndiqués de la boîte de Bozola les 6 et 7 juin. Soit 24 h avant la tenue de la cérémonie d’investiture du président de la république ATT. Cette attitude a été, semble-t-il, désapprouvée par l’administration qui a vu en ce préavis de grève d’ailleurs annulé, un boycott de l’investiture du chef de l’Etat.

rn

Depuis, la tension monte et les rapports deviennent presque explosifs à Bozola. Comme en témoignent les actes d’intimidation exercés par certains agents de l’administration à quelques syndicalistes.  Lors de son assemblée générale tenue dans la cantine de l’Ortm, jeudi dernier, les syndicalistes n’ont pas fait dans la dentelle pour dénoncer le comportement de deux directeurs de l’Ortm, en occurrence Moussa Hari Maïga et Seydou Baba Traoré, respectivement chargés de l’antenne régionale de Kayes et de la radio nationale. Il est reproché à ces chefs, par ailleurs considérés comme des hommes de main de Sidiki Konaté, de pousser près d’une dizaine de syndicalistes à la démission, au risque d’encourir pour ces derniers à des conséquences incontournables.

rn

En réaction, dès le départ, d’une dizaine de militants sur les 25 que comptent son bureau, le secrétaire général Kardigué Laïco Traoré est loin de s’avouer vaincu. «Puisque les partants, laissé-t-il entendre, ont estimé toujours faire partie de notre équipe». Autre point de réconfort pour Kardigué et ses hommes, c’est la paie des rappels des catégories B1 et B2 en sus du salaire de fin juin.

rn

Rappelons que cinq points de revendication avaient soumis par le comité syndical. Il s’agit entre autre de l’indexation des primes spéciales. Ce point a été obtenu depuis 2001. Elles vont de 25 000 Fcfa à 15 000 Fcfa et 20 000 Fcfa selon les catégories A, B et C. Il faut ajouter à cela la revue à la hausse de cette prime, le payement des rappels des catégories B1 et B2, l’application de la valeur indiciaire aux contractuels et enfin la relecture de l’accord d’établissement.

rn

Sur cinq points de revendications, le comité syndical a annoncé avoir obtenu des acquis pour le premier point. Pour ce qui est des autres points, Kardigué Laïco affirme que les négociations sont suffisamment avancées. Par ailleurs, le comité syndical a également désapprouvé la politisation par l’administration de leurs préavis de grève des 6 et 7 juin dernier. «Ils ont fait comprendre partout que nous voulions prendre le 8 juin en otage. Ils nous ont fait passer pour des anti-ATT. Qu’ils sachent que nous ne sommes contre personne. Notre combat n’est pas un combat politique et ne le sera jamais», se dédouane le secrétaire général. Il ajoute «Je ne suis pas dans une logique de confrontation avec l’administration. La porte des négociations reste ouverte dans la plus grande courtoisie».

rn

A peine sorti de la salle où se tenait l’assemblée nationale d’information l’adjoint de Kardigué Laïco Almany Diané a reçu une lettre d’affectation. De son poste de chef d’antenne à la chaîne II, il se retrouve désormais à la radio rurale.

rn

A ce rythme, le droit du syndicaliste sera rangé dans les oubliettes de l’Ortm. Petite dictature n’est-ce pas ?

rn

Abdoulaye DIARRA

rn


Commentaires via Facebook :

PARTAGER