A la secousse de son père-fondateur : Le MPR s’en prend aux partis Adema et Yelema

1

Alors que se joue le destin de son président-fondateur porté à la Primature à la faveur d’une certaine rectification déçue, du moins aux yeux des détracteurs du PM, le Mouvement Patriotique pour le Renouveau (MPR) est revenu à la charge. Avec apparemment la détermination à sauver une tête presque mis à prix depuis la fuite d’une vidéo dans laquelle, le Premier Ministre s’en prend au Conseil national de transition. En effet, dans une déclaration en date du 29 juillet 2022, le MPR s’est dit surpris d’une cabale politico-médiatique contre le Premier ministre issu de ses rangs et qui. Est autre que le président du parti. La cabale, aux yeux des camarades de Choguel, est menée par des partis politiques du Regroupements du Cadre d’échange des partis ou groupements de partis politiques pour une Transition réussie, notamment Yéléma, l’ADEMA-PASJ. Et de soutenir que lesdites formations – qui lui ont pourtant maintes fois ravi la vedette – ne représentent qu’une minorité.

En effet, selon les partisans de Choguel, les détracteurs de leur mentor sont totalement désorientés face aux résultats probants engrangés par les autorités de la Transition, à savoir : l’affirmation de la souveraineté de notre pays, l’amélioration de la sécurité, la mise en œuvre des réformes institutionnelles et politiques et de la lutte contre la corruption. Ils estiment par conséquent qu’ils sont en manque cruel d’arguments de réclamer la démission du Premier ministre, au détour de l’appel de lancé par ce dernier pour mobilisation des «forces du bien» en vue de l’emporter contre « les forces du mal » aux futures échéances.

« Aveuglés par la haine, en dehors de toute lucidité politique » les formations politiques, selon le MPR, se présentant eux-mêmes comme les «Forces du Mal», avec comme priorité « l’accès aux leviers du pouvoir afin de s’adonner à leurs pratiques favorites, l’unique dans laquelle ils excellent : le pillage des deniers publics sur fond de mauvaise gouvernance».

Et tout en dénonçant ce qu’il appelle acharnement politico-médiatique contre son Président, le MPR a lancé un appel patriotique à toutes les forces acquises au changement de se retrouver pour défendre les acquis du soulèvement populaire du 5 juin 2020 et contre toute tentative de déstabilisation de la Transition.

Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here