Portrait de femmes célèbres : Mme Fatou Haïdara

0

Femme ambitieuse, Mme Fatou Haïdara a été ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle puis ministre de l’Artisanat et du tourisme. Ensuite elle devient ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat. Actuellement elle est Directrice de la gestion et des opérations ONUDI. Voici en quelques lignes son portrait.

Fatou Haïdara, est née vers  1962. A son entrée au 1er gouvernement du président Alpha Oumar Konaré, début juin 1992, elle était la plus jeune ministre nommée dans l’histoire du Mali, à l’âge de 29 ans elle était célibataire et sans enfants. Elle est titulaire d’une Maitrise en sciences économiques, spécialité Gestion d’entreprise. Après avoir servi notamment au CEPI (Centre d’études et de la promotion industrielle) et dirigé le Projet «Appui aux femmes entrepreneurs» du BIT, Fatou Haïdara devient ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle de 9 juin 1992 au 16 avril 1993. Ce département récupère pendant 7 mois «la Promotion du secteur privé» du 16 avril au 7 novembre 1993. La benjamine du Gouvernement est ensuite nommée ministre de l’Artisanat et du tourisme, du 7 novembre 1993 au 25 octobre 1994, qui verra le département renforcé par «l’Industrie».  Ensuite, Fatou Haïdara est promue ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, du 16 septembre 1997 jusqu’à son départ du gouvernement lors du remaniement ministériel du 21 février 2000.

Après ses postes ministérielles, Mme Fatou Haïdara, est Directrice principale de la Direction de la gestion et des opérations de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), depuis 2018, et a eu une longue carrière en tant que responsable des partenariats stratégiques et des politiques. A l’ONUDI, Mme Haïdara a dirigé et coordonné la contribution de l’ONUDI dans un certain nombre de négociations multilatérales qui ont abouti à des résolutions qui ont jeté les bases d’un développement industriel inclusif et durable (ISID), notamment le Plan d’action d’Istanbul pour les PMA et la Déclaration de Lima. Elle a promu et contribué aux programmes de l’ONUDI en Afrique, à la coopération avec les pays les moins avancés, à l’expansion de la coopération Sud-Sud ainsi qu’au lancement et à la direction de programmes pour la sécurité humaine, l’emploi des jeunes et l’autonomisation économique des femmes.  

En définitive, Mme Fatou Haïdara a eu une brillante carrière. Femme intelligente elle a été également  une femme très engagée pour la cause de l’humanité.

Oumou SISSOKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here