Quand Sidiki N’Fa Konaté, le DG de l’ORTM n’arrive pas à digérer la nomination de Baly Idrissa Sissoko

6

Depuis la nomination de Baly Idrissa Sissoko comme conseiller technique, il ne dort plus que d’un seul œil

Qu’est-ce qui fait courir Sidiki N’Fa Konaté, le directeur général de l’ORTM ? Il a peur de quoi ? Depuis la nomination de Baly Idrissa Sissoko comme conseiller technique au ministère de l’Economie Numérique et de la Communication, c’est la panique chez Sidiki N’Fa Konaté et ses sbires tapis dans l’ombre. Le DG et certains de ses proches ne dorment plus que d’un seul œil. Ils n’arrivent pas à digérer la nomination de Baly Idrissa Sissoko, non moins ancien directeur général de l’ORTM. Or selon nos sources proches des finances de l’ORTM, le DG a intérêt à balayer devant sa porte. Et pour cause, la gestion des ressources financières de l’ORTM ne répond à aucune orthodoxie en matière de comptabilité publique. C’est le vol à grande l’échelle et le gaspillage des sous pour d’autres fins inutiles.

En plus de l’absence d’un commissaire au compte, les comptes de l’ORTM n’ont jamais été certifiés

Toujours selon nos sources, lors de la dernière session du conseil d’administration de l’ORTM, le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré est allé chercher, sinon puiser dans ses connaissances en gestion pour donner des leçons de gestion efficace et efficiente des ressources financières au DG de l’ORTM ainsi qu’à certains cadres à la solde de Sidiki N’Fa Konaté. Il s’est transformé en donneur de leçons en matière de comptabilité et de gestion. Il a été le maître à bord pour corriger les lacunes tellement que les dossiers soumis au CA étaient mal ficelés et touffus d’incohérences financières.

Pire, les comptes de l’ORTM n’ont jamais été certifiés. Ensuite, l’ORTM n’a pas de commissaire au compte. Le nouveau vérificateur général est averti : la gestion financière au sein de l’ORTM ne répond à aucune réglementation. C’est la mauvaise gestion à outrance à la fois des ressources financières et humaines. La mal gouvernance à l’ORTM se caractérise ainsi : des comptes jamais certifiés, absence de commissaire au compte, cerise sur le gâteau, l’ORTM n’a jamais été audité.

Nous y reviendrons en détails dans nos prochaines parutions.

Moussa Mamadou Bagayoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Je n’ai jamais lu un truck aussi décousu et tordu de toute ma vie
    Mr le journalar, combien tu as pris pour calligraphier ce torchon?
    Rend le stylo à Aimé Césaire, il ne t’appartient pas ou à Alexis Kalambri
    Va faire des ignames à Bougouni pour que la faim ne tue pas les maliens, si non tes écrits vont les mettre dans le coma

  2. Tout le Mali est au courant que Baly Idrissa a été le plus mauvais DG de l’histoire de l’ORTM et des services publics au Mali. Il a mis cette boite à genoux. Et il a fini par en être chassé par les travailleurs. L’ORTM est encore entrain de souffrir de sa mauvaise gestion. Ce n’est un secret pour personne. Ils ont fait appelle à SIDIKI N’FA KONATE par ce que la situation était catastrophique. Et le bâtisseur est là, pour relever le devis. Aucun Mauvais ancien Directeur, ni encore petit ministre ne pourra le dévier de son chemin.

  3. Mr le DG pardon Mr le Ministre (parce que j’ai appris que quand on devient Ministre une fois on garde le titre à vie) et après Mr le DG bis … comprenez moi je confonds c’est tellement compliqué tout ça!!!

    Excusez moi de vous importuner car en cette veille de campagne Mr le DG de l’ORTM ancien Mr le Ministre est très pris!!!

    • Ce n’est qu’au Mali que des gens chassés pour fautes professionnels peuvent payer des vendus pour écrire des tourchons de cette nature.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here