Briefing hebdomadaire du Gouvernement : Le Gouvernement condamne l’attaque lâche, barbare et ignoble d’Ogossagou !

0

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction  Citoyenne, porte-parole du Gouvernement, Amadou Koïta, a animé son traditionnel point de presse, vendredi au Centre d’Information Gouvernementale du Mali (CIGMA). Le ministre a fait le compte rendu du dernier  Conseil des ministres,  il a abordé la situation de  l’attaque d’Ogossagou qui a fait 157 morts et les mesures prises par le Gouvernement.

C’est tout le peuple qui est en  deuil après l’attaque perpétrée  contre le village d’ Ogossagou le 23 mars, faisant  157 victimes parmi lesquelles des femmes et des enfants, et plus de 45 blessés.  Une attaque  que le ministre porte-parole du Gouvernement, qualifie de lâche, barbare et ignoble perpétrée par des assaillants sans foi, ni loi.   Il dira que  cette attaque a été condamnée avec la dernière rigueur par l’ensemble du peuple malien et le président de la République,  qui  s’est d’ailleurs  rendu en personne sur les lieux du drame à ‘’Ogassagou’’ pour présenter ses condoléances et celles du peuple malien aux parents  des victimes et souhaiter prompt rétablissement aux blessés.

Selon le ministre Koïta, au cours de ce voyage, le président a instruit aux Forces armées  et de sécurité de ne ménager aucun effort pour assurer la sécurité des personnes et leurs biens. « Il a aussi instruit au ministre de la Justice d’ouvrir très rapidement des enquêtes afin d’identifier les coupables de ce acte ignoble et barbare » a-t-il déclaré. Et de poursuivre que ce crime ne sera point impuni. Il  informera  que le président de la République a  saisi l’occasion pour lancer  un appel à  l’ensemble  du peuple au rassemblement,  à l’unité, à la cohésion, à la fraternité et à l’amour.

Le porte-parole du Gouvernement a invité l’ensemble du peuple à ne pas faire d’amalgame.

« Le terrorisme n’est pas constitué que d’une seule ethnie, le terroriste  n’a pas  d’ethnie, de religion. Le terrorisme c’est l’incarnation du mal qui cherche à détruire ce que nous avons de grand et nous opposer »  a déclaré le ministre Koïta. Cela, sans manquer de démentir l’information relative à l’implication du Gouvernement dans l’armement d’une milice. «Le  Gouvernement de la République du Mali n’a armé aucune milice et ne peut armer aucune milice » a-t-il précisé.

Parlant du Conseil des ministres tenu le jeudi sous la présidence du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, il est revenu sur les trois projets de texte et un projet de décret adoptés. Dont l’un au titre du ministère de la Jeunesse de l’Emploi et de la construction Citoyenne portant création et modalité de fonctionnement du Conseil Supérieur de la Jeunesse.

Ce Conseil, dira le ministre Koïta, a pour mission de veiller à la mise en œuvre des programmes et politique en faveur de la promotion, le développement et l’insertion socio-économique des jeunes. Et en plus, il a pour mission de délibérer sur les questions d’intérêt national concernant la jeunesse,  de participer à la définition et de veiller à la cohérence des programmes et politique nationale des jeunes. Surtout de faciliter la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre des programmes au profit de la jeunesse.  Le Conseil Supérieur de la Jeunesse, a – t- il fait savoir, est présidé par le président de la République.

Par Jean Joseph Konaté        

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here